Archives mensuelles : mars 2013

Gallica : Militaires Français entre 1810 et 1814

Militaires 1810-1814

Liste de seize mille militaires Français ou au service de France, faits prisonniers de guerre de 1810 à 1814, et qui sont morts en Russie, en Pologne et en Allemagne, suivie d’une autre liste de militaires encore vivans en Russie ; publiée par E. G. C. Mehliss -H. Guillemé (Paris)-1826

Livre en mode image et en mode texte, recherche plein texte disponible

Accéder au document

Poster un commentaire

Classé dans Histoire

Un nouveau site pour la commune de Maisons-Alfort

Découvrez le service Archives-et-documentation

Hôtel de Ville – 118 avenue du Général de Gaulle
Tel : 01.43.96.77.07
Courriel : archivesdoc.ville@maisons-alfort.fr

Poster un commentaire

Classé dans Archives, Archives de Maisons-Alfort

Quand le Val-de-Marne se raconte aux AD 94

Les Archives départementales du Val-de-Marne ont le plaisir de vous convier à la lecture d’archives :

Quand le Val-de-Marne se raconte
Par la Compagnie théâtrale de la cité,
avec Christine Gagnepain et Nicolas Hocquenghem

Conférence AD 4 avril 2013

Jeudi 4 avril 2013
19h-20h

Archives départementales du Val-de-Marne

Salle Claire Berche  //  Entrée libre

http://archives.cg94.fr/actions/expositions

Le Val-de-Marne, plus qu’un département, un service public. http://www.cg94.fr

Poster un commentaire

Classé dans Archives, Archives Départementales 94

29 mars 1814 – Jean-Marie PIGEON

1814 – Jean-Marie PIGEON

o 14 juillet 1795, Sceaux
29 mars 1814, Maisons-Alfort.
[†] Maisons-Alfort.

Carte postale célébrant le centenaire de la Défense du Pont
Sur le socle de la croix est gravé :
« Ci-git
Jean-Marie Pigeon
Élève de cette École
Tué à la défense
Du pont de Charenton
Le 30 mars 1814.
Priez pour lui « 

Au verso de la carte postale est écrit :
Centenaire de 1814 : Défense du pont de Charenton
Pigeon Jean-Marie, né à Sceaux (Seine) le 26 messidor, an III (14 juillet 1795). Breveté maréchal vétérinaire en octobre 1813, nommé élève Médecin le 15 novembre suivant, fut blessé mortellement à la défense du pont de Charenton par un biscaïen qui lui traversa la poitrine. Il fut enterré dans le jardin de lÉcole.
Le 15 mai 1865, le conseil municipal de Charenton a donné le nom de Jean-Marie Pigeon à la cité de Conflans en mémoire de son acte héroïque.

De nos jours une plaque est apposée au mur qui longe l’Avenue du Général Leclerc :

Nous pouvons y lire :
» A la gloire du bataillon d’Alfort et à la mémoire du commandant Renard, du capitaine Ore, des élèves Crosnier, Lherbette, Lombart, Mortagne, Moyenant, Pigeon… et des jeunes gens du pays tombés héroïquement le 30 mars en défendant le Pont de Charenton. «

1814 : l’affaire du Pont de Charenton
L’École Vétérinaire perdit 6 élèves dans l’affaire du Pont de Charenton,
Pigeon, Lherbette, Mortagne, Crosnier, Moyenmont et Lombard, mais seul Pigeon a un monument dans l’École et à Charenton.

Dictionnaire des célébrités du Val-de-Marne

Poster un commentaire

Classé dans Ecole Vétérinaire - ENVA, Histoire locale

Le coin des adhérents (0027) : 26 Mars 2013

Mardi 26 Mars 2013 – Permanence du CGMA. (A02- atelier)
(107 avenue Gambetta derrière le bâtiment.) de 14h à 16h.
12 présents, 44 adhérents

Permanences 2013 et activités

L’agenda des permanences du CGMA est sur Agenda 2012-2013.
l’agenda relevés NIMÈGUE en mairie de Maisons-Alfort, les lundis et jeudis le matin.

