Archives quotidiennes : 16 mars 2012

AD 94 : Archives départementales du Val-de-Marne, réouverture fin mars

Dans le n°288/Mars 2012 de ValdeMarne – le magazine du Conseil Général
Une double page (18-19) est consacrée à aux AD 94 avec Marie-Andrée Corcuuf,directrice des Archives Départementales depuis janvier 2010.

*

Au service de l’histoire et des Val-de-Marnais

Après plus d’un an de travaux, les Archives départementales rouvre leurs portes au public. Une nouvelle pour des projets d’envergure. Tour d’horizon avec la directrice Marie-Andrée Corcuff. Propos recueillis par Francine Déverines
….
>ValdeMarne

Quels sont vos projets pour 2012 ?
> M.AC : Nous travaillons dans trois directions. La collecte d’archives orales autour de l’histoire des migrations n’est pas terminée. Nous poursuivons en partenariat avec l’université Paris-Est6créteil, le séminaire « Trajectoires » qui nous fait bénéficier d’une jeune doctorante sur les évolutions du territoire depuis les années 1960 et permet la valorisation de fonds audiovisuels inédits sur la création du département. Le troisième projet concerne le diagnostic patrimonial sur les 12 communes de l’opération d’intérêt national (OIN) Orly-Rungis-Seine Amont : portant à la fois sur le patrimoine archéologique, architectural, naturel, paysage et le patrimoine immatériel (les pratiques sociales et culturelles, les savoir-faire hérités du passé mais toujours vivants), il nous amène à travailler de façon totalement transversales au sein du Conseil général, en lien avec les ville, en partenariat avec la Région.

Pages 18-19

L’article complet dans le n°288/Mars 2012

2012 : Année des Archives
Le 16 avril 2012 : réouverture de la salle de lecture.
Nouveauté : accessibilité à mobilité réduite, création d’espaces dédiés à la consultation des fonds audiovisuels et numériques, accueil facilité pour les groupes scolaires.
15 et 16 septembre : Journées du Patrimoine autour de Seine Amont (OIN)
En octobre : inauguration du site de Créteil
Archives départementales. 10, rue des Archives à Créteil.
Renseignements : www.archives.cg94.fr et au 01 45 13 80 50

****

Tous les articles précédents sur les AD en ligne

2 Commentaires

Classé dans AD en ligne, Archives, Archives Départementales, Archives Départementales 94

16 mars 1856 – de STAEL

1856 – Les filleuls de Napoléon III 

Le 16 mars 1856 naissait à Paris le fils de Napoléon III et de l’Impératrice Eugénie. L’Empereur décida qu’il serait parrain et l’Impératrice marraine de tous les enfants légitimes nés en France le 16 mars 1856. Il y eut environ 20 à 30 enfants par département. Une déclaration devait être faite à la mairie avant le 16 avril 1856. Chaque famille a reçu un diplôme de Sa Majesté l’Empereur, certificat signé par le Ministre d’Etat au mois d’août 1856. Parfois, l’Empereur, lors de ses déplacements, rendait visite à l’un de ses filleuls.

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride, Histoire

Archives diverses en ligne

Photos : 116 ans d’archives du New York Times
CréaNum
Le New York Times nous livre un cadeau d’une valeur inestimable : depuis le 27 février, le prestigieux quotidien américain met en ligne ses photos d’archive. Les plus anciennes datant de 1896. De 1896 à nos jours, en passant par les deux grandes …

 La Vatican expose ses archives secrètes pour la première fois
France Info
Direction Rome où le Vatican vient d’ouvrir ses archives secrètes pour une incroyable plongée dans l’Histoire. C’est une première mondiale !Le Vatican expose plusieurs de ses archives secrètes aux musées du Capitole. Au total, plus d’une centaine de …

Le Monde et le Monde Diplomatique en accès privilégié en ligne …
Ville de Paris
… le groupe Le Monde lancent un bouquet de ressources numériques qui donnera à 400 000 étudiants, enseignants et enseignants-chercheurs franciliens un accès privilégié au Monde, au Monde Diplomatique, et à leurs archives d’ici la fin du mois de mars.

 

Poster un commentaire

Classé dans infos

Le mardi 6 mars, les adhérents du GGMA visitaient la Manufacture des Gobelins

M. Le Brun, directeur de la manufacture des Gobelins.

Manufacture des Tapisseries Gobelins à Paris

Appréciant la qualité des productions de l’enclos des Gobelins, Colbert réussit à convaincre Louis XIV de donner les moyens nécessaires au lustre censé glorifier la monarchie. Voulant donner une toute autre organisation à l’œuvre d’Henri IV, il ne renouvelle pas à Hippolyte de Comans la concession en 1661 : il emprunte afin d’acheter le 6 juin 1662, à l’emplacement de l’ancien Clos Eudes de Saint Merry, l’hôtel des Gobelins (environ 3,5 hectares, maintes fois agrandi jusqu’en 1668) et regrouper autour tous les ateliers parisiens ainsi que celui créé à Maincy par Nicolas Fouquet. Ainsi nait la Manufacture royale des Gobelins qui dépend du surintendant des bâtiments et est soumise par lui à l’autorité du premier peintre du Roi, Charles Le Brun, lequel, nommé officiellement en 1663, a par la suite sous ses ordres des équipes entières d’artistes « bons peintres, maîtres tapissiers en haute lisse, orfèvres, fondeurs, graveurs lapidaires et ébénistes… » Il cumule donc la direction de la Manufacture des Meubles de la Couronne.

Guide et adhérents sont prêts, la visite commence.

Bonjour Monsieur Colbert, quelle heure-est-il ?

Images correspondant à manufacture des gobelins

Poster un commentaire

Classé dans A voir