Archives mensuelles : mai 2010

Nos ancêtres et les transports (15)

INA Paris sous l’occupation

*

   
  Du jeudi 3 juin au samedi 26 juin 
  «  Les transports de nos ancêtres »
  Exposition du C.G.M.A. à la Médiathèque André Malraux
  4, rue Albert Camus (Maisons-Alfort)
Publicités

Poster un commentaire

Classé dans A lire, A voir

AD 94 : Archives du Val-de-Marne en travaux cet été

http://archives.cg94.fr/actualites

En raison de travaux de restructuration, les Archives départementales déménagent au 5e étage du 3bis rue des Archives, en face du bâtiment actuel.

Afin de préparer le déménagement, la salle de lecture sera exceptionnellement fermée au public du 7 juin au 5 juillet 2010.

Les horaires d’ouverture au public des Archives seront toujours :

9h à 17h30

avec une ouverture un samedi et une nocturne le mardi par mois.

Durant les 18 mois que dureront les travaux, le nombre de places en salle de lecture sera limité à 5 et la communication des documents sera restreinte. Les lecteurs pourront réserver par téléphone ou par mail leur place et leurs documents.

Si vous souhaitez être tenu régulièrement informé, merci de communiquer votre adresse mail aux présidents de salle ou au secrétariat. Des informations spécifiques seront adressées aux généalogistes professionnels.

L’état-civil du Val-de-Marne est en ligne sur

http://archives.cg94.fr/consultation/eta/search-form.html

*

Poster un commentaire

Classé dans Archives, Archives Départementales 94

BLEIN et ROUGET de L’ISLE

Indispensable, lire en préalable l’article

https://cgma.wordpress.com/2009/08/22/episode-2-blein/

Nous retrouvons le Maréchal Blein comme témoin au décès de Rouget de L’Isle

************************

Acte de décès

26 juin 1836 – Choisy le Roi

N° 47 Rouget de Lisle (Claude Joseph)

Du lundi vingt sept juin mil huit cent trente six, neuf heures du matin, acte de décès de Claude Joseph Rouget de Lisle, ancien capitaine du Génie, pensionnaire du ? et célibataire, décédé hier à minuit, en cette commune,  rue des Vertus, âgé de soixante-seize ans passés, étant né le dix mai mil sept cent soixante, à Lons le Saulnier, Département du Jura, sur la déclaration du sieur Baron François-Ange-Alexandre Blein, âgé de soixante huit ans passés, Maréchal de camp en retraite, Commandeur de l’ordre royal de la Légion d’honneur, demeurant en cette commune, faubourg Saint –Eloi et Jacques Philippe Voiart, âgé de soixante dix huit ans, propriétaire, demeurant en cette commune, rue des Vertus, constaté d’après la visite faite dudit décès par nous Maire et officier de l’état civil, et ont signé le présent  acte de décès, avec nous Maire après lecture faite.

Le Maire Moivin – Le Baron Blein – P Voiard

 ************************

Allons maintenant faire un tour à Choisy :

http://fr.topic-topos.com/maison-de-rouget-de-lisle-choisy-le-roi

où nous lisons

« Dans la misère, il est enfermé à la prison Sainte-Pélagie. En 1826, Rouget de Lisle se retire à Choisy-le-Roi chez son ami le général Blein au 35 du Faubourg Saint-Eloi, puis au 4 de la rue des Vertus chez Mme Voiart. »

Ainsi le compositeur le plus connu mourut dans la misère. Heureusement que le maréchal Blein et son épouse Marguerite Henriette Read furent là pour le recueillir !

 ************************

Un peu de généalogie familiale pour terminer et  situer BLEIN dans l’ascendance :

(126)  Jacques Philippe READ  (1738-1800) Médecin épouse en 1771 (127)  Marie Henriette THIRION                  

4 enfants

            1 – Marguerite Henriette (63) épouse P.L. MARIE

            2 – Jeanne Louise Françoise épouse Baron Général BLEIN

            3 – Joseph décédé à 10 ans

            4 – Marguerite Philippine épouse Pierre LAFFITTE – Banquier

               (Pierre, Frère de Jacques LAFIITE le Banquier)

(63) Marguerite READ épouse (62) Pierre Laurent MARIE (1772-1839)

(31) Egérie MARIE épouse (30) Jean-François FAUCHé (1796-1870) Médecin à Courville.  4 enfants : Henri, Louise, Gustave et Henriette. 