Les prochains rendez-vous de l’année 2013 :

MARS
mardi 26 mars 2013 – A2
AVRIL
mardi 2 avril 2013 – M22
dimanche 7 avril 2013 – D12
mardi 9 avril 2013 – M23
mardi 16 avril 2013 – M24
dimanche 21 avril 2013 – D13
mardi 23 avril 2013 – M25
Congés samedi 28 avril 2013 au dimanche 12 mai 2013

Cette année 2013, il n’y aura pas de journée généalogique ni d’exposition à la Médiathèque André Malraux.
La prochaine exposition aura lieu en juin 2014

L’agenda complet des activités du trimestre est sur Actualité

Visite du Musée de la Grande Guerre à Meaux
Musée de la Grande Guerre à Meaux (77) : 7€ par personne et 12€ avec guide.
La date est fixée au jeudi 2 mai 2013.

Visite du Musée de la Résistance à Champigny
Actuellement à l’étude.

 Le tour de table de l’atelier :

Certaines permanences sont consacrées (depuis quelques années) à la préparation de la prochaine exposition de juin 2014 sur le thème « Nos ancêtres dans la Grande Guerre »).
La préparation se résume par les activités suivantes :
– récolte d’objets et de documents en possession des adhérents relativement à des ancêtres ayant participer au conflit 1914-1918.
– composition de panneaux à réaliser par les adhérents en rapport avec le thème.
– retrouver les prénoms des 696 soldats dont seulement le nom et l’initiale du prénom sont gravés sur le monument aux morts de la commune de Maisons-Alfort voir la page du Site Memorial-GenWeb Monument aux Morts [relevé n° 5680]

Un tour de table a permis de récolter des informations sur des objets (guerre 1914-1918) possédés par les adhérents et susceptibles d’orner les 5 vitrines.
Une fiche de sondage (Word) circulera par mail et durant les permanences pour recueillir la liste de vos objets, affiches, cartes…
Un fichier Excel récapitulera la liste d’objets et de leur répartition par panneaux et vitrines.

Les listes éclair des adhérents :

Joël est prêt à re-ventiler à tous les adhérents les listes que les adhérents lui feront parvenir.
Y a t il parmi les adhérents quelqu’un qui pourrait uniformiser les listes reçues ?

Aide aux AD 94

Dans le cadre de l’étude du CGMA « Retrouver les prénoms des soldats du monuments aux morts », nous avons besoin d’aide pour consulter des séries aux AD.

Nous avons également besoin de volontaires pour saisir des tables décennales NMD (de Maisons-Alfort).

Relevés sous Nimègue :

Consultez l’ agenda relevés nimegue
Hôtel de Ville, 118, avenue du Général de Gaulle
Tous les articles : Le coin des adhérents
Contact : joel-bacquer@freesurf.fr
Le-coin-des-adhérents

Poster un commentaire

Classé dans Adhérents, Maisons-Alfort

AD 62 ; Archives départementales du Pas-de-Calais en ligne

AD du Pas-de-Calais

Les archives départementales du Pas-de-Calais ont entrepris la numérisation de leurs fonds dans une double optique : préserver des documents fragilisés par l’érosion du temps et la manipulation, mais aussi faciliter leur consultation auprès du plus grand nombre.
Pour en savoir plus, consultez les réponses aux questions les plus fréquemment posées (article mis à jour le 28 mars 2013).

État civil
Dans cette rubrique, vous pourrez consulter les registres paroissiaux (de 1553 pour le plus ancien à 1792) et d’état civil (1793 à 1882 environ) ainsi que les tables décennales jusqu’en 1912.
Lire la suite

Et :

Recrutement militaire
Feuillets matricules jusqu’en 1912 et répertoires jusqu’en 1930.
Lire la suite

Recensements de population
Listes nominatives jusqu’en 1911.
Lire la suite

Plans cadastraux
Plans issus du cadastre napoléonien.
Lire la suite

Recherche par communes
Ensemble des documents numérisés disponibles pour une ou plusieurs communes (à l’exception des registres matricules).

Poster un commentaire

Classé dans AD en ligne, Archives, Archives Départementales

29 mars 1945 – Mention du décès

Décès. En application de l’ordonnance du 29 mars 1945, mention du décès est portée en marge de l’acte de naissance de l’intéressé.
Décès hors du domicile, transcription du jugement arrêt déclaratif de décès en marge des registres de la commune où l’acte aurait dû normalement être dressé à la date du décès (ordonnance du 29 mars 1945)

