Archives quotidiennes : 1 décembre 2012

Connaissez-vous ?

http://www.birdsdessines.fr/

Poster un commentaire

Classé dans A lire

Fermeture de la salle de lecture aux AD 94

La salle de lecture sera exceptionnellement fermée du lundi 24 décembre 2012 au mardi 1er janvier 2013.

Quelques pages à visiter sur le site des AD 94

La Maison de l’Histoire et du Patrimoine est un lieu de sensibilisation et d’appropriation de l’histoire et du patrimoine pour tous.
http://archives.cg94.fr/maison/Animations

Vous pouvez effectuer des recherches dans l’état civil à l’aide d’un formulaire.
http://archives.cg94.fr/consultation/eta/search-form.html

Pour consulter un instrument de recherche,.
http://archives.cg94.fr/consultation/cdc/list.html
Administration générale
Population
Archives judiciaires et Officiers publics et ministériels
Archives fiscales
Police – Défense du territoire
Éducation- Culture – Sports
Économie
Action sociale – Santé
Aménagement – Urbanisme – Équipement
Collectivités territoriales
Archives politiques
Collections de pièces isolées et de reproductions

Poster un commentaire

Classé dans Archives Départementales 94

1er décembre 1956 – Alain MIMOUN

Alain Mimoun est un athlète français, né le 1er janvier 1921 à El Telagh en Algérie. Champion olympique du marathon en 1956 à Melbourne, vit à Champigny et s’y entraîne toujours.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Alain_Mimoun
Le 1er décembre 1956, après un faux départ, seul cas de ce type sur un marathon olympique, les quarante-cinq concurrents représentant vingt-trois nations s’élancent sous une chaleur accablante (36°C à l’ombre) à l’assaut des 42,195 km du parcours. Un groupe de treize hommes se dégage après quinze kilomètres. Il n’en reste plus que cinq au passage des vingt kilomètres. L’Américain John Kelley donne une tape dans le dos de Mimoun pour l’inviter à le suivre. Mimoun et Kelley s’appréciaient, et les deux hommes s’échappèrent. Après quelques minutes d’efforts intensifs de Kelley, Mimoun prend le relais, et lâche Kelley. Il se trouve alors seul en tête alors que la marque de mi-parcours n’est pas encore franchie. Un instant, Mimoun pense à se laisser rejoindre par ses poursuivants, puis opte finalement pour faire la course à son rythme en profitant du tracé du parcours pour jauger l’allure de ses adversaires qu’il croisait après avoir passé le piquet marquant la moitié du parcours. Il constate que Kelley est à la peine et quand il croise les deux Soviétiques, il prend le temps de leur faire un petit signe pour les chambrer… Exténués, ils n’ont pas la force de répondre. Il croise ensuite Zatopek, qui n’a pas sa foulée habituelle. Il comprend alors que Zatopek ne gagnera pas ce Marathon…

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride