Tables décennales de l’état civil des Hautes-Pyrénées (AD 65)

Communication sur Genhp65 de François GIUSTINIANI
Conservateur en chef du patrimoine, Directeur des Archives départementales des Hautes-Pyrénées

Bonjour à tous,

J’avais annoncé de « bonnes » nouvelles pour 2011.

Voici la première.

Nous venons d’achever le traitement (classement, description, cotation, conditionnement) des tables décennales des Hautes-Pyrénées pour la période 1802-1982. Cela a permis de distinguer les deux collections (celle du Greffe et celle de la Préfecture pour la période 1802-1892) et de traiter les tables versées anciennement et non encore cotées.
Ce travail a été également l’occasion de faire procéder au versement, par le Greffe du Tribunal de Grande instance de Tarbes, des tables décennales de la période 1913-1982.
Le répertoire est désormais mis en salle de lecture et je conseille à tous ceux qui en auront l’utilité de lire la courte introduction.
Je vous précise que les tables décennales sont légalement librement communicables.
Toutefois, la consultation des originaux n’est permise aux Archives départementales des Hautes-Pyrénées que pour les tables qui n’ont pas été reproduites sur microformes. On été microfilmées les tables pour la période 1802-1902. Ce principe ne connaît qu’une exception pour les tables de l’arrondissement de Bagnères de Bigorre, en raison du désordre de la collection originale qui rend très malaisée la recherche sur microfilm. Le répertoire mis en salle comporte, pour ces tables, une table récapitulative par commune qui simplifie l’accès au bon volume.
Ces tables qui étaient en accès libre en salle avaient été retirées à ma demande ce qui m’a valu des remarques et des reproches fort compréhensibles. Elles sont désormais de nouveau accessibles, sous réserve d’une demande de communication.
Quelques tables en mauvais état devront faire l’objet d’une restauration prévue dans l’année 2011.
Pour ce qui est des reproductions, la photocopie est formellement interdite mais les lecteurs ont la possibilité :
– de faire des photographies avec leur appareil personnel ;
– de faire des impressions à partir du microfilm pour les périodes microfilmées ;
– de demander une prise de vue par scan et une impression au personnel de la salle de lecture.
Je vous rappelle également que la mise en ligne de reproduction de ces documents est interdite sans autorisation préalable tant sur un site personnel que sur un site associatif. Les conditions de la réutilisation de ces données publiques doivent en effet faire l’objet d’une décision officielle de la collectivité départementale.

Pour tous ceux qui auront à les consulter, je demande une grande précaution dans leur manipulation pour en assurer une conservation en bon état la plus longue possible !

Bonnes recherches.
François GIUSTINIANI
Conservateur en chef du patrimoine
Directeur des Archives départementales
des Hautes-Pyrénées
5 rue des Ursulines
BP 1343

2 Commentaires

Classé dans A lire, AD en ligne

2 réponses à “Tables décennales de l’état civil des Hautes-Pyrénées (AD 65)

  1. DAMIEN BARRAUD

    Bonjour – pourquoi les communes ne possèdent plus les registres paroissiaux ??plus facile’ pour les recherches – car on peut regarder les registres à la commune – lors d’un déplacement – si le maire est d’accord – Je rame depuis quelques années pour les ancêtres de mon époux DUPOUY CAMPAN – de NISTOS et TIBIRAN – alors que les miens du « CHER » j’ ai résolu en quelques mois une bonne partie – Il m’est impossible de me rendre à TARBES – depuis 2010 j’attends le bon vouloir du C.G. – vu mon âge 80 ans – je crois que je ne terminerai leur généalogie –
    salutations –

    J'aime

  2. Complément lu sur Genhp65 :

    Monsieur,
    Je vous confirme que les tables décennales de Vic-Bigorre figurent bien dans la collection du Greffe pour les années 1903-1912 et 1923-1932.
    Je vous remercie de ne pas hésiter à nous signaler toutes les lacunes ou les dégradations dans les collections d’archives communales. Ce peut être pour nous l’occasion d’intervenir pour aider les communes à restaurer ces documents.
    En ce qui concerne les répertoires d’actes notariés, les Archives départementales des Hautes-Pyrénées conservent, pour la période postérieure à la Révolution :
    – des tables alphabétiques, non obligatoires, tenus pour les besoins de l’étude ; bien que n’étant pas des archives publiques, nous les avons en général cotées et classées avec les fonds des notaires en 3 E ;
    – des répertoires – tenue obligatoire – versés par les notaires, cotés en 3 E, et qui sont soit reliés avec les actes de l’année, soit parfois regroupés pour plusieurs années ;
    – une collection lacunaire des doubles de ces répertoires (ils sont tenus en double exemplaire dont un est remis chaque année au Tribunal de Grande instance) cotés en sous-série règlementaire 8 U.
    Peuvent parfois exister, pour des périodes plus anciennes, des tables réalisées selon le gré du notaire.
    Bonnes recherches.
    François GIUSTINIANI
    Conservateur en chef du patrimoine
    Directeur des Archives départementales
    des Hautes-Pyrénées
    5 rue des Ursulines
    BP 1343
    65013 TARBES cedex 9
    05 62 56 78 65
    francois.giustiniani@cg65.fr

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s