Archives mensuelles : février 2009

Au fil des jours

Retrouvez les personnalités
Nées, mariées ou décédées en
Val-de-Marne dans l’onglet : Au fil des jours

1er Janvier
1899 – Raymond LOUCHEUR

5 janvier
1890-1965 – Arthur HEVETTE

7 janvier
1878 – François RASPAIL

9 janvier
1883 – Pierre MICHAUT
1918 – Emile REYNAUD

18 janvier
1910 – Jean BRETONNEL

20 janvier
1899 – Edouard BLED
1767 – Etienne SILHOUETTE
1899 – Pierre GANDON

22 janvier
1929 – Jacques DOUCE

23 janvier
1923 – Michel DROIT

26 janvier
1842 – François COPPEE

27 janvier
1995 – Jean TARDIEU

28 janvier
1918 – Suzanne FLON
1830 – François VIDOCQ

29 janvier
1974 – Jane CHACUN
1872 – William SAURIN

30 janvier
1997 – Jean CONSTANTIN
1688 – Sieur PETITPAS

1er février
1901 – Léon CHAMPION

2 février
1884-1847 – Christian Edmond DURST
1920 – Victor MARREC
1956 – Jean-François LAMOUR
6 février
1945 – Robert BRASILLACH

7 février
1996 – Un déci centenaire André DELHOM

8 février
1907 – Mme POULBOT

9 février
1879 – Jacques BAINVILLE

12 février
1958 – Marcel CACHIN

13 février
1925 – Pauline KERGOMAR
1911 – André HARDELET

14 février
1868 – Charles MERYON
1990 – Jean BRETONNEL

17 février
1946 – Alice DONA

18 février
1999 – Louis TOFFOLI

19 février
2001 – Charles TRENET

21 février
1837 – Eugène HUGO

22 février
1923 – François CAVANNA

23 février
1903 – Jean-Baptiste CLEMENT

24 février
1923 – Robert André VIVIEN8

25 février
1966 – DEBOUT-GOYA
1912 – Bernard LA JARRIGE

Poster un commentaire

Classé dans A lire

Entraide Généalogique du Midi Toulousain

L’enfance de nos ancêtres

Exposition du Cercle Généalogique de Maisons-Alfort du 2 au 26 juin 2009

avec la septième rencontre des généalogistes

le samedi 6 juin 2009 de 9h 30 à 16h30

à la Médiathèque André Malraux : 4, rue Albert Camus – Maisons-Alfort

*******************************************************

                          Avec la participation de :

*******************************************************

 

Entraide Généalogique du

Midi Toulousain

 

Les réunions parisiennes de l’EGMT ont lieu un samedi par mois

(hors congés scolaires), de 14h à 17h, à La France Généalogique :

La France Généalogique
3 rue de Turbigo 75001 PARIS
escalier B, 1er étage,
(métro Les Halles ou bus 29, arrêt Etienne-Marcel-Turbigo)

Changement de local à partir du mois de mai.

Prochaine réunion du 1er trimestre 2009 : samedi 14 mars.

 

L’antenne parisienne dispose d’une bibliothèque de revues et des répertoires des patronymes étudiés, ainsi que d’une copie de nos registres numérisés de plusieurs centaines de communes du Midi Toulousain (Ariège, Aude, Haute-Garonne, Hautes-Pyrénées, Tarn, Tarn-et-Garonne). Il est conseillé aux adhérents qui souhaitent consulter les CD-ROM de venir avec leur ordinateur portable, car l’antenne ne dispose que de 2 ordinateurs.

 

Le site : http://egmt.org/

Contacts EMGT : contact@egmt.org

Animateurs parisiens : paris@egmt.org

Jean-Pierre Grossetête : Responsable Région Parisienne

Poster un commentaire

Classé dans Calendrier, Evénements, Exposition du CGMA 6 juin 2009, Maisons-Alfort

Quelques liens (2)

 

Le Cercle Généalogique Rouen Seine-Maritime vient d’effectuer la mise en ligne gratuite et ouverte à tous publics de sa base des relevés d’actes d’état civil anciens.

http://www.rouengenealogie.org/index.htm

  

 

AD de la Nièvre

Lu sur Gennievre (Yahoo):

« Les analyses sont toujours en cours pour connaître l’exacte nature des moisissures qui ont attaqué les registres et empêchent leur consultation (pour l’état-civil, seuls les microfilms sont accessibles)
Le traitement qui s’en suivra devrait être très long, il est probable que l’accès aux registres sera définitivement supprimé aux AD de la Nièvre, et remplacé par les microfilms puis par leur numérisation.
Le reste des documents papier (recensements, actes notariés, registres de catholicité, …) est encore disponible.
 »

 

 

Tout savoir sur la généalogie avec Jean-Louis Beaucarnot

Episode 5 : Combien a-t-on d’ancêtres ?

 

 

Débutants

Geneanet

Les calculs de parenté

 

 

Les noms les plus longs du monde

30, 40, 50 ou même parfois 100 lettres ! Voici les noms de lieux, de famille,

de sites Internet ou encore les prénoms impossibles à écrire.

Le dossier

Et pour nous généalogistes :

Les noms de famille et prénoms les plus longs

 

Le plus long : 102 lettres.

A Hawai, des parents ont choisi pour leur fille un drôle de prénom.

Napu AmoHalla Ona Ona Aneka Vehi Vehi Ona Hivea Nena Vava Keho Onka Kahe HeaLeka Ea Ona Ney Nana Nia Keko Oa Oga Vanao.

 

 

 

Depuis le 13 février 2009 un nouveau site

http://www.nobiliaire-limousin.com/

Pour tous ceux qui on une branche en Limousin vous trouverez sur ce site, la présentation du nobiliaire du Limousin par Nadaud et mis en vente sous forme papier ou CD-Rom par la librairie de La Voûte.

 

 

Quelques visites virtuelles :

 

L’Elysée, le panoramique

Visiter  l’Elysée !… en 3 dimensions !!!