(15) Henriette  FAUCHé épouse (14) Henry BUSSON (1829-1864) Vérificateur des Domaines. 1 fille    Elise

 (7) Elise BUSSON épouse (6) Côme DUFRAISSE  (1854-1922) Préfet

*

Adhérent-CGMA-Joël-007

Poster un commentaire

Classé dans A lire, Adhérents, Généalogie des adhérents, Histoire, Val de Marne

Nos ancêtres et les transports (14)

Cartes postales anciennes

www.bateauxdepeche.net

*

   
  Du jeudi 3 juin au samedi 26 juin 
  «  Les transports de nos ancêtres »
  Exposition du C.G.M.A. à la Médiathèque André Malraux
  4, rue Albert Camus (Maisons-Alfort)

Poster un commentaire

Classé dans A voir

pour les mamans

Une chanson douce que me chantait ma maman …

*

Telle qu’on la connaît aujourd’hui en France, la fête des Mères nous vient des Etats-Unis et s’est institutionnalisée au cours de la première moitié du XXe siècle.

1914-1918: lors de la Première Guerre mondiale, les soldats américains présents en France envoient des cartes vers les Etats-Unis pour marquer la fête des Mères. Après la guerre, les Français reproduisent la coutume américaine et le gouvernement l’utilise pour promouvoir la natalité et le repeuplement de la France.

09 Mai 1920: toujours dans un contexte de politique nataliste, le ministre de l’Intérieur met en place la première journée nationale des mères de familles nombreuses qui récompense celles qui repeuplent la France. La même année, des instituteurs d’Alsace aident leurs élèves à fabriquer un objet ou à écrire un compliment en l’honneur de leur mère.

20 Avril 1926: Première cérémonie officielle avec remise de médailles de la famille française.

Mai 1950: la loi du 24 mai 1950 institue la fête des Mères, signée par le président de la République Vincent Auriol. « La fête des Mères est fixée au dernier dimanche de mai. Lorsque cette date coïncide avec celle de la Pentecôte, la fête des Mères a lieu le premier dimanche de juin ». C’est pourquoi la fête des Mères fait partie des fêtes mobiles dont la date change chaque année (2006: 28 mai; 2007: 3 juin; 2008: 25 mai; 2009 7 juin; 2010: 30 mai…)

Poster un commentaire

Classé dans A écouter, A lire

Mercredi 9, vendredi 11 et samedi 12 juin

Poster un commentaire

Classé dans Exposition du CGMA 5 juin 2010, Expositions du CGMA, Maisons-Alfort

Nos ancêtres et les transports (13)

Santiano – Hugues Aufray

*

   
  Du jeudi 3 juin au samedi 26 juin 
  «  Les transports de nos ancêtres »
  Exposition du C.G.M.A. à la Médiathèque André Malraux
  4, rue Albert Camus (Maisons-Alfort)

Poster un commentaire

Classé dans A écouter

Le 29 mai, n’oubliez pas ..

Nos amis et voisins

cantal.liens

organisent une conférence

 L’affaire Baptiste L. de Sénezergues

le samedi 29 mai 2010 à 14 h

dans les locaux de la Fédération nationale des amicales aveyronnaises 44 rue Gabriel Lamé à Paris 12ème (quartier Bercy) (au premier étage) métro “Bercy” ou “Cour St Emilion”

 

****

 

Gloria Vivaldi

le samedi 29 mai 2010 à 20 h

Soprano : Cécile PIERROT-BOUYSIE

Alto : Sylvie ALTHAPARO

Orchestre : Les musiciens de Mademoiselle de GUISE

Direction : Sophie BOUCHEROT

*

ARS MUSICA MANSIONUM – Samedi 29 mai à 20h

Eglise Notre-Dame du Sacré-Coeur – 41, rue Cécile – Maisons-Alfort

Entrée : 13 euros – Renseignements : 06 21 38 08 60

 

****

 

et prochainement sur vos écrans :

en juin à la Médiathèque André Malraux avec le CGMA 4 rencontres et une exposition

Samedi 5 juin 2010 à Maisons-Alfort : 8e rencontre généalogique

Le mercredi 9 juin : Ecrivez votre famille

Le samedi 12 juin : Il y a cent ans Louis Pergaud à Maisons-Alfort

 

Poster un commentaire

Classé dans Anecdotes, Exposition du CGMA 5 juin 2010, Expositions du CGMA

Revue de Presse Virtuelle (44)

Généalogie

 

Saisir la CNIL en ligne sera bientôt possible…

GénéInfos (25 mai 2010)
La CNIL se trouve actuellement engagée dans une partie de bras de fer avec les Archives de France au sujet de la mise en ligne d’actes d’état civil de plus …

Archives en ligne

Ville de Houilles en Yvelines
Pour faciliter vos recherches, la Ville de Houilles met à votre disposition un accès aux archives en ligne. Le service des archives et de la documentation …

Qu’en est-il des moteurs de recherches sémantiques du Ministère de la Culture ?

leblog-ffg (2010-05-28)

Jeudi 27 mai le Ministère de la Culture organisa un séminaire pour faire le point sur ses moteurs de recherche sémantique « collections » et « généalogie ». Ces moteurs de recherche sémantique…

Pour lire la suite cliquez ici

HAUTES ALPES La famille de Carla Bruni sur les traces de son aïeul

Le Dauphiné Libéré
… grâce aux recherches de Jean-Louis Beaucarnot qui a dévoilé l’arbre généalogique de l’épouse de Nicolas Sarkozy dans la Revue française de la généalogie …

C’est à lire sur le blog du CGEP 93 :

2010/05/24 Origine de certaines de nos expressions

*

Vous retrouverez le CGEP le samedi 5 juin 2010 lors de la 8ème rencontre généalogique de Maisons-Alfort

*

Poster un commentaire

Classé dans Revue de Presse Virtuelle

AD 50 : la Manche en ligne au 1er juillet 2010

Le Conseil général de la Manche a décidé que les documents numérisés des archives départementales seraient accessibles en ligne gratuitement à compter du 1er juillet prochain. Actes paroissiaux et actes d’état civil, cartes postales anciennes, cadastre napoléonien… Seront désormais accessibles sur Internet les actes paroissiaux et actes d’état civil, plus de 40 000 cartes postales, le catalogue de la bibliothèque des archives départementales et le … cadastre napoléonien.

Au total, ce sont près de 200 000 images numérisées qui seront désormais à portée de clic.

*

Mise en ligne des Archives de la Manche

Blog de la FFG le 21 mai

Le Conseil Général de la Manche annonce dans un communiqué de presse la mise en ligne pour le 1er juillet 2010 de ses Archives. Alors que les premières annonces parlaient d’accès payant pour les non…

Pour lire la suite cliquez ici

*****

Annuaire des archives (AD et AC) de la Manche

*

L’état-civil en ligne au 1er juillet

http://recherche.archives.manche.fr/?id=recherche_etat_civil

*

Poster un commentaire

Classé dans AD en ligne

AD 70 : Haute-Saône en ligne

Les archives de la Haute-Saône sont en ligne depuis le 19 mai :

http://archives.cg70.fr

Puis vous avez accès au

Plan de classement des Registres

*

Registres d’état-civil (1792),

Tables des successions et absences de l’enregistrement (1790-1892)

Les tables des registres matricules,

Cadastre dit « Napoléonien »  1807-1840)

Listes nominatives d’habitants (1836-1906)

*

Articles complémentaires :

blog.geneanet – Les-archives-de-la-Haute-Saone-sont-en-ligne

Les recensements de la Haute-Saône sont en ligne
GénéInfos (2010-04-14)
Elle mérite pourtant d’être mise en avant, car elle vient augmenter le nombre des départements présents sur notre carte des archives en ligne. …
 

*****

La salle de lecture des Archives départementales de la Haute-Saône est ouverte :

– du lundi au jeudi de 9 h à 17 h

– le vendredi de 9 h à 16 h.

Ces horaires d’ouverture peuvent être modifiés par décision du président du conseil général.

L’accès de la salle de lecture des archives départementales est libre et gratuit dans la limite des places disponibles et sous réserve des formalités d’inscription.