Poster un commentaire

Classé dans Vocabulaire

Les voies de Maisons-Alfort (04) : les bienfaiteurs et donateurs

Début Nom Type Dénomination Célébrité ou histoire
1968 Charles Martigny rue Délibération du 10.10.1969 Charles Martigny, fondateur de la Caisse des écoles, administrateur du Bureau de Bienfaisance, bienfaiteur de la commune. Le 12 juillet 1896, il reçoit les palmes académiques.
1968 Charles Martigny rue Délibération du 10.10.1969 Charles Martigny, fondateur de la Caisse des écoles, administrateur du Bureau de Bienfaisance, bienfaiteur de la commune. Le 12 juillet 1896, il reçoit les palmes académiques.
1968 Charles Martigny rue Délibération du 10.10.1969 Charles Martigny, fondateur de la Caisse des écoles, administrateur du Bureau de Bienfaisance, bienfaiteur de la commune. Le 12 juillet 1896, il reçoit les palmes académiques.
1910 Delalain place Dénommée le 17.03.1910 Madame Delalain donna des terrains sur Charentonneau à la commune, pour construire l’église Notre-Dame du Sacré Cœur et la place.
1889 Delalain rue Hommage à une bienfaitrice de la commune
Madame Camille Delalain née Jouët vendit et donna des terrains sur Charentonneau à la commune, pour construire l’école, l’église Notre-Dame du Sacré Cœur et la place.
1934 Georgenthum rue Délibération du 23.12.1934 Pierre Georgethum : donna à la ville une propriété située aux 7 arbres. Il existe un leg Georgenthum récompensant un prix de vertu, depuis 1881.
1889 Jouët rue Famille Jouët-Pastre, propriétaire du domainde Charentonneau vers 1855 et de terrains au « Champ Corbilly ». Fit don d’un terrain à la commune en &_è& pour agrandissement du cimetière
1895 Louise Lesieur rue Délibération du 17.12.1885 Louise Lesieur, bienfaitrice de la commune. Mère de Michel Lesieur qui acheta en l’an VI le château et le parc du domaine de l’Image
1850 Maire rue Délibération du 17.12.1895 Femme de Félix Maire, adjoint au Maire en 1855. Bienfaitrice de la commune
1934 Professeur Cadiot rue du Délibération du 23.12.1934 Pierre Cadiot, né à Battigny (54) (1858-1934), professeur et directeur de l’école vétérinaire, bienfaiteur de la commune : legs Cadiot
1934 Professeur Cadiot rue du Délibération du 23.12.1934 Pierre Cadiot, né à Battigny (54) (1858-1934), professeur et directeur de l’école vétérinaire, bienfaiteur de la commune : legs Cadiot
1934 Professeur Cadiot rue du Délibération du 23.12.1934 Pierre Cadiot, né à Battigny (54) (1858-1934), professeur et directeur de l’école vétérinaire, bienfaiteur de la commune : legs Cadiot
1895 Salanson place Adrien Charles Salanson (1825-1900), général d’Empire. Cousin et un des héritiers du Baron Rodier. Donateur en 1894 d’un terrain pour la crétaion d’une place.

Poster un commentaire

Classé dans Maisons-Alfort, Voies

1914, les hommages. OSSUN (65)

Ossun MAM

Nombreux sont les sites des associations et des communes qui préparent déjà le centenaire de la Grande Guerre 1914-1918. Voici le site de la commune d’Ossun (Hautes-Pyrénées) ;

Ossun est situé au pied des Pyrénées, dans le département des Hautes-Pyrénées (65), situé dans le Sud Ouest de la France. Il se trouve à 11 km de Tarbes, à 11 km de la ville de Lourdes et de ses sanctuaires, et à 40 km de la ville de PAU.

A trois reprises, au siècle passé, les français ont été amenés à prendre les armes et, que ce soit par patriotisme, devoir, conviction ou obligation, les ossunois ont répondu à l’appel de la Nation.
Voici la présentation de ceux qui n’en sont jamais revenus, ceux qui sont :

http://www.ossun.fr/culture_loisirs/hommage.asp

***

L’étude, en cours, du CGMA sur le Monument aux morts de l’Hôtel de l’Hotel de ville

est consultable sur le site de MemorialGenWeb

*

Poster un commentaire

Classé dans Guerre 14-18

Le site du jour (99) : les communes d’Alsace Lorraine

Les communes d’Alsace Lorraine pendant l’occupation allemande de 1870 – 1918

Communes d'Alsace Lorraine

Introduction – Avertissement de l’édition originale – Février 1919

Sommaire – Répartition territoriale administrative

Répertoire – Liste alphabétique des communes

Un site de Michel BARBIER

Poster un commentaire

Classé dans Site, Site du jour

Site du jour (98) : La France en 1750

David Rumsey Historical Map Collection

et les cartes de :

David Rumsey Historical Map Collection

David Rumsey Historical Map Collection

Poster un commentaire

Classé dans Localisation

A propos de nos recherches généalogiques.

