Les filleuls de Napoléon III

Le 16 mars 1856 naissait à Paris le fils de Napoléon III et de l’Impératrice Eugénie.

L’Empereur décida qu’il serait parrain et l’Impératrice marraine de tous les enfants légitimes nés en France le 16 mars 1856. Il y eut environ 20 à 30 enfants par département. Une déclaration devait être faite à la mairie avant le 16 avril 1856. Chaque famille a reçu un diplôme de Sa Majesté l’Empereur, certificat signé par le Ministre d’Etat au mois d’août 1856.

Parfois, l’Empereur, lors de ses déplacements, rendait visite à l’un de ses filleuls.

Signalez nous et faites nous parvenir les filleuls de Napoléon III que vous trouverez en Val-de Marne.

Merci, et rendez-vous en juin à Maisons-Alfort pour l’exposition « L’enfance de nos ancêtres »

25 Commentaires

Classé dans Anecdotes, Archives, Enfance, Histoire, Maisons-Alfort, Val de Marne

25 réponses à “Les filleuls de Napoléon III

  1. Bonjour,
    Sur les filleuls de Napoléon III voir cet article : https://an-genealogiste.blogspot.fr/2018/03/parrainages-imperiaux.html

    J'aime

  2. Non, seul le blogmaster a la possibilité d’insérer des images dans un article.
    L’échange d’image se fait par mail.
    Je vous contacte personnellement
    Joël

    J'aime

  3. Jafran Gérôme

    Bonjour,
    Mais la question de base est déjà : peut-on joindre des photos dans nos messages. Je n’ai pas trouvé. Qui le sait ?

    J'aime

  4. Cantié Christiane

    Merci pour votre courrier. Je reste toujours à l’écoute de vos infos. Je n’ai aucun objet en ma possession. Je vais quand même continuer mes recherches pour savoir par quelle voie étaient envoyés la rente et les objets-cadeaux.
    Christiane

    J'aime

  5. GÉRÔME

    Après ces échanges étalés dans le temps, il me vient une idée pas très géniale mais peut-être utile : pourrions-nous, les uns et les autres avec ce que nous avons trouvé, faire une liste des objets qui furent distribués aux filleul(e)s, avec des photos … s’il y a un moyen d’envoyer de joindre ds photos ici ???
    Jafran GÉRÔME

    J'aime

  6. Merci de cette confirmation
    Joel

    J'aime

  7. bianchi

    Mon arrière grand père Eugène napoléon OURTH né en Meuse a reçu le diplôme n° 1971.

    J'aime

  8. Christiane

    Je peux vous communiquer quelques renseignements sur GOURGAUD.

    J'aime

  9. Bonjour,
    le plus approprié c’est de vous adresser aux Archives départementales du département ou bien de contacter la commune.
    http://www.communes.com/centre/loiret/tigy_45510/cartes-postales-anciennes,17.html
    Bien cordialement
    Joël

    J'aime

  10. laffont

    ma grand mère a travaillé au château du gué robert (en Sologne) dont le propriétaire était napoléon de gourgau filleule de napoléon 3 je possède une photo avec un trèfle a 4 feuilles ainsi que des lettres de sa femme (la baronne de gourgau) qui est partie au états-unis après le décès de son époux.
    Pourriez-vous me renseignez napoléon de gourgau ?
    ma grand mère étais responsable des gens de maison et mon grand père de tout ce qui concernait les extérieurs (foret, plans d’eau jardins et chasse a cour)
    merci d’avance

    J'aime

  11. Jafran Gérôme

    Re-bonjour Christiane,
    C’est amusant de voir subitement ce sujet se réactiver.
    Comme vous souhaitez en savoir plus sur la cote O/5/2303/2, je vous suggère de lire mon message du 17 janvier 2011.
    Les allocations mentionnés à cette cote ne concernent que 587 versements sur le total initial de filleuls de 3659. Il y a un un récapitulatif des bénéficiaires. C’est le premier carton à voir.
    Ensuite, il serait utile de voir les cotes O/5/76 à 94 qui contiennent les répertoires alphabétiques des personnes visées par les décrets et arrêtés contenus dans les les O/5/1 à 75.
    Puis, sans résultat, il faudrait voir O/5/384 : administration centrale du Ministère de la maison de l’Empereur, ordonnances et mandats de paiement de 1853 à 1870.
    Sans résultat vous pourriez voir O/5/2290 – Maison de l’Empereur, comptabilité d’affaires diverses. On y trouve par exemple : que le 22/01/1858 est payée une facture à Mr Desaide ROQUELAY (le même que celui qui fit les brevets pour les filleuls), graveur, 56 quai des orfèvres, pour la fourniture de planches gravées et de parchemins pour brevets de parrainage et pensions militaires et civiles, en 1857 :
    – pour parrainage : 220,75 F
    – pour pensions : 8600,50 F
    Il y a donc eu une  » re- sucée » de parrainages probablement oubliés en 1856. D’ailleurs, dans « Histoire de Napoléon III », par JM. VILLEFRANCHE, Tome 1, Paris 1897, page 312, il est indiqué que les filleuls étaient au nombre de 3834 et que l’impératrice avait constamment conservé leurs noms et adresses.
    Ce nombre de filleuls rectifie celui que je viens de donner ci-dessus à Fourmoy, avant d’avoir relu tous mes papiers.