Fermeture en 2010

 Mercredi 14 juillet (fête nationale)

 Lundi 1er novembre (Toussaint)

 Jeudi 11 novembre (Armistice de 1918)

 Vendredi 12 novembre

 Annuaire des archives (AD et AC) de Haute-Saône

*

Les articles déjà parus sur les AD en ligne :
https://cgma.wordpress.com/category/archives/ad-en-ligne/
 

3 Commentaires

Classé dans AD en ligne, Archives, Registres de matricules

Nos ancêtres et les transports (12)

En gabarre sur la Dordogne – on Dailymotion

*

   
  Du jeudi 3 juin au samedi 26 juin 
  «  Les transports de nos ancêtres »
  Exposition du C.G.M.A. à la Médiathèque André Malraux
  4, rue Albert Camus (Maisons-Alfort)

 

Poster un commentaire

Classé dans A voir

1870 – Morts à l’ambulance de l’Ecole Vétérinaire (5)

*

Actes 112 à 122

*

112 – CAUTANSON Gustave – Du cinq décembre mil huit cent soixante-dix, à quatre heures et demie du soir, acte de décès constaté suivant la loi de CAUTANSON Gustave, soldat du train des équipages militaires, cinquième escadron, cinquième compagnie, sans autres renseignements connus des comparants, décédé ce matin à onze heures à l’ambulance de l’Ecole Vétérinaire d’Alfort.

113 – OVISE François –  Du cinq décembre mil huit cent soixante-dix, à quatre heures trois quarts du soir, acte de décès constaté suivant la loi de OVISE François, garde national mobile de  Saône-et-Loire, septième bataillon, quatrième compagnie, sans autres renseignements connus des comparants, décédé cejourd’hui à deux heures du soir, à l’ambulance de l’Ecole Vétérinaire d’Alfort.

114 – BOUYER Ernest –  Du six décembre mil huit cent soixante-dix, à dix heures du matin, acte de décès constaté suivant la loi de BOUYER Ernest  soldat au soixante cinquième régiment de ligne, sans autres renseignements connus des comparants, décédé la veille à six heures su soir à l’ambulance de l’Ecole Vétérinaire d’Alfort.

115 – MOISSONNET Jean – Du six décembre mil huit cent soixante-dix, à dix heures et un quart du matin, acte de décès constaté suivant la loi de MOISSONNET Jean, garde mobile de la Vienne, sans autres renseignements connus des comparants, décédé la veille à neuf heures du soir à l’ambulance de l’Ecole Vétérinaire d’Alfort.

116 – HILLIARD François – Du six décembre mil huit cent soixante-dix, à onze heures et demie du matin, acte de décès constaté suivant la loi de HILLIARD François, caporal de la garde nationale mobile d’Ille-et-Vilaine, sans autres renseignements connus des comparants, décédé la veille à onze heures du soir à l’ambulance de l’Ecole Vétérinaire d’Alfort.

117 – LEONARD – Du six décembre mil huit cent soixante-dix, à onze heures trois quarts du matin, acte de décès constaté suivant la loi de LEONARD, soldat au vingt deuxième bataillon de chasseurs à pied, sans autres renseignements connus des comparants, décédé la veille à neuf heures du soir à l’ambulance de l’Ecole Vétérinaire d’Alfort.

118 – BEAL Jean – Du six décembre mil huit cent soixante-dix, à l’heure de midi, acte de décès constaté suivant la loi de BEAL Jean soldat d’artillerie de marine, onzième batterie, sans autres renseignements connus des comparants, décédé la veille à neuf heures du soir à l’ambulance de l’Ecole Vétérinaire d’Alfort.

119 – MANGET Jules – Du six décembre mil huit cent soixante-dix, à quatre heures du soir, acte de décès constaté suivant la loi de MANGET Jules, garde mobile de la Marne, premier bataillon, quatrième compagnie, sans autres renseignements, décédé cejourd’hui à une heure du matin à l’ambulance de l’Ecole Vétérinaire d’Alfort.

120 – PELTIER – Du six décembre mil huit cent soixante-dix, à quatre heures et un quart du soir, acte de décès constaté suivant la loi de PELTIER, garde mobile de la Seine, sixième régiment, sans autres renseignements connus des comparants, décédé ce matin à une heure à l’ambulance de l’Ecole Vétérinaire d’Alfort.

121 – CATARAT – Du six décembre mil huit cent soixante-dix, à quatre heures et demie du soir, acte de décès constaté suivant la loi de CATARAT, garde mobile du Tarn, sans autres renseignements connus des comparants, décédé cejourd’hui à trois heures du matin à l’ambulance de l’Ecole Vétérinaire d’Alfort.