Un article proposé par Jérémie BOURILLON :

Une analyse des 5 familles de causes qui entravent une recherche généalogique

Poster un commentaire

Classé dans Presse

Vous avez dit Trève !

Saint-Michel

Qu’est-ce qu’une trève en Bretagne ?

(lire l’article précédent)

Poster un commentaire

Classé dans Vocabulaire

Le coin des adhérents (0026) : 24 mars 2013

Dimanche 24 mars 2013 – Permanence du CGMA. (D11 – permanence)
(107 avenue Gambetta derrière le bâtiment.) de 9h à 12h.
4 présents, 44 adhérents à ce jour.

Permanences 2013 et activités

L’agenda des permanences du CGMA est sur Agenda 2012-2013.
L’agenda des activités du trimestre est sur Actualité
Et l’agenda relevés NIMÈGUE en mairie de Maisons-Alfort, les lundis et jeudis.

Les rendez-vous à venir de l’année 2013 :

MARS
dimanche 24 mars 2013 – D11
mardi 26 mars 2013 – A2
AVRIL
mardi 2 avril 2013 – M22
dimanche 7 avril 2013 – D12
mardi 9 avril 2013 – M23
mardi 16 avril 2013 – M24
dimanche 21 avril 2013 – D13
mardi 23 avril 2013 – M25
samedi 28 avril 2013 au dimanche 12 mai 2013

Prochaine sortie par les adhérents  
Le jeudi 2 mai : visite à Meaux du Musée de la Grande Guerre, il reste des places.

Le tour de table

Joël
Joël est adhèrent du Cercle Généalogique du POHER qui a proposé à ses adhérents la parution de la réédition de :

L’histoire de la trève et des habitants de Saint Michel de Glomel
Joël précise que son père et de nombreux cousins de la branche LE GOUARD-NARRADON sont nés et baptisés à Saint Michel de Glomel. Un livre fondamental pour ma branche LE GOUARD-NARRADON
Mais au fait, qu’est-ce qu’une trève en Bretagne

La recherches des noms et prénoms du Monument aux Morts de Maisons-Alfort

Depuis juin 2012, une poignée d’adhérents s’est lancée sur la recherche des prénoms des soldats de Maisons-Alfort décédés lors de la Grande Guerre.
Les sources principales sont :
– Le site Mémoire des hommes
– L’état civil Maisonnais pour les transcriptions de décès à partir de 1914
– L’état civil des communes des naissances (dont Maisons-Alfort)
– L’état civil des communes des mariages (dont Maisons-Alfort)

Les données sont disponibles auprès du CGMA.
Au fur et à mesure le CGMA met à jour le site MemorialGenWeb pour la commune de Maisons-Alfort
Monument aux Morts [relevé n° 5680]
Fin mars les fiches des 99 soldats nés à Maisons-Alfort seront mise à jour
Des articles spécifiques paraîtront sur le blog du CGMA

La préparation de l’exposition 2014 du CGMA
Le prochain atelier aura lieu le mardi 26 mars.

Relevés sous Nimègue :

Plus de relevés les mercredis, séance remplacée par l’étude du dossier E-71 aux AD 94 jusqu’à juillet.

Consultez l’ agenda relevés nimegue
Hôtel de Ville, 118, avenue du Général de Gaulle
Tous les articles : Le coin des adhérents
Contact : joel-bacquer@freesurf.fr
Le-coin-des-adhérents

Poster un commentaire

Classé dans Adhérents, Maisons-Alfort

25 mars 1794 – CONDORCET

CONDORCET Philosophe, Mathématicien, Homme politique

 (A Maisons-Alfort : Rue Condorcet et Groupe Scolaire)

o 17 septembre 1743, Ribemont (Aisne)
† 27 mars 1794, Bourg-L’égalité
[†] 1989 au Panthéon

