Archives quotidiennes : 18 décembre 2012

18 décembre 1895 – Assistance à domicile

1895 – Assistance à domicile à Maisons-Alfort

Assistance à domicile. – Le service de l’assistance à domicile, établi dans la commune, conformément aux délibérations du Conseil général en date des 18 décembre 1895 et 26 avril 1896, est organisé de la manière suivante ces secours sont attribués aux vieillards, soit isolés, soit mariés, qui ont au moins 65 ans d’âge et 10 ans de séjour dans une des communes du département. La municipalité de Maisons-Alfort exige, en outre, 5 ans de séjour dans la commune. Les allocations sont variables, suivant les cas et les ressources, ainsi que le nombre des bénéficiaires.
Actuellement, dix vieillards sont secourus : quatre reçoivent 25 francs par mois, deux, 15 francs, et un, 12 francs. Le tiers de la dépense est remboursé par le département.

État des communes à la fin du XIXe siècle

Quelques exemples sur Google
bit.ly/RBo1wv

La collection « État des communes à la fin du XIXe siècle » est un outil indispensable de connaissance des communes de la Seine-et-Oise vers 1900.

Pour le Val-de-Marne les communes de l’ex-Seine-et-Oise sont en vente aux AD 94
Éditions Montévrain

Poster un commentaire

Classé dans Maisons-Alfort

Ile de la Réunion : affranchissement des esclaves

Lu sur le journal de l’île de la Réunion du 16 décembre

Dans un article à paraître dans le bulletin du Cercle Généalogique de Bourbon, Pierrette et Bernard Nourigat, dont les recherches ont permis à des milliers de Réunionnais de retrouver leur passé (lire par ailleurs), nous rappellent le mécanisme de l’affranchissement d’esclaves à Bourbon de 1815 jusqu’à l’abolition, en 1848. Les plus de 60 000 esclaves alors recensés dans l’île deviennent des « citoyens libres » et se verront attribuer un nom par l’administration selon une méthodologie déjà en vigueur….

Quand le nom devint acte de naissance

Poster un commentaire

Classé dans A lire, Histoire