Archives de Catégorie: Vocabulaire

Généalogie et étymologie en 1829

Les ouvrages actuels de généalogie consacrent toujours quelques pages de définitions des termes employés par les généalogistes et les archivistes (abécédaire, lexique). Nous n’allons pas faillir à cette règle, mais les définitions que nous proposons datent de 1829 et sont extraites du "Dictionnaire Etymologique de la langue Françoise, ou les mots classés par famille; contenant les mots du dictionnaire de l’Académie Françoise." Par B. de Roquefort, livre édité à Paris par Decourchant, imprimeur Editeur rue d’Erfurt n° 1 en 1829. Livre retrouvé dans le grenier d’un ascendant d’un de nos adhérents.

Les mots ont-ils changé d’orthographe, de sens, ont-ils évolué, à vous de juger !

AGNAT, collatéraux qui descendent par mâles d’une même souche masculine.
Du latin ad, auprès et de natus, né..

AIEUL, ou ayeul, grand-père. Du latin avus, atavus. En italien, aiolo.

AÏEULE, ayeule, grand-mère
AÏEUX, ayeux, parents de tous degrés, qui nous a précédés : les hommes des siècles antérieurs.
BISAYEUL, le père, la mère des aïeux.
TRISAYEUL, le père, la mère des bisaïeux.

CALENDRIER, table qui contient l’ordre des jours, des semaines, des mois et des fêtes qui arrivent pendant l’année, parce que le nom de calendes étoit écrit en gros caractères à la tête de chaque mois. Calendarium.

COGNAT, parent par les femmes. Cognatus.
GOGNATIQUE, dévolu aux cognats, au défaut de la ligne masculine.

CONSANGUIN, frères et sœurs de père seulement. Consanguineus, de même sang, race, parenté.

GENEALOGIE, histoire de l’origine d’une famille, de sa propagation et de son état présent.
Genealogia, de génos, race, famille, et de logos, discours.
GENEALOGIQUE, qui appartient à la généalogie.
GENEALOGISTE, qui fait ou dresse des généalogies.

GERMAINS, enfants de deux frères ou de deux sœurs.

JOURNALIER, de chaque jour, qui se fait par jour, ouvrier à la journée.

LABOUR, façon donnée en labourant. Labor.
La terre de Labour, province du royaume de Naples, l’ancienne Campania felix, remarquable par sa fertilité, ainsi dite de ce quelle est très propre au labourage. On appelle aussi pays de Labour une partie de la Gascogne et du pays des Basques. En latin Lapurdium, ancien nom de Bayonne.
LABOUREUR, celui qui laboure les terres et les ensemence.

MENAGERE, femme qui dirige le ménage.

OBIT, mort, service pour un mort.

OBITUAIRE, registre des obits où l’on inscrit le nom des morts et la date de leur sépulture; pourvu d’un bénéfice vacant par le mort.

PRECIPUT, don mutuel des époux; somme à prélever par l’époux veuf avant le partage de la communauté; prélèvement avant le partage d’hérédité. De Proecipuus, qui concerne le particulier; fait de proecipere, prendre d’avance; composé de proe, avant et de capio, je prends.

2 Commentaires

Classé dans A lire, Vocabulaire

Bon amusement et on ne triche pas !

Vérifiez vos connaissances

*

Un petit contrôle de votre bonne connaissance de la langue française !

Bon amusement et on ne triche pas !

Attention le questionnaire démarre dès l’ouverture de la page.

*

Poster un commentaire

Classé dans Vocabulaire

Généalogie et étymologie en 1829

Les ouvrages actuels de généalogie consacrent toujours quelques pages de définitions des termes employés par les généalogistes et les archivistes (abécédaire, lexique). Nous n’allons pas faillir à cette règle, mais les définitions que nous proposons datent de 1829 et sont extraites du "Dictionnaire Etymologique de la langue Françoise, ou les mots classés par famille; contenant les mots du dictionnaire de l’Académie Françoise." Par B. de Roquefort, livre édité à Paris par Decourchant, imprimeur Editeur rue d’Erfurt n° 1 en 1829. Livre retrouvé dans le grenier d’un ascendant d’un de nos adhérents.

Les mots ont-ils changé d’orthographe, de sens, ont-ils évolué, à vous de juger !

 AGNAT, collatéraux qui descendent par mâles d’une même souche masculine.

                Du latin ad, auprès et de natus, né..

 AIEUL, ou ayeul, grand-père. Du latin avus, atavus. En italien, aiolo.

                AÏEULE, ayeule, grand-mère

                AÏEUX, ayeux, parents de tous degrés, qui nous a précédés : les hommes des siècles antérieurs.

                 BISAYEUL, le père, la mère des aïeux.

