Archives quotidiennes : 23 août 2012

23 août 1862 – Mairie et écoles

1862 – Mairie et écoles

Écoles. – Il existe dans la commune deux groupes scolaires complets.

L’école de filles et l’école maternelle ont été installées, ainsi que l’ancienne mairie, rue de Charentonneau, dans les bâtiments d’exploitation de la ferme de Maisonville, ancienne dépendance du château d’Alfort, devenu depuis École vétérinaire, sur un immeuble de 4.672 mètres superficiels acquis de M. Dominique en 1862, moyennant le prix principal de 45.000 francs.

D’après une délibération du Conseil municipal en date du 23 août 1862, les dépenses prévues pour l’appropriation des bâtiments devaient se borner à 79.817 fr. 54, dont 11.391 fr. 75 pour l’ancienne mairie et 68.425 fr. 79 pour la construction des écoles. En réalité, elles s’élevèrent à 118.135 francs.

D’après  État des communes à la fin du XIXe siècle (1904)

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride, Histoire locale

23 août 1747 AGUESSEAU Marquis d’ – Académicien

AGUESSEAU Marquis d’, (o Fresnes, 1747). Académicien.

o 23 août 1747, Château  de Fresnes.

† 22 janvier 1826, Paris.

########

Le marquis d’Aguesseau (Henri Cardin Jean Baptiste) est né au Château de Fresnes.

On ignore le lieu de son décès.

Petit-fils du chancelier, magistrat. Ambassadeur en Danemark, il fut nommé le 13 décembre 1787 en remplacement du marquis de Paulmy et reçu par Nicolas Beauzée le 13 mars 1788. Grimm racontait ainsi comment devrait avoir lieu cette réception : « Messieurs, dira d’Aguesseau, je suis ici pour mon grand-père. – Et moi, répondra Nicolas Beauzée, pour ma grammaire ». (Au XVIIIe siècle comme au XVIIe, grammaire se prononçait gran-maire ; de là le même calembour qui se trouve dans les Femmes savantes. D’Aguesseau fit partie de l’Académie de peinture et de sculpture. Il fut député aux Etats généraux, se cacha pendant la Convention, fut sénateur et comte de l’Empire, marquis, pair de France et commandeur du Saint-Esprit sous la Restauration.

A l’organisation de 1803, il reprit possession de son fauteuil, après avoir appuyé le projet de reconstitution de l’Académie en 1800. Il mourut doyen de l’Académie, le dernier survivant de l’ancienne Académie et le dernier du nom de d’Aguesseau.

Elu le : 13-12-1787. Reçu le : 13-03-1788 par : Nicolas Beauzée

Successeur : Charles Brifaut – XIe fauteuil,

*******

Les académiciens nés, mariés ou décédés en Val-de-Marne
Les académiciens Val-de-marnais

23 août 1747
AGUESSEAU Marquis d’, (o Fresnes, 1747).

9 février 1879
BAINVILLE Jacques, (o Vincennes, 1879) – Historien.

21 novembre 1988
BASTIDE Jean, (o Vincennes 1928, † Saint-Mandé, 1988) – Peintre
19 octobre 1661
BENSERADE Isaac de, († Gentilly, 1691).

23 janvier 1923
DROIT Michel, (o Vincennes, 1923) – Journaliste.

20 mars 1946
MESSMER Pierre, (o Vincennes, 1916) – Homme politique.

L’Académie française se compose de 40 membres élus par leurs pairs.
Depuis sa fondation, elle a reçu en son sein 721 membres
http://www.academie-francaise.fr/immortels/index.html

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride, Val de Marne