Site du jour (229) : RACINA

La base RACINA : de quel village vient votre nom ?

La base RACINA, qui a longtemps été interrogeable uniquement sur le minitel payant (3617 RACINA), est désormais accessible gratuitement sur ce site.

Cette base, qui compte plus de 200 000 références, a été mise au point par Jean-Louis Beaucarnot, qui y travailla plusieurs années durant, entre 1990 et 1997.

Sa vocation initiale a été de proposer des localisations patronymiques, notion dégagée par Jean-Louis Beaucarnot dès 1983, en s’appuyant sur le principe que la plupart des noms de famille (tous les noms monophilétiques et de nombreux noms polyphilétiques) sont localisables de façon précise, au plan géographique.
Partant de ce constat, il essaya de réunir des informations sur les lieux où étaient attestés ces noms de façon ancienne (avant l’exode rural et la révolution industrielle, et de façon générale à l’époque la plus ancienne possible).
Jean-Louis Beaucarnot, pour constituer cette base, ne se contenta pas de ses travaux personnels, pour se lancer dans des dépouillements et rapprochements systématiques de publications généalogiques les plus diverses, notamment des dictionnaires patronymiques et listes éclair.
En travaillant empiriquement, il mit au moins cette base, pionnière, mais surtout alors unique et originale, à une époque où les fichiers de l’INSEE n’avaient pas encore été publiés et exploités et où l’on ne disposait d’aucune base patronymique au plan national (le temps d’avant Internet et GénéaNet!). A une époque où il était quasiment impossible d’associer un nom à une région, et plus encore à une commune.

La base RACINA : de quel village vient votre nom ?

Quels patronymes y figurent ?

  • Les noms très fréquents et fréquents ne sont étudiés qu’au plan de leur fréquence, car impossibles à localiser au plan national,
  • Les noms de famille nobles ou d’apparence noble, intégrant une particule, n’y figurent pas, car ne posant, par définition, pas de problème de localisation
  • Compte-tenu du peu de fiabilité de l’orthographe des noms de famille, Jean-Louis Beaucarnot a du s’efforcer de travailler pour chaque patronyme sur une forme unique, en classant certains noms comme les variantes, les altérations ou les formes anciennes ou modernes d’autres, cela selon les critères dont il a pu disposer.
  • Du fait des sources utilisées, on y trouvera beaucoup de noms très rares, et les régions seront souvent inégalement renseignées. Disons que l’on y trouvera, en moyenne deux noms sur trois.

Interroger la base de données RACINA

Désormais, il vous est possible d’enrichir cette base : pour cela, passez par l’interrogation classique.

Poster un commentaire

Classé dans Site du jour

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s