122 – CROIZILLE Pierre – Du sept décembre mil huit cent soixante-dix, à quatre heures trois quarts du soir, acte de décès constaté suivant la loi de CROIZILLE Pierre, soldat au cent dixième régiment de ligne, sans autres renseignements connus des comparants, décédé la veille à dix heures du soir à l’ambulance de l’Ecole Vétérinaire d’Alfort.

*

Poster un commentaire

Classé dans Archives Communales, Ecole Vétérinaire - ENVA, Histoire locale, Maisons-Alfort

Nos ancêtres et les transports (11)

La panne d’essence

*

  Du jeudi 3 juin au samedi 26 juin 
  «  Les transports de nos ancêtres »
  Exposition du C.G.M.A. à la Médiathèque André Malraux
  4, rue Albert Camus (Maisons-Alfort)

Poster un commentaire

Classé dans A écouter

1870 – Morts à l’ambulance de l’Ecole Vétérinaire (4)

*

Actes 102 à 111

*

102 – CORBIERE Jean Baptiste Auguste – Du trois décembre mil huit cent soixante-dix, à dix heures et un quart du matin, acte de décès constaté suivant la loi de CORBIERE Jean Baptiste Auguste, soldat au dix-neuvième de ligne, premier bataillon, deuxième compagnie, fils de Guillaume CORBIERE et de Marie LAFONTAINE, né en l’année mil huit cent quarante-quatre à Champsecret (Orne), décédé cejourd’hui à trois heures du matin à l’ambulance de l’Ecole Vétérinaire d’Alfort.

103 – GLEIZES – Du trois décembre mil huit cent soixante-dix, à onze heures du matin, acte de décès constaté suivant la loi de GLEIZES (prénoms inconnus), garde national mobile du Tarn, immatriculé sous le numéro huit cent vingt-quatre, sans autres renseignements connus des comparants, décédé ce matin à sept heures à l’ambulance de l’Ecole Vétérinaire d’Alfort.

104 –  PELLETREAU Auguste François Joseph – Du trois décembre mil huit cent soixante-dix à quatre heures du soir, acte de décès constaté suivant la loi de  PELLETREAU Auguste François Joseph, soldat au cent trente cinquième de ligne, deuxième bataillon, septième compagnie, fils de  Jean PELLETREAU et de Marie Rose FEZON, né le deux mars mil  huit cent quarante-neuf aux Tabliers (Vendée)  décédé cejourd’hui à trois heures du soir, à l’ambulance de l’Ecole Vétérinaire d’Alfort.

105 – LARRIEU Luc – Du quatre décembre mil huit cent soixante-dix, à quatre heures du soir, acte de décès constaté suivant la loi de LARRIEU Luc, soldat au cent onzième de ligne, troisième bataillon, sixième compagnie, fils de Philippe LARRIEU et de Marie CARREZE, né le douze Janvier mil huit cent quarante-huit à Eyres-Moncube (Landes), décédé ce matin à sept heures à l’ambulance de l’Ecole Vétérinaire d’Alfort.

106 – PROUVILLE Alexis – Du quatre décembre mil huit cent soixante-dix, à quatre heures et un quart du soir, acte de décès constaté suivant la loi de PROUVILLE Alexis, soldat au deuxième d’artillerie de marine, onzième batterie bis, fils de père et mère dénommés et élève des hospices de Dijon (Côte d’Or), né le vingt-six janvier mil huit cent quarante-cinq, décédé ce matin à huit heures à l’ambulance de l’Ecole Vétérinaire d’Alfort.

107 – SOULICE Eugène – Du quatre décembre mil huit cent soixante-dix, à quatre heures et demie du soir, acte de décès constaté suivant la loi de SOULICE Eugène, garde national mobile de la Vendée, deuxième bataillon, première compagnie, sans autres renseignements, décédé ce matin à dix heures à l’ambulance de l’Ecole Vétérinaire d’Alfort.

108 – TOURNIER Auguste – Du quatre décembre mil huit cent soixante-dix, à quatre heures trois quarts du soir, acte de décès constaté suivant la loi de TOURNIER Auguste, garde national mobile du Tarn, deuxième bataillon, troisième compagnie, sans autres renseignements, décédé cejourd’hui à une heure du soir, à l’ambulance de l’Ecole Vétérinaire d’Alfort.

