Archives quotidiennes : 13 décembre 2013

13 décembre 1902 – Compagnie PLM

1902 – Compagnie PLM

• Le 13 décembre 1902 : La commune est autorisée à céder gratuitement à la  « Compagnie P.L.M. » les terrains nécessaires à l’exécution des travaux de substitution d’un passage supérieur au passage à niveau existant entre Maisons-Alfort et Alfortville, la contenance desdits terrains étant évaluée à 3.035 m.
Cette décision est à l’origine de la suppression d’un immeuble situé près de l’angle de la Grande Rue (avenue du Général de Gaulle) et de la rue Pasteur, côté Mairie, ainsi que du prolongement de la rue Gambetta (actuellement avenue de la République) à travers le parc de la Mairie.

D’après – Marcelle Aubert

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride, Histoire locale, Maisons-Alfort

Memorial GenWeb à Maisons-Alfort : du nouveau (1)

Le CGMA a mis en ligne avec l’aide précieuse des équipes de bénévoles de Memorial GenWeb deux nouveaux relevés.

Ce relevé est en cours de fusion avec celle du 10 place Léon Blum Paris (11)

Plaque commémorative, Maison des Vétérinaires [relevé n° 43262]

Ce relevé sera fusionné en 2014 avec les données déjà en ligne du CGMA

Monument aux Morts [relevé n° 5680]

Si vous avez des renseignements sur l’un de ces soldats, laissez un commentaire dans ce blog avec votre adresse e-mail.

Plus généralement pour participer cliquez sur

Vous désirez participer aux relevés pour [94 – Val-de-Marne].

Ce département contient 312 relevés répartis sur 47 communes (sur un total de 59 communes – anciennes communes comprises – et de 47 communes administratives – communes actuelles uniquement).

Poster un commentaire

Classé dans Archives de Maisons-Alfort, Guerre 14-18

Les noms révolutionnaires des communes du Val de Marne.

C’est la révolution française qui est à l’origine de la création des départements en remplacement des « provinces » et de leurs diverses subdivisions (bailliages, sénéchaussées, généralités, intendances… ). Peu de temps après, la ferveur révolutionnaire s’attaque aux noms des paroisses/communes.

Sont ainsi « mal vues » les communes comportant les mots Roi, Reine, Prince, Comte, Vicomte, Duc, Baron…. Château, Fort, Palais, noble, ou des noms de « grandes » familles : Dunois, Bellay… mais aussi Dieu, Notre-Dame, Pape, Archevêque, Evêque, Abbé, Abbesse, Moine, Abbaye, Eglise, Croix, Paroisse, Temple et bien entendu tous les « Saint » et « Sainte »

Aux alentours de Maisons-Alfort nous avons relevé les changements de noms :

Boissy-Saint-Léger            Boissy-la-Montagne

Charenton Le Pont             Le Républicain

Choisy Le Roi                      Choisi sur Seine

La Queue-en-Brie              La Queue-le-Pelletier

Saint-Mandé                        Mandé

Saint-Maurice                     Charenton Républicain. (nom éphémère en 1793)

Saint-Maur des Fossés    Vivant sur Marne

Sucy-en-Brie                       Sucy-Le-Pelletier

Villeneuve-Le-Roi            Villeneuve sur Seine

Villeneuve-Saint-Georges     Villeneuve la Montagne

Bourg-la-Reine                   Bourg-l’égalité

Amédée Chenal (Maire de Maisons-Alfort de 1896 à 1901) nous précise qu’en ce début de 1789

“ La commune était désignée officiellement sous le nom de Maisons-sous-Charenton ; mais ainsi qu’on l’a vu dans le cahier des doléances, on commençait à l’appeler Maisons-Alfort. Elle relevait du district de Bourg-la-Reine, qui devint ensuite Bourg-l’égalité. ”

Poster un commentaire

Classé dans Val de Marne