Archives quotidiennes : 21 mai 2015

21 mai 1927 – Charles LINDBERG

21 mai 1927 – Charles LINDBERG traverse l’Atlantique, seul, en trente-trois heures.*

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride

1811 : dictionnaire et généalogie

Extraits du GRAND DICTIONNAIRE François-Italien

par l’Abbé D’Alberti de Villeneuve – Tome premier

M.DCCC.XI   (1811)

 

Accousiner   v.a.    v.a. Appeler quelqu’un du nom de cousin

 

Adopter       v.a.    v.a. Choisir quelqu’un pour fils, le faire entrer dans tous les droits et dans toutes les obligations d’un véritable fils. Ce qui n’étoit en usage que chez les Romains.

 

Adultère      s.m.    « s.m. Violement de la foi conjugale. Celui ou celle qui viole la foi conjugale. adj. Il ne se dit guère qu’en parlant des femmes qui violent la foi conjugale. »

 

Affinité        s.m.    s.m. Alliance, degré de proximité que le mariage acquiert à un homme avec les parens de sa femme, et à une femme avec ceux de son mari.

 

Agnat          s.m.    s.m. Terme de Droit. On appelle agnats les collatéraux descendans par mâles d’une même souche masculine.

 

Aïeul           s.m.    s.m. Grand-père. Aïeul paternel et aïeul maternel. Au pluriel ont dit Aïeuls, quand on veut désigner précisément le grand-père paternel et le maternel. Hors delà on dit Aïeux, pour signifier tous ceux dont on descend. Aïeul n’a point de composé au-delà de ceux de bisaïeul et trisaïeul; et quand on parle de degré qui sont au-dessus, on dit, quatrième Aïeul, cinquième Aïeul, etc.

 

Aîné            s.m.    s.m. Le premier né des enfans du même père ou de la même mère. Il se dit d’un second enfant à l’égard d’un troisième et autres.

 

Aînesse       s.m.    s.m. Primogéniture, priorité d’âge entre frères et soeurs Il n’a guère d’usage qu’en cette phrase : Droit d’aînesse.

 

Allié            s.m.    s.m. Celui qui est joint à un autre par affinité; parent.

Poster un commentaire

Classé dans A lire

21 mai 1911 – Maurice BERTEAUX

1911 – Maurice BERTEAUX

 

BERTEAUX, Maurice (o Saint-Maur, 1852). Ministre de la Guerre.

o 3 juin 1852, Saint-Maur-des-Fossés (Val-de-Marne)

21 mai 1911, Issy-les-Moulinaux

Député de Seine-et-Oise de 1893 à 1911

Ministre de la Guerre de 1904 à 1905 et en 1911

Le 21 mai 1911, accompagné de Monis, il assiste, à Issy-les-Moulineaux, au départ de la course Paris-Madrid, organisé par le Petit Parisien. Tous deux s’avancent au milieu de la piste quand un monoplan en difficulté, soudain, s’abat. Monis est grièvement blessé, quant à Berteaux il est tué sur le coup, décapité par l’hélice de l’appareil.

 Dictionnaire des célébrités du Val-de-Marne

Poster un commentaire

Classé dans Célébrités du Val-de-Marne, Ephéméride