Philosophe, mathématicien et homme politique français, Jean-Antoine-Nicolas Caritat, marquis de Condorcet est né à Ribemont dans l’Aisne le 17 septembre 1743.
De 1765 à 1774, s’étend la période purement scientifique de sa vie. Il est élu, en 1769, à l’Académie royale des sciences, en 1776 secrétaire perpétuel de l’Académie des sciences et en 1782 à l’Académie française. Dans les années qui vont suivre, le mathématicien et académicien va se consacrer de plus en plus à une activité militante: défense des droits de l’homme en général, des droits des femmes et des Noirs en particulier.
Décrété d’accusation le 3 octobre 1793 pour avoir osé critiquer le projet de Constitution présenté par Hérault de Séchelles, il se cache pendant cinq mois dans la maison de Mme Vernet, rue Servandoni, à Paris.
Le 25 mars 1794 Condorcet quitte son refuge. Le 27, il est arrêté à Clamart. Le 28 (29?), on le trouve mort dans la prison de Bourg-l’Égalité (Bourg-la-Reine).

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride

Antoine NOGUES inhumé à Castelnau-Rivière-Basse

Sur le registre des décès de l’année 1853, de la commune de Castelnau Rivière Basse (65 Hautes-Pyrénées), entre l’acte n°17, décès de Demandes Philippe charpentier âgé de 53 ans et l’acte n°18, décès de Lacoste Jeanne ménagère âgée de 57 ans tous deux domiciliés à Castelnau, le procès verbal suivant dressé en la commune de Jû-Belloc (32-Gers) par le Maire Joseph Desbons est retranscrit par le Maire de Castelnau. La lecture de ce procès-verbal nous donnera une piste.

PV Noguès

Nous Joseph Desbons, Maire de la commune de Jû-Belloc, Canton de Plaisance, arrondissement de Mirande, Département du Gers déclarons que sur la demande de M.M. Ducuing Henry, avocat et ancien magistrat domicilié de la commune de Castelnau Rivière Basse , Hautes Pyrénées et Noguès Jean Marie, marchand de vins, domicilié au dit Jû-Belloc, tous les deux parents de feu Antoine Noguès, Général de Brigade en retraite, Commandant de l’Ordre Impérial de la Légion d’Honneur, dont le décès a été constaté le vingt un décembre mil huit cent cinquante trois par nous en qualité d’officier de l’état civil et inscrit sur les registres de décès de la dite commune, nous avons remis le corps du défunt, qu’ils sont dans l’intention de faire inhumé dans la commune de Castelnau Rivière Basse, Hautes-Pyrénées à la charge par eux de le représenter au Maire de la dite commune auquel nous allons dresser une expédition du présent procès verbal que les réclamants ont signé avec nous fait à Jû-Belloc, en Mairie, le vingt deux décembre mil huit cent cinquante trois.

Ducuing, Noguès, Desbons Maire ainsi signés à l’original.

Pour expédition conforme. Le Maire de Jû-Belloc Desbons signé.

 

Nous Maire de Castelnau avons fait transcrire le présent ce même jour sur les registres de l’état civil. Pour copie conforme. Le Maire de Castelnau Rivière Basse (Signé Laborie)

 Tombes Noguès

Le général Antoine Noguès est enterré dans une tombe surmontée d’une stèle pyramidale avec ses deux frères militaires, le Général Xavier Nogués meure au château de Montus en 1808, et le colonel Gabriel Noguès meure à Dresde en 1813. Les deux autres tombes sont celles de Jenny et Edmond, femme et fils d’Antoine.

Ici repose A. NOGUES
Né à Castelnau-Rivière-Basse
Le 7 mai 1777
Mort à Jû-Belloc le 24 Xbre 1853
Volontaire du 3 février 1792
Général de Brigade
Commandeur de la Légion d’honneur
Chevalier de l’Ordre de la Réunion
Chevalier de Saint-Louis
Grand Croix d’Isabelle la Catholique
Membre de l’Académie de l’Industrie
Et de la Société d’Agriculture des
Bouches-du-Rhône.

Adhérent-CGMA-Joël-007

Poster un commentaire

Classé dans A lire, Fait divers

Signez la pétition de l’AAF

Bonjour à tous,

lors de notre forum d’Angers, l’assemblée générale de l’Association des Archivistes Français a décidé ce jour de lancer une pétition citoyenne « Citoyens contre le projet de règlement européen sur les données personnelles ».

Merci à tous de la signer, de la faire signer autour de vous , de la diffuser le plus largement possible via vos réseaux sociaux, vos carnets d’adresses… N’hésitez pas à en faire part à tous vos contacts, à vos amis et familles, aux chercheurs, lecteurs, historiens, généalogistes, car elle concerne les données de chaque citoyen, ainsi que notre patrimoine !