    Si l’Impératrice a noté ces noms, je ne sais pas où les trouver.

    Enfin, il est certain que tout ce que je mentionne ci-dessus est insuffisant pour trouver tous les filleuls car je dispose du brevet original d’une ancêtre « filleul », daté de septembre 1856, ainsi que d’un des cadeaux qui étaient ensuite envoyés aux filleuls, mais je ne trouve pas de traces dans les documents précités !

    Si vous trouvez quelque chose, merci de nous le dire !

    J'aime

  12. Bonjour Gérôme,
    Merci pour votre investigation dans ces recherches.
    De génération en génération, l’information s’était répandue. Mais, je vais continuer mes recherches.
    Je saurais vous en informer.
    Merci et bien cordialement à vous.
    Christiane

    J'aime

  13. Bonjour Joel. je vous remercie beaucoup pour votre réponse concernant les filleuls de Napoléon 3. Ce que je recherche surtout c’est le texte émanant de l’empereur dont la côte est 0/5/2303/2 Secours et allocations accordés à l’occasion du baptême du Prince impérial. Je vais suivre vos conseils pour en savoir un peu plus sur mon ancêtre.
    Merci encore et bien cordialement à vous.
    Christiane

    J'aime

  14. Qui sait peut-être les AD ont conservé trace de ce parrainage.
    L’idée de cet article est venue d’une étude faite par le CG22, il ya quelques lustres !
    Cordialement
    Joël

    J'aime

  15. GEROME

    Bonjour Christiane,
    Les brevets de parrainage ont été imprimés, complétés manuellement par le nom des bénéficiaires et envoyés à chaque famille. Je ne pense pas qu’il y ait eu des doubles. Je n’ai pas non plus retrouvé de listes des des destinataires mais cela ne signifie pas qu’elle n’existe pas !
    Par contre, par quel document savez-vous que votre parente recevait une rente ?
    Je vois seulement aujourd’hui le message de Fourmoy. Ma seule réponse est celle déjà donnée sur le message du 17 janvier 2011 : en 1856 il y a eu 3659 brevets de parrainage imprimés. Je ne sais pas s’il y en a eu d’autres, plus tard, pour contenter des retardataires.
    Cordialement.

    J'aime

  16. A MAZAMET (Tarn), mon arrière grand’tante Marie ROUANET née le 16 mars 1856 à MAZAMET recevait une rente de Napoléon 3 pour être née le même jour que son fils le PRINCE IMPERIAL.
    Comment obtenir le document de parrainage ?
    Merci de votre réponse.

    J'aime

  17. fourmoy

    il serait possible de savoir le nombre approximatifs des filleuls de lempereur et de limperatrice en France? ou le nombre exacte des filleuls nees a Etreux?

    J'aime

  18. Précisions indispensables, merci des les avoir partagées.

    J'aime

  19. jafran

    Bonjour,
    Je reviens sur ces messages en apportant quelques informations complémentaires mais non exhaustives.
    Les enfants nés le même jour que le Prince Impérial (16/03/1856) sont désignés filleul(e)s de l’Empereur et de l’Impératrice. Au cours de leur vie ils recevront différents cadeaux dont :

    – un brevet, émis par le Ministère de la Maison de l’Empereur. Je possède le N° 3574, du 15 août 1856;

    – un cadre à la gloire de famille impériale sur lequel le Prince Impérial, enfant d’une dizaine d’années, tient un parchemin sur lequel est inscrit « Président de la Commission de l’exposition universelle de 1867 ». Cette exposition fut décidée en 1863, les membres de la commission furent nommés en 1865 avec comme président le Prince Jérôme Napoléon. Mais celui-ci fut remplacé par le prince impérial peu avant l’ouverture de l’exposition suite à un discours trop révolutionnaire du Prince Napoléon. Ce tableau a donc été réalisé au plus tôt fin 1866 puisque l’exposition s’est ouverte début avril 1867.