Mode d’emploi

Pour visiter l’ Elysée, sur chaque photo, maintenir cliqué et déplacer la souris pour faire le tour complet de la pièce (360°), en haut, en bas, à gauche ou à droite ; zoomer avec la molette de la souris.

 

Le Louvre

http://www.louvre.fr/llv/musee/visite_virtuelle.jsp

 

Le grand Palais

http://www.grandpalais.fr/visite/fr/

 

La BNF, site François Mitterrand

http://www.bnf.fr/visitefmitterrand/promenade/ps.htm

 

Et découvrez bien d’autres visites virtuelles à l’aide de votre moteur de recherché préféré.

Poster un commentaire

Classé dans Anecdotes, infos, Pistes, Quelques liens

Citation (1)

Chercher ses racines c’est au fond se chercher soi-même.

Qui suis-je ?

Quels sont les ancêtres qui m’ont fait tel que je suis ?

Des noms d’abord, des dates, quelques photos jaunies ou avec plus de chance un testament, une lettre

                                                     Claude Lévi Strauss

Citations en rapport avec la généalogie

Recueil de citations à propos de nos ancêtres

Poster un commentaire

Classé dans A lire, Citation

Les archives communales Maisonnaises

 2009-01-22-archives-communales

Article paru dans Maisons-Alfort Magazine –

Février 2009 – N° 363 – page 19.

Cercle Généalogique

A la découverte des archives communales

Le 22 janvier, les adhérents du Cercle Généalogique de Maisons-Alfort (C.G.M.A.), accompagnés de leur Président Joël Bacquer, ont visité les archives communales conservées à l’Hôtel de Ville. Curieux dans l’âme, ces chercheurs d’histoire familiale ont apprécié l’accueil que leur a réservé la responsable du service municipal des Archives et de la Documentation Mme Loubrieu, qui les a guidés au fil de leur visite. Types de classements, nature des documents conservés, moyens utilisés pour assurer leur préservation, les explications de Mme Loubrieu n’ont pas manqué de susciter l’intérêt de ces adeptes des temps passés.

Passionnés, les membres du Cercle Généalogique de Maisons-Alfort s’attachent à faire partager leur attrait pour la généalogie aux Maisonnais. Dans ce cadre, ils organisent régulièrement au sein des équipements culturels et de loisirs de la ville des expositions thématiques qui sont autant d’occasions pour le public novice de découvrir les techniques de la généalogie. De plus, depuis le mois d’octobre dernier, à l’initiative de son Président, le C.G.M.A. a créé son propre blog. Actualités de l’association, liens vers des sites de recherche historiques, envoi de commentaires, il représente l’opportunité de découvrir l’activité de I’association. À noter tout particulièrement, la rubrique « Au fil des Jours », véritable éphéméride historique grâce à laquelle vous pourrez découvrir chaque jour un ou plusieurs événements généalogiques concernant notre ville, ou encore le Val-de-Marne et ses célébrités.

*****************************************************************

Et dans ce même numéro 363, vous pouvez lire deux articles concernant :

La fête de la Lumière de Charentonneau, à laquelle quelques adhérents du CGMA ont participé activement. (Page 7)

La Médiathèque André Malraux qui accueillera les rencontres généalogiques du 6 juin 2009 : Une exposition sur la « Bande dessinée de Fiction » jusqu’au 14 mars. L’affiche est conçue à partir d’un dessin de Bilal. (Page 17)

Poster un commentaire

Classé dans A lire, Archives, Archives de Maisons-Alfort, Maisons-Alfort, Presse

Généalogie 92

L’enfance de nos ancêtres

Exposition du Cercle Généalogique de Maisons-Alfort du 2 au 26 juin 2009

avec la septième rencontre des généalogistes

le samedi 6 juin 2009 de 9h 30 à 16h30

à la Médiathèque André Malraux : 4, rue Albert Camus – Maisons-Alfort

*******************************************************

                          Avec la participation de :

*******************************************************

 

Genealogie92

 

70-80 adhérents se répartissant entre moitié habitant Région parisienne et l’autre moitié demeurant en province mais ayant ses ancêtres dans la banlieue ouest parisienne.

 

Les adhérents de province se renouvellent presque chaque année.

 

Les réunions ont lieu à Courbevoie le 4ème samedi de chaque mois.

 

A Meudon la Forêt, les samedi matin 7 mars et 4 avril 2009

Animation au Centre Multimédia d’un atelier

sur l’utilisation du logiciel HEREDIS

(Entrée gratuite mais réservation nécessaire car il n’y a que 10 postes PC disponibles à la fois).

 

Une autre présentation au Centre Multimédia (CIROCO) de Courbevoie en avril sur le thème « A la recherche de ses ancêtres par Internet »

 

Tous les 4ème samedi matin porte ouverte à Courbevoie pour ceux qui souhaitent un conseil pour partir à la recherche de leurs ancêtres

(non adhérents ou adhérents : la porte est ouverte à tous)

 

Le site Internet contient une base de données de + 1.700.000 personnes avec des dépouillements d’état civil des communes du 92 mais aussi ceux du Loiret et autres dépouillements.

 

Les bases de données de genealogie45 et 92 sont fusionnées donc une seule adhésion est nécessaire pour avoir accès aux données des 2 associations.

 

Accès illimité pour 12 mois aux adhérents

Obtention gratuite des listes éclair pour les non adhérents et possibilité de consultation du détail des actes moyennant une petite participation.

 

Cotisation annuelle : 30 € + Droit d’entrée 1ère année : 15 €

La cotisation est sur 12 mois, donc on adhère quand on le souhaite et le montant est fixé à 45 euros les 12 premiers mois, puis dégressif tous les 12 mois : 30, puis 15, puis 10.

