Archives quotidiennes : 28 juillet 2014

Souvenirs d’enfance : Brigitte (2) – En Provence

 

1 – Vacances chez Mémé

Vous m’avez déjà entendu parler de « Mémère » au cours de nos permanences, mais beaucoup moins de Mémé. Il faut dire que j’ai peu connu cette grand-mère et pourtant….
Mémé est ma grand-mère paternelle. Elle est née à Bauduen le 26 juillet 1904, si je l’ai très peu connu, c’est que  mes parents préféraient me laisser partir en vacances avec Mémère plutôt que de m’emmener avec eux.
Quand à Pépé, il était le mari de Mémé, mais comme il est le seul grand père que j’ai eu, il est aussi, si ce n’est plus, important que si il avait été un vrai grand père,  un grand père biologique comme on dit aujourd’hui.

La traversée

La traversée

La première fois que j’ai rencontré Mémé j’avais 6 ans et demi, je me rappelle que nous y étions allés en train, qu’en attendant le car qui nous mènerait de Marseille (13) à Moustiers Sainte Marie (04) nous étions allés au château d’If, j’ai failli aller dire bonjour aux p’tits poissons tant je me penchais par-dessus bord pendant la traversée !!

Que nous avions mangé au restaurant, le midi ou le soir je ne m’en souviens plus, mais ce dont je me souviens, c’est  que là j’ai eu pour moi toute seule la moitié d’un melon (en entrée ou en dessert ? qu’importe).  Le plus important est  qu’elle était rien que pour moi cette moitié de melon. D’habitude un melon à la maison était partagé en 6,7 ou 8 parts, mais là, et bien non, bon d’accord le melon était p’être bien d’un petit calibre, mais n’empêche cette fois là, la moitié n’a été rien que pour moi toute seule, je n’ai pas eu besoin de partager, et quel régal, je la revois encore cette moitié de melon, c’était un tel évènement que je m’en souviens encore, comme si cela s’était produit hier !…..
Je vous passe les détails du voyage en car sur les routes sinueuses des gorges du Verdon, d’autant que nous étions à l’arrière…….
Nous voici donc à Moustiers.
Moustiers Sainte Marie est un petit village des Alpes de Hautes Provence situé à 45 km de Castellane, 14 de Riez, et environ une petite trentaine de ‘’Bauduen’’, aux portes des gorges du Verdon et des champs de lavande. Ce village a la particularité d’être comme accroché à la montagne, montagne  dans laquelle il y a une brèche, et d’un coté à l’autre de cette brèche il y a une chaîne suspendue avec en son milieu une étoile. La chaîne mesure environ 227 m de long, quand à l’étoile, étant donné qu’il y en a eu plusieurs, je ne saurais dire son diamètre. La légende veut que ce soit le duc de Blacas qui fut prisonnier des Sarrasins au retour de croisades et qui avait fait ce vœu : ‘’ A tes pieds Vierge Marie ma chaîne je suspendrai si jamais je retourne à Moustiers dans ma patrie ‘’ et en version Provençal  (merci à Mr Francis Pelotier d’avoir eu la gentillesse de me faire la traduction)  ‘’  Virje Marioun, a tè pè pendoularaï meï cadène sé maï m’intourni à moun païs ‘’, et qui tint sa promesse. Mais dans le dictionnaire historique et topographique de la Provence par E Garcin (membres correspondant de plusieurs sociétés savantes) datant de 1835 plusieurs idées sont émises, mais moi ayant toujours connu la légende du duc de Blacas (issu d’une des plus anciennes et des plus illustres famille de Provence source google), et comme elle me plait bien cette version du duc…je la garde. 

Croix en faïence

Croix en faïence

 Moustiers fut aussi un lieu de fabrication de la faïence qui connu son essor sous Louis XIV quand il fallu fondre la vaisselle d’or et d’argent afin de renflouer les caisses du royaume (c’était aussi la crise). Lorsque j’étais enfant, le seul atelier qu’il y avait était celui de Simone Garnier une talentueuse artiste que fit venir Marcel Provence un fils de bourgeois Marseillais. Cette petite croix est de Simone Garnier, et date de mon enfance.

En cherchant sur la toile quelques photos afin d’illustrer le travail de Simone Garnier, j’ai trouvé la légende de la chaîne et de l’étoile de mon enfance que je vous livre :

’’a ti pied Vierge Mario ma cadeno penjaraï de jamaï tourne maï a Moustiers dins ma patrio’’

Ci dessous un lien trouvé sur ‘‘gencom’’.

 http://www.villagesdefrance.free.fr/page_moustiers_ste_marie.htm

Rédigé par Adhérent-CGMA-Brigitte-139

A suivre

Publicité

Poster un commentaire

Classé dans Adhérents, Enfance, Episodes, Généalogie des adhérents

Nés à Maisons-Alfort un 28 juillet

Nés un 28 juillet à Maisons-Alfort de 1792 à 1901

1894.07.28 BAIN Gaston Edmond
1860.07.28 BARRE Pierre Gabriel
1867.07.28 BOULMIER Louis Benjamin
1879.07.28 CORNU Désiré Paul né BRASSIER (rec. et légitimé)
1877.07.28 CARLE Auguste Eugène Jules
1890.07.28 CHAUDE Alphonse
1879.07.28 CORNU Désiré Paul né BRASSIER (rec. et légitimé)
1880.07.28 DEGEST Albert Lucien
1899.07.28 DEMARIGNY Reine Marguerite
1849.07.28 DOBREMER Louis Alfred
1893.07.28 DUMOUTIER Georgette Louise
1891.07.28 DURANDIN Louis Charles
1794.07.28 FONTENAY Nicolas Viala
1850.07.28 FORTIER Armand Jean
1897.07.28 GAGNAGE Armand
1794.07.28 GASSE Achille
1896.07.28 GOULIER Albert (reconnaissance)
1887.07.28 GRANDJEAN Henri Ferdinand
1879.07.28 HAMONT Mathilde Aimée
1896.07.28 HOURLIER Paul Amédée Louis
1881.07.28 LAMBERT Thomas
1880.07.28 LUCHINI François
1841.07.28 MAHERAULT Victorine Félicité
1870.07.28 MAIGROT Rose Denise
1802.07.28 MEUNIER François
1884.07.28 MOMBRUN Jeanne Angèle
1874.07.28 MOREAU Augustine
1890.07.28 PALLENOT Marguerite Augustine
1878.07.28 PANARIOUX Charles Fabien
1878.07.28 PANAVIOUX Léon Camille
1898.07.28 PENOTET Marthe Laure
1891.07.28 PIMBERE Jeanne
1836.07.28 SIMAS Léon Eugène
1884.07.28 STICHTER (né STIFFER) Narcisse Pierre (reconnaissance)
1884.07.28 STICHTER (né STIFFER) Narcisse Pierre (reconnaissance)
1884.07.28 STICHTER (né STIFFER) Narcisse Pierre (reconnaissance)
1881.07.28 STORET Emile Raoul Jules
1877.07.28 THIER René Alfred
1897.07.28 VICTOR Emile Louis
1799.07.28 VIET Marie Elisabeth Hyacinthe

Poster un commentaire

Classé dans Archives Départementales 94, Archives de Maisons-Alfort, Ephéméride