Pour cela, utilisez le lien ci-dessous :
https://www.change.org/fr/p%C3%A9titions/citoyens-contre-le-projet-de-r%C3%A9glement-europ%C3%A9en-sur-les-donn%C3%A9es-personnelles

Pétition citoyenne « Citoyens contre le projet de règlement européen sur les données personnelles  »
« Pour éviter que de grands opérateurs privés du web (Google, Facebook etc.) puissent conserver et utiliser des données personnelles, la Commission européenne et le Parlement européen se préparent à adopter, pour le printemps 2013, une solution radicale : un règlement qui obligera tous les organismes publics et privés à détruire ou à anonymiser ces données une fois que le traitement pour lequel elles auront été collectées sera achevé, ou passé un court délai. La commission veut ainsi assurer aux Européens un droit à l’oubli qui garantirait le respect de leur vie privée.
Ce règlement portera sur les données personnelles sur toutes leurs formes, informatiques ou papier. Il s’appliquera immédiatement et s’imposera aux législations nationales déjà en place.
Vous avez fini vos études ? L’école ou l’université éliminera votre dossier. Vous avez vendu un bien immobilier ? Les services du cadastre détruiront les traces de votre propriété. Vous n’êtes plus employé par votre entreprise ? Celle-ci supprimera les informations vous concernant. A chacun de veiller sur ses propres données, ne comptez plus sur les services publics ou sur votre employeur !
(…) la suite sur :
https://www.change.org/fr/p%C3%A9titions/citoyens-contre-le-projet-de-r%C3%A9glement-europ%C3%A9en-sur-les-donn%C3%A9es-personnelles

Association des archivistes français
8 rue Jean-Marie Jégo, 75013 Paris
Tél: 01-46-06-39-44, Fax: 01-46-06-39-52, <http://www.archivistes.org/>

Poster un commentaire

Classé dans A lire

Le site du jour (97) : Généalogie et Histoire de la Caraïbe

Généalogie et Histoire de la Caraïbe

 Une association animée depuis des décennies par Philippe ROSSIGNOL

http://www.ghcaraibe.org/

Avec notamment :

Les articles divers et annonces

Et les bulletins

Poster un commentaire

Classé dans Site, Site du jour

Sur les traces du Poilu Julien Boucher

Publié le mardi 19 mars 2013 à 08H45

Un article de l’Union – L’Ardennais

Les écoliers sur les traces du Poilu Julien Boucher

LOIVRE (Marne). En participant à un concours de l’Onac, les élèves CM1/CM2 découvrent la vie d’un habitant de Loivre, mort pour la France en 1916.

Lire l’ article

Sur SGA Mémoire des hommes

BOUCHER

Julien 24-06-1892 51 – MARNE

Poster un commentaire

Classé dans Guerre 14-18

22 mars 1879 – Léon DEUBEL

1879 – Léon DEUBEL
o 22 mars 1879, Belfort (Territoire de Belfort)
† vers le 6 juin dans la circonscription de Charenton.Né à Belfort, le 22 mars 1879, Léon Deubel, poète de renommée nationale, ami de Pergaud connut une destinée tragique dans les eaux de la Marne à Maisons-Alfort.Léon DEUBEL noyé dans la Marne aux sept arbres, son acte de décès est retrouvé à Paris IV.

Acte de décès de Léon Deubel

Deubel 1399 (Mairie du 4e arrondissement de Paris)

L’an mil neuf cent treize le dix-neuf juin à trois heures du soir ; acte de décès de Léon, Louis Deubel, sans profession, domicile inconnu, né le vingt-deux mars, mil neuf cent soixante-dix-neuf, à Belfort (Territoire de Belfort), décédé vers le six juin courant, dans la circonscription de Charenton et transporté 3 quai de l’Archevêché. Fils de Louis, Joseph Deubel et de Marie Joséphine Mayer, décédé, célibataire.
Dressé, par nous Georges, Auguste Ignace Callé, adjoint au maire du 4ème arrondissement de Paris, sur la déclaration de Louis Cabouret cinquante cinq ans et Louis Marlier quarante cinq ans, employés 2 quai de l’Archevêché, non parents, qui ont signé, avec nous après lecture. ./.

Données recueillies par le CGMA

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride, Histoire locale, Maisons-Alfort