109 – BARBEAU Jean Baptiste – Du quatre décembre mil huit cent soixante-dix, à cinq heures du soir, acte de décès constaté suivant la loi de BARBEAU Jean Baptiste, garde national mobile de la Vendée, troisième bataillon, huitième compagnie, fils de Louis BARBEAU et de feue Marie LIBAUD, né le sept septembre mil huit cent quarante six à Bruffière (Vendée), décédé cejourd’hui à quatre heures du soir à l’ambulance de l’Ecole Vétérinaire d’Alfort.

110 – DION Jean Baptiste – Du cinq décembre mil huit cent soixante-dix, à quatre heures du soir, acte de décès constaté suivant la loi de DION Jean Baptiste, garde national mobile de la Vendée, troisième bataillon, troisième compagnie, fils de René DION et de Rose GRENON, né le vingt-trois juin mil huit cent quarante-neuf à Ardelay (Vendée), décédé ce matin à deux heures à l’ambulance de l’Ecole Vétérinaire d’Alfort.

111 – BOLLANDARD Félix – Du cinq décembre mil huit cent soixante-dix, à quatre heures et un quart du soir, acte de décès constaté suivant la loi de BOLLANDARD Félix, soldat aux chasseurs à pied, neuvième de marche, vingt et unième bataillon, quatrième compagnie, fils de Jean Baptiste BOLLANDARD et de Catherine (nom de la mère inconnu), né en l’année mil huit cent quarante-neuf à Semur (Côte d’Or), décédé ce matin à neuf heures à l’ambulance de l’Ecole Vétérinaire d’Alfort.

*

**

Article suivant (5) : Actes 112 à 122

Poster un commentaire

Classé dans Archives Communales, Histoire locale, Maisons-Alfort

Revue de Presse Virtuelle (43)

Etonnantes Expositions universelles

Le Monde
Puis installez, à l’intérieur, des restaurants, des magasins, une petite ligne de chemin de fer et même un bassin dans lequel vous pouvez vous immerger en

« Exotiques expositions », Archives nationales, 60, rue des Francs-Bourgeois, Paris 3e. Mo Rambuteau. Tél. : 01-40-27-64-19. Jusqu’au 28 juin. Lundi, mercredi, jeudi et vendredi, de 10 heures à 12 h 30 et de 14 heures à 17 h 30 ; samedi et dimanche, de 14 heures à 17 h 30. De 2,30 € à 3 €.

AD 64 – Pyrénées Atlantiques du nouveau !

http://earchives.cg64.fr/

Poster un commentaire

Classé dans Revue de Presse Virtuelle

Nos ancêtres et les transports (10)

A bicyclette – Bourvil

*

*

  Du jeudi 3 juin au samedi 26 juin 
  «  Les transports de nos ancêtres »
  Exposition du C.G.M.A. à la Médiathèque André Malraux
  4, rue Albert Camus (Maisons-Alfort)

Poster un commentaire

Classé dans A écouter

1870 – Morts à l’ambulance de l’Ecole Vétérinaire (3)

*

Actes 92 à 101

*

92 –  X soldat au 71è de ligne –  Du trente novembre mil huit cent soixante-dix à quatre heures du soir, acte de décès constaté suivant la loi de nom et prénoms inconnus, soldat au soixante-onzième de ligne, sans autres renseignements connus, décédé ce matin à cinq heures à l’ambulance de l’Ecole Vétérinaire d’Alfort.

93 – GUEGAN Toussaint – Du trente novembre mil huit cent soixante-dix, à quatre heures et un quart du soir, acte de décès constaté suivant la loi de GUEGAN Toussaint, soldat au cinquante-quatrième de ligne, sans autres renseignements connus des comparants, décédé ce matin à onze heures à l’ambulance de l’Ecole Vétérinaire d’Alfort.

94 – CANU  – Du premier décembre mil huit cent soixante-dix à deux heures du soir, acte de décès constaté suivant la loi de CANU (prénoms inconnus), garde-mobile de la Seine-inférieure, sans autres renseignements connus des comparants, décédé la veille, trente novembre à six heures du soir à l’ambulance de l’Ecole Vétérinaire d’Alfort.

