Archives quotidiennes : 26 août 2011

Ces petites histoires qui racontent la Libération de Paris

publié le 24/08/2011 à 12:54, mis à jour le 25/08/2011 à 10:16

PARIS – La folle semaine de la Libération de Paris, il y a 67 ans, marquée par le soulèvement de la capitale contre l’occupant allemand et par l’arrivée de la 2ème DB, fut aussi celle de petites histoires qui racontent ce moment fort de la grande histoire de France.

– Fusillé le 19 août 1944, décédé en 2005

La suite de l’article de l’Express sur

25 août 1944

Le nommé Armand BACQUER n’est autre que mon père

Joël BACQUER

2 Commentaires

Classé dans Adhérents, Généalogie des adhérents

DODUN : Une place pour le père et une rue pour les 4 fils !

Les 4 fils du Marquis Claude Laurent Marie Dodun de Keroman :

Charles
Claude
Eugène
Henri

Le père et Maire :
Maire de Maisons-Alfort de 1813 à 1855. Dodun de Keroman (Claude Laurent Marie). Né 11 octobre 1770 à Lorient, Morbihan, où ses parents s’étaient maries neuf mois auparavant, + 11 avril 1855 à Paris. Entré à 22 ans dans le corps diplomatique, il en sortit presqu’aussitôt pour servir dans l’armée comme officier d’état-major. Dix ans plus tard, il revint à la diplomatie comme secrétaire d’Ambassade à Vienne, où lui naît un fils (1802) qui fut élève vétérinaire d’Alfort (1819/21). Il abandonna très vite la carrière, acheta le domaine de Château-Gaillard à Maisons-Alfort (1808) et s’y installa. Détient le record absolu de durée de mandat de maire (sources : Roman d’Amat in Dictionnaire de biographie française; Chaix d’Est-Ange, Dictionnaire des familles françaises…).

1850 :

Dans le Quartier d’Alfort, les rues Charles, Claude, Eugène et Henri existent en 1850 (plan)

1903 :

La rue Charles devient, rue Ernest Renan à partir de 1903
« 1850 : va de la route nationale 19 au quai d’Alfort
1903 : va de la rue de Créteil à la rue des Deux Moulins »

La rue Claude devient rue Edmond Nocard à partir de 1903
« 1850 : va de la route nationale 19 au quai d’Alfort
1903 : va de la rue de Créteil à la rue des Deux Moulins »

La rue Eugène devient rue Eugène Suë à partir de 1903
« 1850 : va de la rue d’Enfer à la rue Charles
1903 : va de la rue du Moulin d’Enfer à la place Dodun »

La rue Henri devient rue Henri Regnault à partir de 1903
1850 : commence et finit rue Charles

La place Dodun :
1903 : donne sur les rues Eugène Suë et Ernest Renan
1957 : donne sur les rues Eugène Suë et Ernest Renan
2010 (plan) : donne sur les rues Eugène Suë et Ernest Renan

Le 2 août 1903 décède Edmond NOCARD
C’est l’événement qui déclenche les changements de nom des voies attribuées aux fil DODUN, la création de la place DODUN et de la rue Edmond NOCARD.
Edmond Nocard (Provins 1850 – Saint-Maurice 1903) entre à l’Ecole vétérinaire d’Alfort en 1868. Après ses cinq années d’études, sa réussite aux concours lui permet de mener sa carrière à l’Ecole vétérinaire. Il en devient le directeur en août 1887. En 1891, il abandonne ce poste pour se consacrer à la recherche et à l’enseignement. Disciple de Pasteur, il est reconnu comme une sommité dans le monde scientifique. Il est élu à l’Académie de Médecine en 1886, reçoit de nombreuses distinctions, est invité à l’étranger. Ses recherches sur les maladies contagieuse notamment la péripneumonie des bovins permettent d’enrayer cette terrible maladie.
Edmond Nocard a habité dans la maison natale d’Eugène Delacroix, à Saint-Maurice. il y décède le 2 août 1903. Pour ses obsèques, trois jours plus tard, une assistance impressionnante lui rend hommage
Une rue de Maisons-Alfort porte le nom du Professeur Edmond Nocard, mais ne cherchez pas son tombeau dans le cimetière de Maisons-Alfort, il est érigé dans le cimetière de Saint-Maurice, commune voisine.

Autres articles sur DODUN de KEROMAN :

11 avril 1855 – Ascendance DODUN de KEROMAN
Cimetière de Maisons-Alfort (1)

Histoire de Maisons (V-6) : Château Gaillard

Les voies de Maisons-Alfort (1904) – Section (2) – Alfort

Poster un commentaire

Classé dans Maisons-Alfort, Voies