    Archives Nationales (CARAN) – Cote O5 – 2303/1 – Maison de l’Empereur – Baptême du Prince Impérial

    A cette cote, outre d’autres informations, on trouve la trace des brevets attribués aux filleuls de l’Empereur et de l’Impératrice, selon un paiement fait à Mr. Desaide ROQUELAY le 13/12/1856 :
    « Gravure d’une planche, 3659 feuilles en veau et en mouton, et impression desdites, le tout relatif aux brevets des filleuls de LL.MM :
    – planche : 200,00 F
    – 2431 feuilles de veau à 4,25 : 10 331,75 F
    – 1228 feuilles de mouton à 2,35 : 2 885,80 F
    – 3659 impressions à 12F le % : 439,08 F
    Total : 13 856,63 F.

    Le brevet que nous possédons, attribué à Marie Victoire Dorothée VIRTEL, de Damas et Bettegney (Vosges), a le N° 3574, du 15 août 1856, ce qui laisserait supposer que l’attribution des N° a été faite de façon alphabétique : les noms en V se trouvant à la fin de l’alphabet leurs N° seraient proches du nombre total des impressions.

    Dans « Histoire de Napoléon III », par JM. VILLEFRANCHE, Tome 1, Paris 1897, page 312, il est indiqué que les filleuls étaient au nombre de 3834 et que l’impératrice avait constamment conservé leurs noms et adresses. Comme la facture précitée ne compte que 3659 brevets, il devrait exister une deuxième série d’impressions dont le classement alphabétique ne serait plus en rapport avec les N° initiaux.

    Archives Nationales (CARAN) – Cote O5 – 2303/2 – Maison de l’Empereur – Baptême du Prince Impérial

    Ce carton contient presque exclusivement les mandats de paiement, et leur récapitulatif, concernant les allocations et secours accordés aux parents d’enfants nés le même jour que le Prince Impérial.

    Pour ce qui concerne les allocations aux parents des enfants nés le 16-03-1856, le texte du bordereau est commun à tous : « Allocation à titre de secours en exécution de l’arrêté ministériel du … plusieurs références sont données, qui s’étalent dans le temps, comme si l’opération était prorogée plusieurs fois.
    Le 1er arrêté est du 9-4-1856, mais on relève aussi (non exhaustif) : 11 avril, 18 avril, 24 septembre, 8 octobre, 29 octobre, 15 novembre.
    Ces arrêtés expliquent peut-être pourquoi les sommes versées sont différentes selon les personnes, du moins au début (jusqu’en juillet) : soit de 100, 150 ou 200 F. Une exception de 250 F pour des jumeaux dans la période initiale. Puis une autre exception à 150 F (enfant mort né) dans la période après juillet qui ne voit que des versements de 100F.

    Les derniers versements ont lieu en février 1857.

    Pas de VIRTEL.
    On notera que le nombre de ces allocations (587) est très inférieur au nombre d’enfants ayant reçus un brevet de parrainage (3659).

    J'aime

  20. Bonjour,

    Renseignez vous d’abord auprès de la Mairie.

    Mais les AD 58
    http://www.cg58.fr/services-au-public/archives-departementales/archives-departementales.html
    ont peut-être collecté les noms de ces filleuls !

    Essayez les forum et groupe relatifs à la Nièvre, comme :
    http://fr.groups.yahoo.com/group/gennievre/
    Des sources d’entraide à ne pas oublier !
    Cordialement

    J'aime

  21. millot

    A Varzy ( Nièvre) , le 16/03/1856 est né Louis, Napoléon, Eugène LIRON. Avec ces prénoms , les parents espéraient certainement obtenir les faveurs de l’ Empereur Napoléon III , pour qu ‘ il soit le parrain de leur fils.
    Comment retrouver l’ information confirmant que ces parents ont bien effectués cette demande ? , quel registre consulter à la mairie ? .
    Qui peut me donner cette information ?

    J'aime

  22. Valeur au moins généalogique !
    Cordialement

    J'aime

  23. kerdu

    Bonjour,
    j’ai en ma possession le diplôme de ma grand tante née le même jour que l’aiglon, des images d’Épinal de la famille royale, ainsi que de nombreuses assiettes. Ces 3 pièces ont elles une valeur ?
    Cordialement

    J'aime

  24. Non hélas.
    Mais vous pouvez retrouver l’acte en question.
    Je ferai un article sur le blog afin de répercuter votre demande
    Cordialement

    J'aime

  25. TRAGUS

    Mon arrière grand mère est née en Moselle à Varsberg le 16/03/1856. Ma mère m’a raconté qu’elle avait un très beau diplôme au sujet de ce parrainage celui ci a disparu durant la dernière guerre .Avez vous un modèle de ce document merci

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s