95 – BEUQUE François  – Du deux décembre mil huit cent soixante-dix à deux heures du soir, acte de décès constaté suivant la loi de BEUQUE François, garde national mobile de l’Ain, deuxième compagnie, troisième bataillon, né le trente novembre mil huit cent quarante-huit à Saint-Martin (Ain ), décédé la veille à onze heures et demie du soir à l’ambulance de l’Ecole Vétérinaire d’Alfort.

96 – BALLAND Alexandre  – Du deux décembre mil huit cent soixante-dix, à deux heures du soir, acte de décès constaté suivant la loi de BALLAND Alexandre garde national mobile de la Côte d’Or, immatriculé sous le numéro six cent soixante-trois, fils naturel de Marie BALLAND, né le vingt-trois mai mil huit cent quarante-six à Morandeuil (Côte d’Or), décédé cejourd’hui à cinq heures du matin à l’ambulance de l’Ecole Vétérinaire d’Alfort.

97 – X Garde mobile – Du deux décembre mil huit cent soixante-dix, à trois heures du soir, acte de décès constaté suivant la loi de (nom et prénoms inconnus), garde mobile portant le numéro matricule mille sept cent quarante-huit, sans autres renseignements connus des comparants, décédé ce matin à onze heures à l’ambulance de l’Ecole Vétérinaire d’Alfort.

98 – LABONNE – Du deux décembre mil huit cent soixante-dix, à trois heures et un quart du soir, acte de décès constaté suivant la loi de LABONNE (prénoms non connus), soldat au deuxième régiment du train des équipages militaires, décédé cejourd’hui à onze heures du matin à l’ambulance de l’Ecole Vétérinaire d’Alfort.

99 – HOSTE Jean Marie – Du deux décembre mil huit cent soixante-dix à quatre heures du soir, acte de décès constaté suivant la loi de HOSTE Jean Marie, garde national mobile de l’Ain, fils de Claude HOSTE et de Marie JACQUET, né le trente et un décembre mil huit cent quarante-neuf à Revonnaz (Ain), sans autres renseignements connus des comparants, décédé cejourd’hui à deux heures du soir à l’ambulance de l’Ecole Vétérinaire d’Alfort.

100 – CLERY Victor – Du deux décembre mil huit cent soixante-dix, à cinq heures du soir, acte de décès constaté suivant la loi de CLERY Victor, garde national mobile de la Marne, premier bataillon, cinquième compagnie, fils de père dont les prénoms sont inconnus des comparants et de Prudentine BIDU, né le vingt-et-un juillet mil huit cent quarante neuf à Bergères-les-Vertus (Marne), décédé cejourd’hui à quatre heures et demie du soir à l’ambulance de l’Ecole Vétérinaire d’Alfort.

101 – CHAUMERON Louis Désiré Auguste – Du trois décembre mil huit cent soixante-dix, à dix heures du matin, acte de décès constaté suivant la loi de CHAUMERON Louis Désiré Auguste garde national mobile du Loiret, inscrit sous le numéro quarante-cinq, fils de Pierre CHAUMERON et de Marie Louise BONNEAU, né le quinze février mil huit cent quarante-sept à Girolles (Loiret), décédé la veille à sept heures du soir, à l’ambulance de l’Ecole Vétérinaire d’Alfort.

**

Article suivant (4) : Actes 102 à 111

Poster un commentaire

Classé dans Archives Communales, Ecole Vétérinaire - ENVA, Histoire locale, Maisons-Alfort

Nos ancêtres et les transports (09)

Yves Montand – En sortant de l’école (Prevert-Kosma)

*

  Du jeudi 3 juin au samedi 26 juin 
  «  Les transports de nos ancêtres »
  Exposition du C.G.M.A. à la Médiathèque André Malraux
  4, rue Albert Camus (Maisons-Alfort)

Poster un commentaire

Classé dans A écouter

1870 – Morts à l’ambulance de l’Ecole Vétérinaire (2)

*

Actes 82 à 91

82 – GAUTHIER Jean – Du onze novembre mil huit cent soixante-dix, à dix heures du matin, acte de décès constaté suivant la loi de Jean GAUTIER, soldat au quatre-vingt-huitième de ligne, dix-huitième de marche, deuxième bataillon, sixième compagnie, numéro matricule 5452, sans autres renseignements connus des comparants, décédé la veille à onze heures du soir à l’ambulance de l’Ecole Vétérinaire d’Alfort.

