Archives quotidiennes : 30 janvier 2015

30 janvier 1997 – Jean CONSTANTIN

CONSTANTIN Jean († Créteil, 1997). Auteur Compositeur Interprète.

o 9 février 1923, Paris XVII

x Lucienne Marie Madeleine C.

30 janvier 1997, Créteil

Une longue moustache gauloise qui tombe sur un ventre rond, un crâne â la Yul Brynner, les caricaturistes ont de quoi faire. La personne même de Jean Constantin est un spectacle en soi. Ce n’est pas un chanteur, plutôt un chansonnier qui tape sur un piano; mais il ne faudrait pas que le côté rigolard de Jean Constantin nous cache son autre muse, celle des heures tendres. Quand il raconte Ma Gigolette, l’émotion passe.

Dictionnaire de la Chanson Française, Pascal Sevran

*

 

Poster un commentaire

Classé dans Célébrités du Val-de-Marne, Ephéméride, Val de Marne

30 janvier 1910 – Moïse

Du 31 janvier au 2 février 1910, le Capitaine (des pompiers), enfin soulagé, note que les eaux sont stationnaires mais que ses hommes restent mobilisés pour ravitailler les rares obstinés qui se sont refusés à évacuer leurs maisons dans les quartiers les plus inondés et édifier des passerelles pour permettre à ceux des zones relativement préservées de sortir de chez eux pour se ravitailler sans marcher dans des rues transformées en égouts.

L’École vétérinaire de Maisons Alfort s’avère aussi un haut lieu de la résistance. Installé sur 10 hectares au confluent de la Seine et de la Marne, le bâtiment n’est pas submergé, mais isolé sur une presqu’île battue par les flots. Heureusement, « Véto » possède son puits et son réservoir, une usine de chauffage et une centrale électrique. L’école a ses stocks alimentaires et pourrait même, au besoin, se nourrir avec son bétail sur pied puisqu’elle dispose d’un atelier d’équarrissage. Dès le 24 janvier, le directeur a suspendu les cours et demandé aux élèves et professeurs volontaires d’organiser un centre de secours. « L’arche de Noé » abritera jusqu’à deux cent soixante réfugiés, sans compter les animaux domestiques et les têtes de bétail que les sinistrés lui confient avant de fuir vers Paris. « Véto », dotée de lignes téléphoniques de campagne installées par le génie, sert aussi de basse stratégique pour une cinquantaine d’artilleurs, leurs chevaux et prolonges, une centaine de marins avec leurs canots et des fantassins dépêchés pour monter la garde autour du camp. Au terme du siège, la communauté du château fort arrose même un heureux événement : une réfugiée accouche le 30 janvier 1910 d’un bébé… aussitôt baptisé Moïse.

Source : Paris sous les eaux ! De Choisy-le-Roi à Asnières Chronique d’une inondation

Jean-Michel LECAT et Michel TOULET – Éditions OUEST-FRANCE

Moïse ensuite se maria à Alfortville.

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride, Histoire locale

Détente, jouez avec le génie

Akinator

Cliquer pour accéder au jeu

Pensez à un  personnage public, du cinéma ….
Entrez tout d’abord votre âge puis le « génie » vous pose des questions pour deviner le personnage à qui vous pensez.

Poster un commentaire

Classé dans A visiter

Vétérinaires de l’ENVA de la Grande Guerre

Vétérinaires de l’École Nationale Vétérinaire d’Alfort de la Grande Guerre

Les 30 vétérinaires de la plaque située dans l’Amphithéâtre de l’École Vétérinaire.

Voir également le site Plaque commémorative, Maison des Vétérinaires [relevé n° 43262]

Version du 01/03/2014

Plaque ENVA

Cliquer pour accéder au relevé 60525 sur MGW

 

1 BEUGNOT Théophile Edme : Vétérinaire principal 1e armée, né le 1/2/1858 à Lagesse Aube (10) — Fils de Jean Baptiste Vigneron 34 ans et de Chamoin Virginie sans profession 36 ans, acte 1 — Recrutement Mat : 1626 () au corps — Pneumonie et urémie, maladie contractées en service le 27/3/1915 Ligny en Barrois Ligny-en-Barrois Meuse (55) — MPF dans la fiche MDH — marié le à Lecomte Marie Charlotte à Montreuil (93) —

Lire la suite sur Plaque des vétérinaires

Retrouvez les fiches de ces vétérinaires sur le [relevé n° 60525] MGW :
École Vétérinaire – Plaque des vétérinaires morts aux combats de 1914-1918

 

Exemple de fiche Memorial GenWeb renseignée par Maurice du CGMA

Nom : BEUGNOT Prénoms : Théophile Edmé
Conflit : 1914-1918
Grade, unité : Vétérinaire Principal – [Divers] – Unité non identifiée (Divers)
Complément : 1ère Armée
Matricule, recrutement : 1626 – ?

Date de naissance : 28/02/1858
Département ou pays : 10 – Aube
Commune de naissance : Lagesse

Genre de mort : Mort des suites de maladie contractée en service
Mention Mort pour la France : Oui

Date du décès : 27/03/1915
Département ou pays : 55 – Meuse
Commune du décès : Ligny-en-Barrois
Lieu, complément : Hôpital Saint-Charles

Date de transcription : 27/03/1915
Département ou pays : 55 – Meuse
Commune de transcription : Ligny-en-Barrois

Autres informations : Chevalier de la Légion d’Honneur 12/09/1899 dossier LH/227/73 – Sortie de Saumur en 1880, nommé vétérinaire principal de 1ère classe alors qu’il est Directeur du Service vétérinaire du 13° corps d’armée. Fils de Jean Baptiste, vigneron et de Virginie CHAMOIN, sans profession – Marié à LECOMTE Marie Charlotte le 26/06/1913 à Montreuil Saint-Denis 93 – Adresse 53, rue de la Fédération à Maisons-Alfort – Ni jugement ni transcription sur la fiche MdH Chevalier de la Légion d’Honneur – Sorti de l’Ecole de Saumur en 1880 –

*

Poster un commentaire

Classé dans Guerre 14-18, Maisons-Alfort, Morts 14-18