27 septembre 1870 – l’Administration des Postes

*

ler DÉCRET

Article 1. – L’Administration des Postes est autorisée à expédier par la voie d’aérostats montés les lettres ordinaires à destination de la France, de l’Algérie et de l’étranger.
Art. 2. – Le poids des lettres expédiées par les aérostats ne devra pas dépasser 4 grammes.
La taxe à percevoir pour le transport de ces lettres reste fixée à 20 centimes.
L’affranchissement en est obligatoire.
Art. 3. – Le ministre des finances est chargé du présent décret.

*

2e DÉCRET

Article 1. – L’Administration des Postes est autorisée à transporter, par la voie d’aérostats libres et non montés, des cartes-postes portant sur l’une des faces l’adresse du destinataire et sur l’autre la correspondance du public.
Art. 2. – Les cartes-postes sont en carton vélin du poids de 3 grammes au maximum, et de 11 centimètres de long sur 7 centimètres de large.
Art. 3. – L’affranchissement des cartes-postes est obligatoire.
La taxe à percevoir est de 10 centimes pour la France et l’Algérie.
Le tarif des lettres ordinaires est applicable aux cartes-postes à destination de l’étranger.
Art. 4. – Le gouvernement se réserve la faculté de retenir toute carte-poste qui contiendrait des renseignements de nature à être utilisés par l’ennemi.
Art. 5. – Le ministre des finances est chargé de l’exécution du présent décret.

Un avis de l’Administration des Postes dit en outre :

« En exécution des décrets qui précèdent, le directeur général des Postes a l’honneur d’informer le public que l’ascension des ballons montés ne pouvant avoir lieu qu’à des époques indéterminées des ballons libres seront lancés à partir de demain 28 septembre, si le temps le permet.

Les correspondances que le public voudrait tenter de faire parvenir par ce moyen devront être écrites sur carton-vélin, etc. (suit la description donnée plus haut).

Les lettres fermées que le public entendra réserver pour être acheminées par les ballons montés devront porter sur l’adresse la mention expresse : par ballons montés, etc.

Dans le cas où toutes les lettres recueillies ne pourraient être expédiées par le ballon monté en partance, la préférence sera donnée aux lettres les plus légères.

Paris, le 27 septembre 1870.
Signé : Rampont.

Lu sur la page

http://www.coppoweb.com/ballons/decret700927.php

 

du site à découvrir sur l’histoire postale

http://www.coppoweb.com/merson/chroniques/fr.chronic.php

*

La guerre de 1870
La Commune
Gazette des absents
Ballons montés
Pigeongrammes
Papillons de Metz
Boules de moulins
Chroniques
Merson

Poster un commentaire

Classé dans Histoire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s