Musée de Nogent : La saga sanglante de la bande à Bonnot

Bonnot et compagnie, la bande tragique. Musée de Nogent-sur-Marne, 36, boulevard Gallieni, 94130 Nogent-sur-Marne.
Tél. : 01-48-75-51-25. Jusqu’au 30 décembre.

Journées du patrimoine : visite commentée de l’exposition Bonnot

Le Musée vous propose de revivre l’épopée de la Bande à Bonnot à l’occasion d’une visite commentée dimanche 16 septembre à 14 h 30.
(visite de 16 heures : complet) – Gratuit, sur inscription au 01 48 75 51 25

Nogent-sur-Marne, 14 et 15 mai 1912. La ville est transformée en champ de bataille. Dans un pavillon situé sous le viaduc, deux membres de la « Bande à Bonnot », Garnier et Valet, sont assiégés par la Sûreté Générale, la police, la gendarmerie, les pompiers, le 3ème régiment de Zouaves… mais aussi par une foule en colère qui souhaite prendre part au combat. Si tant de forces sont en présence , c’est que la psychose et la colère populaires sont alors à leur comble. La presse a dénoncé l’inefficacité du Préfet Lépine : les hold-up des bandits ont été commis en voiture alors que la police se déplace encore à bicyclette. Bonnot a déjà été tué à Choisy-le-Roi le 28 avril : une grande partie de la population  attend d’être soulagée des autres membres de la bande de la même manière.
Quand les corps de Garnier et Valet sont sortis du pavillon, la foule crie sa joie. Les jours suivants, des curieux viennent acheter des « souvenirs » : douilles, linge ensanglanté, restes du dernier repas… ou entrent dans le pavillon en poussant un tourniquet installé par le propriétaire qui souhaite s’indemniser des dégâts.
L’histoire du premier « gang » à utiliser des voitures volées pour se déplacer sera contée à l’occasion de la visite commentée de cette exposition où ont été rassemblés journaux, affiches, photos, cartes postales et objets divers retraçant un des faits divers les plus sanglants et fascinants de la « Belle Époque ».

L’actualité du Musée

Lire aussi
LE MONDE | 11.09.2012
La saga sanglante de la bande à Bonnot

28 avril 1912 – Jules Joseph Bonnot
15 mai 1912 – Octave Garnier – André Valet

Poster un commentaire

Classé dans Fait divers, Histoire, Val de Marne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s