 

Le site : http://www.genealogie92.org/

Contacts Genealogie92 : poulain.raymond@wanadoo.fr

Le Président de Genealogie92 est

Raymond Poulain, 2 allée des ruelles, 45560 Saint-Denis en Val

 

 

1 commentaire

Classé dans Calendrier, Evénements, Exposition du CGMA 6 juin 2009, Maisons-Alfort

Déclaration de Naturalité de Valentin Weigel

Lettre de déclaration de Naturalité de Valentin  WEIGEL (29 octobre 1817)

 

                                      Copie

 

                   Louis par la grâce de Dieu, Roi de France et de Navarre,

         A tous présent et à venir, Salut

Le Sieur Valentin Joseph Weigel dit Wackler, Chef d’escadron d’Etat major en non activité , Chevalier de l’Ordre Royal de la Légion d’honneur, né à Spire en Allemagne, le trente décembre mil sept cent soixante quatorze, nous expose qu’il fut dans l’armée française depuis 1793, qu’il a fait dix huit Campagnes, a reçu plusieurs blessures, que son plus vif désir est de consacrer le reste de ses jours à notre service, et à celui d’une patrie qui est la seule qu’il connaisse aujourd’hui, qu’il supplie en conséquence de vouloir  bien lui accorder des lettres de déclaration de naturalité.

 

A ces causes, voulant traiter favorablement l’Exposant sur le rapport de notre Garde des Sceaux, Ministre de la Justice vu la déclaration faite par le pétitionnaire devant le Maire de la commune de Villeneuve le roi, département de l’Yonne, le vingt un septembre mil huit cent quinze, portant qu’il persiste dans la volonté de se fixer en France.

Vu l’état de ses services et la Lettre de notre Ministre Secrétaire d’Etat au Département de la guerre annonçant que cet Officier a vingt quatre ans de Service effectif et dix huit Campagnes et qu’il n’existe aucun renseignement défavorable sur son compte.

De notre grâce spéciale, pleine puissance et autorité royale, avons dit et déclaré, voulons et nous plaît qu’il soit admis comme nous l’admettons par ces présentes signées de notre main qui seront publiées et insérées au Bulletin des Lois à jouir des franchises, privilèges, droits civils et politiques dont jouissent nos vrais et originaires sujets, Défendons sous quelque prétexte que ce puisse être, de la troubler dans la jouissance d’iceux, tant qu’il résidera dans notre Royaume.

Mandons et Ordonnons à nos Cours et Tribunaux, Préfets, Corps Administratifs et autres, que ces présentes … ils gardent et maintiennent, fassent garder, observer et maintenir, et, pour les rendre plus notoires à tous nos sujets, le fassent publier et enregistrer, toutes les fois qu’il en seront requis. Car tel est notre bon plaisir, et afin que ce soit chose ferme et stable à toujours, Nous y avons fait mettre notre Seel.

Donné à Paris le vingt neuvième jour du mois d’Octobre, Mil huit cent dix sept et de notre règne le vingt troisième.

                                      Signé : Louis

            Par le Roi : Le Garde des Sceaux, Secrétaire d’état au département de Justice

                                      Signé Pasquier.

 

Vu au Sceau : Le Garde des Sceaux, Ministre Secrétaire d’Etat au Département de la Justice,

Signé Pasquier.

 

Pour Copie Conforme Collationnée sur la minute.

Pour le Maire de Villeuneuve le Roi.

 *******************************

Arbre descendant de Valentin

Génération V
26 Valentin Joseph WEIGEL 30-12-1774 Spire (Prusse) † 23-01-1861
27 Amélie VANDYCK – -/1785/ Rotterdam † 28-06-1817
Génération IV
12 Joseph GODIN 23-02-1785 Pouilley les Vignes 25 † 04-02-1876
13 Gérardine WEIGEL 21-01-1812 Bade (Allemagne) † 17-07-1839
Génération III
6 Henry GODIN 27-11-1838 Wissembourg 67 † 14-01-1932
7 Marie LeBRETON 18-11-1855 Poitiers 86 † 22-10-1941
Génération II
2 Emile LEYGUE 21-01-1884 Cherbourg 50 † 24-03-1948
3 Marguerite GODIN 29-03-1888 Chasseneuil 86 † 25-09-1972

Génération I

1 Odette LEYGUE (1917-2009) x Jean MALARTIC (1908-1993)

 

 

Adhérent-CGMA-Joël-007

1 commentaire

Classé dans A lire, Adhérents, Anecdotes, Généalogie des adhérents

Quelques liens (1)

Images des Portes Ouvertes de Brie-Comte-Robert (9 et 10 février 2009)

http://a-g-b-c-r.forumactif.net/toutes-les-photos-f26/les-photos-pour-votre-plaisir-t213.htm#492

 

Aux AD 75

https://cgma.wordpress.com/2009/02/09/ad-75-du-neuf-les-recrutements-miltaires/

https://cgma.wordpress.com/2009/02/09/ad75-du-neuf-les-recensements/

 

Recherche dans l’état civil du Val de Marne

http://www.archives94.fr/consultation/eta/search-form.html

 

 

Utilisation du site des AD 94 pour retrouver les cotes des registres de catholicité.
http://www.archives94.fr/consultation/cdc/ead.html?id=FRAD094_000391

Population. Culte :
Registres de catholicité des paroisses du Val-de-Marne • 1793 – 1889

Description matérielle 238 cartons de type Cauchard, soit 12.3ml.

 

Et pour les amoureux du vieux Paris une exposition :

« Paris et ses expositions universelles – 1855-1937 – » 

à la Conciergerie – jusqu’au 12 mars 2009

http://vieux-paris.blogspot.com/2008/12/exposition-la-conciergerie_05.html

http://saintsulpice.unblog.fr/2009/01/31/paris-et-ses-expositions-universelles-1855-1937-conciergerie/

 

La BDIC (Bibliothèque de Documentation Internationale Contemporaine)

http://www.bdic.fr/index.php

Liste des titres des journaux de tranchées en lignes

http://www.bdic.fr/journaux_tranchees_titres.html

 

Une base de données à découvrir : ROGLO

http://geneweb.inria.fr/roglo

 

L’onglet Généalogie du portail de la culture :

http://www.culture.fr/fr/sections/themes/genealogie

 

et comme c’est bientôt la Saint-Valentin dites le avec des fleurs

http://www.procreo.jp/labo/flower_garden.swf

 

