Archives quotidiennes : 2 mai 2015

Voies de Maisons-Alfort (11) : rue du Professeur RAMON

Ecole Nationale Vétérinaire d’Alfort – Deuxième centenaire 1765-1967

Quelques souvenirs rassemblés et décrits par le professeur C. BRESSOU, avec le concours de Mme GLASSER, bibliothécaire; le Vétérinaire-Colonel DUMESTE, les Docteurs-Vétérinaires M. ROUSSEAU, F. et J. CINQUIN et du comité d’organisation du Bicentenaire.

Page 35

RAMON Gaston-Léon  (1886-1964)

Diplômé de l’Ecole d’Alfort, a fait toute sa carrière à l’Institut Pasteur de Paris, dont il devient Directeur en 1940. Microbiologiste et immunologiste de valeur exceptionnelle, il trouva successivement: la floculation, les anatoxines, les substances adjuvantes de l’immunité et le principe de vaccinations associées. Ces découvertes, d’un intérêt capital tant sur le plan théorique que sur la plan pratique, ont eu des conséquences considérables dans la prévention des maladies infectieuses de l’homme et des animaux et profondément bouleversé les méthodes prophylactiques notamment contre la diphtérie et le tétanos. Il fut Directeur de l’Office International des Epizooties, Membres de l’Académie des sciences, des Académies de médecine et de Chirurgie, Membre de l’Académie Vétérinaire, il peut-être considéré comme une des gloires de la science médicale de la première moitié de ce siècle.

Poster un commentaire

Classé dans Ecole Vétérinaire - ENVA, Maisons-Alfort, Personnalité, Voies

Un voyage époustouflant

Juliette

En farfouillant sur le net, je suis tombée sur une publicité vantant les mérites d’une ville nouvellement créée par un lutin farceur, un séjour dont vous ne reviendrez pas ! assurait elle , sans autre explication. J’ai pris illico presto mon billet pour cette destination sortant des sentiers battus. Arrivée dans un oiseau de fer, dont j’étais l’unique passagère, dans une petite ville plus qu’étrange, hallucinante dirais je, j’ai souri mais jaune !

A son centre , des patates en pleine forme se promenaient, à l’aise dans leurs peaux. Déstabilisée, je suis allée me reposer dans un jardin public où sur un banc trois carottes farcies chantaient   » Non, non, non, madame nous nesommes pas cuites « . Décontenancée, j’ai continué mon chemin. Vautrés sur une herbe  minutieusement tondue, de dodus moutons contemplaient tous la même image sur des ordinateurs,  seul l’un d’eux avait l’audace d’en regarder une différente. Perplexe…

Voir l’article original 72 mots de plus

1 commentaire

par | 2 mai 2015 · 7:04

Jeu de couleurs / Colour Set

Les Recettes du Panier

Je vous avais déjà parlé de Série Limitéedans le cadre des projets photos de l’année 2015. J’ai brillamment manqué l’épisode 1 😦 . Le défi consiste à réaliser une série, limitée à 4, 6, 8, 9 et jusqu’à 12 images sur un thème donné. On dispose de deux mois pour poster une ou plusieurs séries.

Vous avez sous les yeux ma participation pour le thème « Jeu de couleurs ». Je ne suis pas satisfaite de mes photos pour plusieurs raisons. Isolées je les trouve insignifiantes. Par contre, assemblées comme ci-dessous, elles ont un certain charme. Il s’agit d’un assemblage d’un modeste nombre de photos prises lors d’un shooting du jardin par une journée ensoleillée. J’aime les couleurs et les textures évoquées par l’ensemble. Et ceci me fait dire que dans la série, le plus dur est l’assemblage. Il faut trouver le bon équilibre…

J’essayerai de faire mieux pour le thème…

Voir l’article original 189 mots de plus

Poster un commentaire

Classé dans A lire

2 mai 1963 – Georges WILSON

1963 – Georges WILSON
Georges Wilson (16 octobre 1921 à Champigny-sur-Marne) est un acteur français. Il est le père de Lambert Wilson. Le 2 mai 1963,  Georges Wilson succède à Jean Vilar à la direction du Théâtre national populaire (TNP).Article à consulter sur Georges Wilson :

https://cgma.wordpress.com/2010/02/04/georges-wilson-adieu-lartiste/

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride