Tableau de Paris – Marchés – 1781-1790

TABLEAU DE PARIS – MARCHÉS

Les marchés de Paris sont malpropres, dégoûtants ; c’est un chaos où toutes denrées sont entassées pêle-mêle ; quelques hangars ne mettent pas les provisions des citoyens à l’abri des intempéries des saisons. Quand il pleut, l’eau des toits tombe ou dégoutte dans les paniers où sont les œufs, les légumes, les fruits, le beurre, etc.

Les environs des marchés sont impraticables ; les emplacements sont petits, resserrés ; et les voitures menacent de vous écraser, tandis que vous faites votre prix avec les paysans : les ruisseaux qui s’enflent entraînent quelquefois les fruits qu’ils ont apportés de la campagne ; et l’on voit les poissons de mer qui nagent dans une eau sale et bourbeuse.

Le bruit, le tumulte est si considérable, qu’il faut une voix plus qu’humaine pour se faire entendre : la tour de Babel n’offrait pas une plus étrange confusion.

On a élevé, depuis vingt cinq ans, un entrepôt pour les farines, qui a servi à dégager un peu le quartier des halles : mais cet entrepôt se trouve fort étroit ; il conviendrait à une ville du troisième ordre, il est insuffisant à la prodigieuse consommation de la capitale, les sacs de farine sont exposés à la pluie ; et je ne sais quel caractère mesquin, imprimé à tous les monuments modernes, empêche de faire rien de grand.

Les poissonneries infectent. Les républiques de Grèce défendirent aux marchands de poisson de s’asseoir en vendant leur marchandise. La Grèce avait le dessein de faire manger le poisson frais et à bon marché. Les poissonnières de Paris ne vendent le poisson que quand il va se gâter. Elles tiennent le marché tant qu’elles veulent ; il n’y a que la Parisien au monde, pour manger ce qui révolte l’odorat : quand on lui en fait le reproche, il dit qu’on ne sait que manger, et qu’il faut qu’il soupe. Il soupe, et avec ce poisson à moitié pourri il se rend malade.

Extrait du « Tableau de Paris » de Louis-Sébastien Mercier – 1781-1790

Adhérent-CGMA-Sylvie-R-152

Tous les articles de Sylvie

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Textes découverts par les adhérents

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s