Hier c’était l’histoire

Demain sera un mystère

Aujourd’hui c’est un cadeau

C’est pourquoi on l’appelle Présent

 

N’oubliez pas l’onglet permanent du CGMA

https://cgma.wordpress.com/liens/

 

Poster un commentaire

Classé dans Anecdotes, infos, Pistes, Quelques liens

Généalogie à travers les dictionnaires

genealogie-1750-page-45  

On ne doit point négliger de connoître le commencement, le progrès & les alliances des familles illustres. Chaque famille a fa généalogie, c’est-à-dire une fuite connues de peres, grands-peres, bifayeuls, trifayeuls, etc. Louis XV eft fils des Louis duc de Bourgogne, qu’il avoit époufé Marie-Adélaïde de Savoie. Le duc de Bourgogne étoit petit-fils de Louis XIV. Louis XIV étoit fils de Louis XIII. C’eft ainsi qu’un Généalogiste expofe les dégrés de parenté.

 

 « Edition des Principes de la Lecture & de l’Orthographe. » 1750

 

 

Généalogie, histoire de l’origine d’une famille, de sa propagation et de son état présent, Genealogia, de génos, race, famille, et de logos, discours.

 

« Dictionnaire étymologique de la langue françoise ».

 Par B. de Roquefort – 1829

 

Généalogie(jé-né, jt – du g. généalogia ; de généa, origine, et logos, discours) n.f. Suite d’ancêtres qui établit une filiation. Science qui a pour objet la recherche de l’origine et la filiation des familles : tableau de filiation des différents membres d’une famille : La noblesse du sang et la vanité des GENEALOGIES est, de toutes les erreurs, la plus généralement établie. (Mass.)

Nouveau Larousse Illustré – début du XXe siècle

 Collections personnelles : Murielle et Joël

 

  La généalogie, l’une des plus anciennes sciences du monde, a pour finalité l’étude objective et exhaustive des ascendances et des descendances des individus, de leurs rapports de parenté, de leurs particularités physiques, intellectuelles et morales et de leurs biographies privées et publiques. Elle conduit à une connaissance complète des familles à l’intérieur desquelles l’individu développe de façon originale des données héréditaires et sociales. Elle sert à la fois la génétique, la démographie et l’histoire sociale.

 

Encyclopédia Universalis 2009

Poster un commentaire

Classé dans A lire, Vocabulaire

Réunion du mardi 10/02

24 présents en ce mardi 10 février

 

Prochaines permanences en mars :

Mardi 3 mars (M19)

Dimanche 8 mars (D12)

 

Les activités

 

La visite des AD 94 aura lieu le jeudi 7 mai.

http://www.archives94.fr/


La visite du Musée de la Marine aura lieu pendant la seconde quinzaine d’Octobre 2009.

http://www.musee-marine.fr/site/fr/presentation_palais_chaillot_trocadero

 

La visite du musée du travail à Montfermeil (Seine-Saint-Denis)

est actuellement prévue pour samedi 6 octobre.

http://www.ville-montfermeil.fr/-Le-Musee-du-Travail-.html

 

Le tour de table

 

Renée nous signale un remariage vers 1750.

Le décès de la première épouse et le mariage avec la seconde épouse ont eu lieu le même mois.

Renée nous signale également vers 1776, un témoin dénommé André POTTIER dont la profession est « philosophe ».

Il est vrai que le XVIIIème siècle est aussi dénommé « siècle des lumières » ou aussi « siècle des philosophes ».

Lecteurs, avez-vous déjà rencontré cette profession sur d’autres actes ?

 

Monique B. fait des recherches sur la ville d’Epernay (Marne). La particularité : les archives font payer les actes demandés (5 actes pour 8 euros). Des adhérents signalent que des relevés gratuits de la Marne existent. A suivre.

 

Joël

Poster un commentaire

Classé dans Calendrier, Permanences

AD75 du neuf : les recrutements militaires

Les Archives de Paris viennent de mettre sur poste informatique, donc consultables en salle, les tables du recrutement militaires.

 

 

Les tables des états signalétiques et des services militaires, listes alphabétiques, sont tenues par classe d’âge pour les 5 bureaux de recrutement de l’ancien département de la Seine. Pour chaque conscrit recruté, elles présentent ses nom et prénoms ainsi que son numéro matricule. Les jeunes gens sont ordinairement recrutés à l’âge de 20 ans (l’année de recrutement équivaut donc à l’année de naissance + 20 ans).

 

Une recherche par un accès cartographique est disponible afin de vous aider dans la sélection du bureau qui vous intéresse.

 

Liste principale et liste complémentaire : les conscrits recrutés lors de l’appel de leur classe, sont à chercher dans la liste complémentaire. Les autres, hors classe (conscrits ayant devancé l’appel et sursitaires), sont à chercher dans la liste complémentaire. Listes principale et complémentaire sont parfois divisées en 2 parties.

 

Recrutement extérieur : il s’agit des bureaux de recrutement pour les conscrits résidant en dehors de la métropole au moment de l’appel de leur classe, soit Hanoï et Saïgon à partir de 1908, mais également Pondichéry et Saint-Pierre et Miquelon à partir de 1926, Madagascar à partir de 1929, enfin Djibouti, Dakar et Brazzaville à partir de 1936. Parfois la liste de ces bureaux est confondue avec celle du 1er bureau.

 

Le numéro matricule du conscrit vous permet ensuite de consulter son état signalétique et des services militaires, en salle de lecture des originaux (inventaire de la sous-série D4R1 des registres matricules militaires).

 

 

 

 

 

 

Poster un commentaire

Classé dans Archives, Archives Départementales

AD75 du neuf : les recensements

Les Archives de Paris viennent de mettre sur poste informatique, donc consultables en salle, les recensements (1926, 1931, 1936, 1946).

 

 

Les dénombrements listent la poulation en 3 parties

  • les résidents ordinaires (partie A) ;
  • la population comptée à part (partie B soit la population des casernes, internats des lycées, hôpitaux, prisons, etc.) ;
  • les hôtes de passage (partie C)

 

La partie principale, soit celle des résidents ordinaires, regroupe au niveau de chaque immeuble, les membres d’une même famille en précisant pour chacun, les nom et prénom, l’année et le lieu de naissance, la nationalité, le lien de parenté et la profession.

 

Pour les années 1926, 1931, et 1936, les listes nominatives ont été dressées par arrondissement puis par quartier, enfin dans l’ordre alphabétique des noms de voie pour chacune des 3 parties. Pour l’année 1946, les listes ont été dressées par arrondissement puis par quartier, enfin par îlot dont on ne possède pas le plan de répartition.

 

Une recherche par un accès cartographique est disponible afin de vous aider dans la sélection de l’arrondissement ou du quartier qui vous intéresse.

 

Lacunes et bizarreries :

 

année 1931 : manquent les quartiers Enfants Rouges et Sainte-Avoye (3e arr.), Saint-Georges (9e arr ) et Salpêtrière 13e arr.) ;

année 1936 : quartier Sainte-Marguerite (11e arr.) très lacunaire. Sont par ailleurs mélangés les quartiers Croulebarbe et Maison-Blanche (13e arr.), Necker et Saint-Lambert (15e arr.) et Chaillot et Muette (16e arr.).

 

2 Commentaires

Classé dans Archives, Archives Départementales

Réunion du dimanche 08/02

11 présents lors de cette permanence du dimanche 8 février. (D11)

Encore une permanence le Mardi 10 février 2009 – M18

puis vacances et rendez vous : le mardi 3 et le dimanche 10 mars.

 

Les activités

 

1 – Musée de la Police : le vendredi 6 février : 22 participants.

2 – La visite des AD 94 aura lieu le vendredi 7 mai

 

L’exposition

 

L’Exposition du Cercle Généalogique de Maisons-Alfort aura lieu du 2 au 26 juin 2009 avec la septième rencontre des généalogistes le samedi 6 juin 2009 de 9h 30 à 16h30.

 

Voici une première liste d’associations invitées :

 

Archimili (Archives Militaires)

Cercle Généalogique de l’Est Parisien (CGEP-93)

Généalogie 92,

Généalogie 45

Le Fil d’Ariane (Entraide généalogique sur Internet)

L’Association Guillaume Mauran – AGP-AGM (65)

L’Aprogemere (15)

Le Cercle Généalogique (ex PTT et Télécom)

Centre Généalogique et Historique du Poher (22-29-56)

Le Cercle des Cheminots

CG22 (Côtes d’Armor)

Ancêtres Italiens,

Association Saint Maurienne – A3A

EMGT – Entraide Généalogique du Midi Toulousain (Antenne Parisienne)

etc

 

Le tour de table des adhérents présents

 

Claude

nous présente un certificat de civisme se référant à l’extrait à la séance de des délibérations (22 thermidor an II) du conseil général de la commune de Clermont-Ferrand attribué au citoyen Martin BARTEYROU.

Le certificat est cacheté avec de la cire rouge et se termine par douzaine de signatures. (Prochainement sur le blog)

Ce certificat fait partie des archives familiales de Claude.

 

Brigitte

le Var … toujours le Var. Même pas un zeste d’Ille-et-Vilaine !

 

Simone

revient de vacances d’Isola 2000 (juste à temps !)

 

Jean

prépare sa cousinade ; côté maternel.

Cousinade qui réunira les descendants de Marie GAUTIER et Jules François JEHENNE.

 

Christiane

nous avait signalé les quatre lettres PFSC écrites sur un acte de naissance.

La réponse est venue d’une visite au CARAN.

PFSC : Père Français par Sénatus-consulte

Le Sénatus-consulte en question, date du 14 juillet 1865, et porte sur l’état des Personnes et la Naturalisation en Algérie

Plusieurs sites Internet reprennent le texte en question :

http://nice.algerianiste.free.fr/pages/textes/senatus.html

 

 

Murielle

Nous signale un plaque commémorative vers Bonneuil / Créteil

Joël signale le site consacré aux plaques :

http://www.plaques-commemoratives.org/

A suivre

 

Joël

Une question sur le blog

https://cgma.wordpress.com/liens/#comment-149

Il s’agit de retrouver l’histoire du Restaurant « La Tourelle »

 

Sur la base Mérimée du Ministère de la Culture

http://www.culture.gouv.fr/culture/inventai/patrimoine/

 

En cherchant sur Maisons-Alfort

http://www.culture.gouv.fr/documentation/memoire/HTML/IVR11/IA00070811/index.htm

Réf. Mérimée IA00070811

 

Se trouve une description architecturale de la Tourelle

Classé dans l’inventaire général en 1987

6 photos ou plans (côté droit de l’écran) sont également disponibles.

 

Il y 77 édifices maisonnais classés dans cet inventaire.

 

Une liste des principaux édifices est en commentaire.

 

Joël

3 Commentaires

Classé dans Calendrier, Permanences

Lettre testament de Joséphine Liège d’Iray

 
Lettre testament de Joséphine Liège d’Iray ,

Puychevrier juin 1898

 

Prière de lire ceci de suite après ma mort, – et de faire ce que je demande J. Liège d’Iray

Puychevrier juin 1898

Je prie mes chers enfants ou ceux qui seront près de moi au moment de ma mort de me laisser pour m’ensevelir dans le costume de jour ou de nuit avec lequel je serai morte, sans me faire une toilette ou changement quelconque très pénibles pour ceux qui font les soins de propreté (et de désinfection, si c’est utile) c’est assez. Je demande seulement qu’on ferme mes yeux et ma bouche et qu’on rabatte le drap, de suite, sur ma figure pour ne plus reparaître devant ceux qui m’ont aimé vivante. J’ai toujours redouté, comme ma grand-mère d’être enterrée vivante, ayant quelquefois, comme elle a des syncopes, je demande qu’on veuille bien s’assurer si je suis bien morte avant de m’enterrer.