83 – CARTRON Joseph -Du dix-huit novembre mil huit cent soixante-dix, à deux heures du soir, acte de décès constaté suivant la loi de CARTRON Joseph, soldat au onzième régiment de marche, quatrième compagnie, immatriculé sous le numéro 6540, né le vingt-sept mai mil huit cent cinquante à Lutin (Vienne), décédé la veille à deux heures et demie du soir à l’ambulance de l’Ecole Vétérinaire d’Alfort.

84 – LEMAITRE – Du vingt-sept novembre mil huit cent soixante-dix à deux heures du soir, acte de décès constaté suivant la loi de LEMAITRE (prénoms inconnus) soldat de deuxième classe au onzième régiment de marche, sans autres renseignements connus, décédé ce matin à six heures, à l’ambulance de l’Ecole Vétérinaire d’Alfort.

85 – BOURGUIGNON – Du vingt-sept novembre mil huit cent soixante-dix à deux heures et un quart du soir, acte de décès constaté suivant la loi de BOURGUIGNON (prénoms inconnus), garde-mobile au premier bataillon d’Indre-et-Loire, sans autres renseignements, décédé ce matin à six heures et demie à l’ambulance de l’Ecole Vétérinaire d’Alfort.

86 – GREAUD Pierre – Du vingt-huit novembre mil huit cent soixante-dix, à deux heures du soir, acte de décès constaté suivant la loi de GREAUD Pierre, soldat au cinquième escadron du sixième Hussards numéro matricule 1472, fils de Henri GREAUD et de Marie DAVIAUD, né le douze février mil huit cent quarante-six à Beaussou (Vendée), décédé ce matin à trois heures, à l’ambulance de l’Ecole Vétérinaire d’Alfort.

87 – MALDINIER Jacques – Du vingt-neuf novembre mil huit cent soixante-dix, à dix heures du matin, acte de décès de MALDINIER Jacques, soldat à la cinquième compagnie du deuxième bataillon de la garde nationale mobile du Tarn, fils de Jacques MALDINIER et de  FONVIELLE Marianne, né le vingt mars mil huit cent quarante-neuf à Cabannes de Barre (Tarn), décédé la veille à sept heures du soir à l’ambulance de l’Ecole Vétérinaire d’Alfort.

88 – BOITEAU Joseph – Du trente novembre mil huit cent soixante-dix, à deux heures du soir, acte de décès constaté suivant la loi de BOITEAU Joseph, caporal au dix-huitième bataillon de la garde nationale mobile de la Vendée, troisième compagnie, fils de  Jean BOITEAU et de Agathe CHARBONNEAU, né le vingt-huit mars mil huit cent quarante-cinq à Saint-Paul-en-Pareds (Vendée), décédé la veille à onze heures du matin à l’ambulance de l’Ecole Vétérinaire d’Alfort.

89 – X soldat au 35è de ligne – Du trente novembre mil huit cent soixante-dix, à deux heures du soir, acte de décès constaté suivant la loi de (nom et prénoms inconnus) deuxième soldat au trente-cinquième de ligne, immatriculé sous le numéro quatre mille trente quatre, sans autres renseignements connus des comparants, décédé à l’ambulance de l’Ecole Vétérinaire d’Alfort.

90 – DEMAZEAU René – Du trente novembre mil huit cent soixante-dix à deux heures et un quart du soir, acte de décès constaté suivant la loi de DEMAZEAU René, soldat aux mobiles de la Vienne, cinquième compagnie, deuxième bataillon, né à Montmorillon (Vienne), sans autres renseignements connus des comparants, décédé la veille à quatre heures du soir à l’ambulance de l’Ecole Vétérinaire d’Alfort.

91 – ROUSSET François Marie – Du trente novembre mil huit cent soixante-dix à deux heures et demie du soir, acte de décès constaté suivant la loi de  ROUSSET François Marie , soldat aux mobiles de l’Ain, fils de  Jean Baptiste ROUSSET et de Anne Marie d’HIRIAT, né le seize janvier mil huit cent quarante-huit, sans autres renseignements connus des comparants, décédé la veille à neuf heures du soir, à l’ambulance de l’Ecole Vétérinaire d’Alfort.

 

**

Article suivant (3) : Actes 91 à 102

Poster un commentaire

Classé dans Archives Communales, Ecole Vétérinaire - ENVA, Histoire locale, Maisons-Alfort