Une tombe est toute prête parce que j’ai vu l’espace qui me restait un peu juste, une seconde tombe n’aurait pu tenir. On n’aura qu’à ôter les deux longues pierres qui soutiennent la tombe pour me placer près d’Henri. J’ai brûlé presque toutes mes lettres anciennes, sauf quelques unes des enfants que je n’ai pas le courage de détruire pour un motif ou un autre. Je prie mes enfants de brûler toutes celles qu’ils retrouveront à moins qu’ils désirent en conserver certaines; ils ont … toute une vie et je ne vois aucun inconvénient à ce qu’ils reprennent leurs lettres ou d’autres qui les intéressent.

En dehors des lettres, j’ai pu oublier de brûler certaines notes ou réflexions inspirées par des déceptions ou chagrins à des époques troublées. Je désire qu’on les brûle, si l’on en retrouve, sachant par expérience que la paix générale en famille peut-être compromise par des lettres ou notes renfermant quelques mots vifs ou blessants pour les uns ou les autres.

Je ne laisse aucune dette pouvant porter ce nom; si je dois quelques francs en mourant, pour des comptes courants, les enfants les paieront. Pour les petits objets que j’aurai à laisser, indépendamment de la famille, à ceux qui m’ont aimé ou servi, j’en ferai une note à part, et on aura le temps de s’en occuper plus tard.

Pour mon enterrement pas de couronnes.

Si personne de la famille ne se trouvait près de moi au moment de ma mort, on demanderait à bonne mère Stéphanie les conseils nécessaires.

Si je mourrai assez subitement pour n’avoir pu prévenir moi-même mon fils que je suis malade, on lui enverra une dépêche : Capitaine Liège d’Iray 1×7, rue Saint-Dominique. On mettra dans la dépêche :

« Madame est malade » quelques heures après (au moins cinq à six heures) on lui en enverra une autre disant : « Madame est morte »

Je prie Eugénie et Amirault de dire à Monsieur Louis qui ne connaît pas les usages du pays, ce qui se fait pour les invitations à l’enterrement, le prix des femmes qui vont les faire, puis l’usage pour les porteurs, leur prix, les frais que leur paie pour s’aller rafraîchir au cabaret quand ils ont déposé le cercueil à l’église, chaque localité à ses usages et je désire que ceux de Beaumont soient observés. J’ai déjà demandé « pas de couronnes » je le répète.

Pour le pain des pauvres j’en ai donné 350 livres pour l’enterrement de Monsieur.

Je désire qu’on en donne par moitié à Mr Descoux de la Tricherie qui a été longtemps notre boulanger et Mr Fougereu de Beaumont

 
 

Joséphine Liège d'Iray

Joséphine Liège d'Iray

Adhérent-CGMA-Joël-007

3 Commentaires

Classé dans Adhérents, Anecdotes, Généalogie des adhérents, Histoire, Personnalité

Petit Glossaire pour faciliter …

.

Petit Glossaire pour faciliter la compréhension des textes anciens

Par Pierre UCLA

Merci Maurice pour ce don qui rejoindra la bibliothèque du CGMA.

Moralité le CGMA est toujours digne d’un don !

Les pages 35 et 36 de cet ouvrage retiendront votre attention,

car elles vous permettront de calculer vous-même la date de Pâques.

Plus besoin de calendrier.

Page 35

Page 35

Page 36

Page 36

Calculs pour l’année 2009

a=14

b=1

c=0

m=24

y=290

n=5

z=127

e=1

x=21

Ajouter 21 jours (3 semaines) au 22 mars

Pâques sera donc un Dimanche 12 avril en 2009.

(Pas de permanence du CGMA ce dimanche de Pâques)

Fastoche !

Joël

1 commentaire

Classé dans Anecdotes, Calendrier, infos

Le Musée de la Police

Vendredi 6 février 2009 – 14h30

22 visiteurs du CGMA pour le musée de la Police !!!

4, rue de la Montagne Sainte-Genevve
Hôtel de Police du 5ème arrondissement (2ème étage)
L’entrée se fait par la rue des Carmes.

L’entrée est gratuite, le guide avait de l’humour,

tout était réuni pour que la visite soit réussie.

Pas de photographies possibles. Pas de livre à acheter.

Mais quelques cartes postales.

Une brochure gratuite bilingue avec le plan de situation, les points forts de la visite et les grandes dates de la police parisienne.

Les archives du musée sont ouvertes au public.

 

Situé dans l’hôtel de police du Véme  arrondissement le musée retrace l’histoire de la police parisienne du XVIIéme siècle à nos jours.

2000 pièces y sont représentées, uniques pour certaines elles évoquent les évènements auxquels la police a pris part, souvenirs de l’histoire de Paris mais aussi de celle de la France.

 

Parmi les pièces :

Un plan de Paris de 1652 de Jacques GOMBOUST, ingénieur du Roy.

Registre d’écrou de Jean CHATEL, auteur d’une tentative d’assassinat à l’encontre d’Henri IV (1594)

Registres d’écrou de RAVAILLAC, François DAMIENS, Charlotte CORDAY, DANTON, Camille DESMOULIN, Georges CADOUDAL.

La machine infernale de FIESCHI.

L’atelier photographique d’Alphonse BERTILLON.

Un appareil de l’identité judiciaire (1925)

 

Quelques personnages à découvrir ou redécouvrir

Louis LEPINE, Célestin HENNION, Jean CHIAPPE, François VIDOCQ, Casque d’or, la bande à BONNOT, LANDRU (1919), PETIOT (1944).

 

http://www.prefecture-police-paris.interieur.gouv.fr/connaitre/musee/musee1.htm

 

Une visite à conseiller autour de vous.

Poster un commentaire

Classé dans Calendrier, Sorties

Charles Vildrac

sans-titre2

Aujourd’hui, c’était la deuxième fois que je croisais Charles VILDRAC, au cours de mes recherches généalogiques.
La première fois, j’essayais de comprendre ce qui s’était passé, pendant la première guerre mondiale, à Montblainville, commune de naissance de ma mère. Vous aurez du mal à trouver Montblainville dans les guides touristiques. C’est une petite commune rurale de Lorraine, en plein cœur de la forêt.

Elle est située à 4 kilomètres de Varennes en Argonne, où fut arrêté Louis XVI lors de sa fuite vers la frontière Allemande. Elle a compté jusqu’à plus de 1000 habitants.  A l’heure actuelle, ils ne sont plus qu’environ 60 à y vivre.
Montblainville est citée dans la France Pittoresque d’Abel Hugo pour la renommée de ses forges qui livrent au commerce des socs de charrues estimés.
Sa population a été très marquée par le premier conflit mondial. Ce village était pendant la guerre 1914-1918 situé dans la zone de combats.
Après la guerre, Il ne restait plus que des ruines.sans-titre1RUINES DE MONTBLAINVILLE
Charles VILDRAC a séjourné à Montblainville,  juste avant que le village ne soit incendié.
Une cousine m’a transmis un poème de Charles VILDRAC décrivant l’incendie.  Le voici :

MONTBLAINVILLE

CHARLES VILDRAC
Maison, maison de Montblainville,
Abri d’une nuit frissonnante
Entre les corps de feu du soir et ceux
de l’aube

Tes habitants étaient partis

Mais la vie en toi persistait
Comme la forme et la chaleur
D’un corps au creux d’un lit.

Contre ton âtre ranimé
Je suis resté blotti des heures
Pendant que les autres dormaient.

Je regardais, je regardais
Chaque objet fidèle à sa place ;
J’imaginais toute une vie
Où je m’étais servi de lui ;

Et j’étreignais de tout mon cœur,
Humble maison de paysan,
Ton vieux bonheur intact encore.

J’avais toujours connu
Tes assiettes sur le mur,
Ta lampe et son abat-jour,
Ton seau de bois et ta huche ;

Et j’écoutais sans m’en lasser le balancier
De la haute horloge sonore
Qui m’assurait avec lenteur
De l’égalité de la nuit.

Maison, maison de Montblainville,
Le lendemain tu flambais toute
Et l’herbe, aujourd’hui, à ta place
Doit recouvrir un éboulis de pierres.

Je pense à ceux qui t’ont perdue
Ceux dont je fus le dernier hôte
Et qu’un autre toit que leur toit
Abrite aujourd’hui quelque part.

Ils ne me connaîtront jamais ;
Et pourtant nous sommes peut-être,
Eux et moi, les seuls au monde
En qui subsiste, ô maison morte,
La douce image de ton cœur

Malgré les témoignages des anciens, je ne sais toujours pas ce qu’est devenu ce jour là  l’arrière grand père de maman        «  Charles André DIDELON ».  Il était en 1914 âgé de 79 ans. Son nom est indiqué sur le monument aux morts de la commune. En 1916 sur l’acte de décès de son fils il est mentionné décédé.  Charles VILDRAC  connaissait-il la réponse ?

Cet après midi, en ressortant des archives départementales à Créteil, je profitais de ma visite pour regarder l’exposition consacrée à la création littéraire dans le val de marne  « terre d’écriture ». (voir onglet Actualités)
La première vitrine qui a attiré mon attention est celle présentant des photos et des documents évoquant l’Abbaye de Créteil. Parmi les fondateurs de l’Abbaye  figure  Charles VILDRAC.  Les autres abbés qui l’entourent sont René Arcos, Henri-Martin Barzun, Georges Duhamel, Albert Gleizes et Alexandre Mercereau.

sans-titre3

C’était ma deuxième rencontre avec Charles VILDRAC .

Extrait du catalogue de l’exposition :

Charles Messager dit Vildrac (1882-1971) : dès l’adolescence, il commence à publier des poésies. En 1901, il rencontre Georges Duhamel dont il épouse la sœur quatre ans plus tard. Il fonde alors une

revue artistique et littéraire. En 1903, il se lie d’amitié avec le peintre Albert Gleizes. En 1906, il publie Images et mirages, mise en vers de ce qu’il vit à l’Abbaye. Après le conflit de  1914, il se lance dans le théâtre puis les livres pour la jeunesse. Durant la Seconde Guerre mondiale, sa participation à la publication clandestine des Lettres françaises lui vaut un emprisonnement à Fresnes en 1943. En 1963, il reçoit le Grand Prix de Littérature de l’Académie Française.
Si vous souhaitez en apprendre plus sur lui, sur l’histoire de l’Abbaye de Créteil et sur ses occupants :
http://www.duhamel-abbaye-de-creteil.com/presentation/presentation1.html
http://poesiesseine.ifrance.com/vildrac.htm
http://www.ville-creteil.fr/PDF/PDF-cv/carnetdevoyages6.pdf

Rédigé par Michele

1 commentaire

Classé dans A lire, Guerre 14-18, Personnalité

Réunion du dimanche 01/02

8 présents lors de cette permanence du dimanche 1er février. (D10)
 
Les Prochains rendez-vous du CGMA
 
Mardi 3 février 2009 – M17
Vendredi 6 février : Visite du Musée de la Police
Dimanche 8  février 2009 – D11
Mardi 10 février 2009 – M18
Puis vacances et rendez vous le 3 mars.
 
Le Blog
 
Des questions concernant le blog sont soulevées ; la teneur de ces questions indique que des clarifications ou des discussions étaient bien nécessaires.
 
Ainsi la notion de copyright est introduite par Pierre.
 
En première réponse :
Le blog est public et les articles sont donc du domaine public.
 
Un contributeur (adhérent ou non du CGMA) peut signaler que son ou ses articles sont soumis au copyright et l’indiquer clairement à la fin de l’article.
 
Si des adhérents ou des lecteurs ont une réponse plus juridique à cette question, leurs avis seront les bienvenus.
 
Les activités
 
a) Le 6 février, visite du Musée de la Police
    (18 à 20 inscrits d’après le sondage)
b) Pour la visite du Musée de la Marine, 22 candidats selon le sondage.
    Reste à définir : la date, le tarif et la présence d’un guide ou non.
c) Visite de la bibliothèque de l’association « Ancêtres Italiens » :
    Deux dates seront proposées prochainement.
d) La conférence sur « l’enfant et la généalogie » pourrait être planifiée
    fin mars ou début avril.
 
Les sondages DOODLE
 
Les sondages Doodle faciles d’accès et d’utilisation semblent convenir aux adhérents internautes présents.
Un outil pratique pour ceux qui organisent.
http://www.doodle.com/
 
Le pot de l’amitié
 
La fin de la permanence fut consacrée au rosé.
 
Joël

Poster un commentaire

Classé dans Calendrier, Permanences

1953 : Photo de classe et agenda

Retrouver des photos de son enfance peut parfois nous mener vers des
découvertes insolites.

Quel est donc ce photographe parisien, qui bien avant Internet et l’âge
la photo numérique  à eu l’idée d’insérer une photo d’écolier dans un calendrier de l’année ?1953-joel

J’ai même retrouvé un agenda de 1953 où mon père notait les évènements
familiaux.

Le décès de « Mam Goz » y est inscrit au dimanche 11 janvier.
Il s’agit en réalité la grand-mère de mon père donc de mon arrière
grand-mère paternelle.

Mais le plus surprenant sont les pages consacrées aux plaques
minéralogiques des automobiles.

Bien sûr y figurent les anciens noms des départements :

22 Côtes du Nord
44 Loire Inférieure
76 Seine Inférieure

Si le numéro 90 est bien le Territoire de Belfort, savez vous quels
étaient les départements
91 ?
92 ?
93 ?

Rédigé par Joël

5 Commentaires

Classé dans Anecdotes, Calendrier, Enfance

Petit voyage en Chine

Voici un petit extrait tiré de « l’Almanach du commerce de Paris, des départements de la France et des principales villes du monde » (rien que ça !) datant de 1825.
Par curiosité, j’ai lu une petite partie concernant la Chine et le commerce que l’on y faisait à cette époque, c’est intéressant.
J’ai ajouté à la fin un petit index avec l’explication de certains mots, qui pourra peut-être servir à ceux qui ne les connaissent pas non plus ou qui n’auraient pas le courage de chercher…

Sylvie

EMPIRE DE LA CHINE
KIA KING, empereur de la Chine

Les provinces du nord fournissent du froment, de l’orge, du millet, des bestiaux, des mulets, du musc, de la rhubarbe, des charbons de pierre, de sel, une sorte de soie grossière, de gros tapis de feutre, du vin de riz, des pierres d’azur, du jaspe*, du cinabre*, du plomb.

Les provinces du milieu et du sud donnent du riz, du sucre, de la cire, de l’indigo, du sang-dragon, des soies, du chanvre, des thés noirs, des thés verts, de l’esquine*, de la cannelle, de l’anis étoilé, de l’or, de l’argent, du cuivre, du fer, du mercure, de l’étain, de la toutenague*, du vitriol, de l’alun*, du talc, des pierres d’azur, du cristal, des pierres d’aimant, des agates, des papiers, de l’encre, du vernis, des ouvrages en vernis, des porcelaines, du bois de rose, des bois d’aigle* et des bois de fer*. – La Tartarie produit du genseng* qui se vend très cher.

Le commerce extérieur n’est pas aussi considérable parce que les Chinois sortent peu ; cependant les navires du pays vont au Japon, aux Manilles, à la Cochinchine, à Siam et à Batavia. – Les Chinois ont restreint le commerce des Européens au seul port de Canton ; encore ce commerce n’est-il pas libre, les négocians étrangers étant obligés de s’adresser à des marchands chinois désignés par le gouvernement, qui sont en petit nombre, et connus sous le nom de Hong.

Le commerce avec la Chine se fait aussi à travers la Russie, par la voie de Kiatchta, frontière de la Tartarie Russe, distant de Pétersbourg de 4,311 milles anglais, et de Pékin de 1,014 ; presque tout route de charoi par terre.
Les marchandises européennes qui sont destinées à la Chine s’arrêtent d’abord à la foire de Wishney-Novogorod, qui se tient au milieu du mois d’Août ; là, elles changent ordinairement de propriétaire, sont portées sur des chars ou traîneaux à Kiatchta où les marchands chinois les achètent en échange des leurs ; sur ce point la demande commence en novembre et se prolonge jusqu’au commencement de mars.

Les Russes sont très jaloux de leur commerce des frontières avec les Chinois ; ce n’est qu’aux naturels de l’empire, patentés de 1re classe, qu’il est permis  de commercer à Kiatchta. Les Chinois viennent directement de Pékin aux marchés de le frontière. Il y a des foires régulières dans la Tartarie-Chinoise, mais nul que les Chinois ne peut y pénétrer.

Les marchandises voyagent sur des chariots, qui portent chacun la valeur d’un demi-tonneau ou à peu près. En 1821, il arriva de l’intérieur de la Chine à Haimatschin 785 chariots chargés ; ils avaient fait le voyage de Pékin en 51 jours ; ils portaient 943 caisses de thé, 589 balles de nankin*, des étoffes de soie, du sucre candi.

jaspe : roche sédimentaire de couleurs vives mêlées, employée en joaillerie
cinabre : minerai rouge caractéristique, qui était employé comme pigment sous le nom de vermillon
esquine : racine de salsepareille de Chine, puissant sudorifique qui s’employait pour soigner la syphilis
toutenague : alliage de cuivre, de zinc et de nickel, dit aussi « métal blanc des Chinois »
alun : sulfate double de potassium et d’aluminium, utilisé en teinture pour fixer les colorants, il sert également à la conservation des peaux, au collage de la pâte à papier
bois d’aigle : encens extrêmement rare et cher
bois de fer : essence utilisée pour la fabrication de meubles de qualité
genseng : plante originaire d’Asie réputée comme remède universel, base essentielle de la pharmacopée asiatique
nankin : taffetas de coton

2 Commentaires

Classé dans A lire, Histoire, infos, Textes découverts par les adhérents