                 TRISAYEUL, le père, la mère des bisaïeux.

 CALENDRIER, table qui contient l’ordre des jours, des semaines, des mois et des fêtes qui arrivent pendant l’année, parce que le nom de calendes étoit écrit en gros caractères à la tête de chaque mois. Calendarium.

 COGNAT, parent par les femmes. Cognatus.

                GOGNATIQUE, dévolu aux cognats, au défaut de la ligne masculine.

 CONSANGUIN, frères et sœurs de père seulement. Consanguineus, de même sang, race, parenté.

 GENEALOGIE, histoire de l’origine d’une famille, de sa propagation et de son état présent. Genealogia, de génos, race, famille, et de logos, discours.

                GENEALOGIQUE, qui appartient à la généalogie.

                GENEALOGISTE, qui fait ou dresse des généalogies.

 GERMAINS, enfants de deux frères ou de deux sœurs.

 JOURNALIER, de chaque jour, qui se fait par jour, ouvrier à la journée.

 LABOUR, façon donnée en labourant. Labor.

                La terre de Labour, province du royaume de Naples, l’ancienne Campania felix, remarquable par sa fertilité, ainsi dite de ce quelle est très propre au labourage. On appelle aussi pays de Labour une partie de la Gascogne et du pays des Basques. En latin Lapurdium, ancien nom de Bayonne.

                LABOUREUR, celui qui laboure les terres et les ensemence.

 MENAGERE, femme qui dirige le ménage.

 OBIT, mort, service pour un mort.

                OBITUAIRE, registre des obits où l’on inscrit le nom des morts et la date de leur sépulture; pourvu d’un bénéfice vacant par le mort.

 PRECIPUT, don mutuel des époux; somme à prélever par l’époux veuf avant le partage de la communauté; prélèvement avant le partage d’hérédité. De Proecipuus, qui concerne le particulier; fait de proecipere, prendre d’avance; composé de proe, avant et de capio, je prends.

Poster un commentaire

Classé dans A lire, Vocabulaire

Garde des plaisirs du Roi

Un article de Valérie Arnold-Gautier sur le site CGBrie

 Garde des plaisirs du Roi

http://cgbrie.free.fr/pdf/Garde.pdf

Poster un commentaire

Classé dans Vocabulaire

29 mars 1945 – Mention du décès

Décès. En application de l’ordonnance du 29 mars 1945, mention du décès est portée en marge de l’acte de naissance de l’intéressé.
Décès hors du domicile, transcription du jugement arrêt déclaratif de décès en marge des registres de la commune où l’acte aurait dû normalement être dressé à la date du décès (ordonnance du 29 mars 1945)

Poster un commentaire

Classé dans Vocabulaire

Vous avez dit Trève !

Saint-Michel

Qu’est-ce qu’une trève en Bretagne ?

(lire l’article précédent)

Poster un commentaire

Classé dans Vocabulaire

22 mars 1897 – Jean GRAVES

1897 – Né avant-hier

Acte de naissance daté du 22 mars 1897 – Saint-Maurice (Val-de-Marne)
du peintre animalier

n°17 Graves Jean Lucien

L’An mil huit cent quatre vingt dix sept, le vingt deux mars à trois heures du soir ; acte de naissance de Graves, Jean, Lucien, du sexe masculin, né avant-hier à six heures et demie du matin au domicile de ses père et mère à Saint-Maurice, rue du Plateau numéro dix-sept, fils de Graves Joseph , âgé de trente ans, Fruitier et Brochard, Jeanne, Florence, son épouse, âgée de vingt-huit ans, Fruitière, dressé par nous Gaultier, François, Maire, Officier de l’Etat-Civil de Saint-Maurice …

Né avant-hier signifie que Jean Graves est né le 20 mars.

Poster un commentaire

Classé dans Célébrités du Val-de-Marne, Ephéméride, Vocabulaire

11 décembre 1996 – Marie-Claude VAILLANT-COUTURIER

1996 – Marie-Claude VAILLANT-COUTURIER

VAILLANT-COUTURIER Marie-Claude, († Villejuif, 1996). Femme Politique.

o 3 novembre 1912. Paris VI.
x  Paul Vaillant-Couturier
x  Roger Salomon Ginsburger
11 décembre 1996, Villejuif

Première femme Vice-Présidente de l’Assemblée Nationale (1967-68). Son mari Paul Vaillant-Couturier (1928-1937) figure dans le Larousse, il fut rédacteur en chef de l’Humanité.

Dictionnaire des célébrités du Val-de-Marne

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride, Vocabulaire

Gentilé de la Somme

Un gentilé (parfois appelé ethnonyme) est le nom donné aux habitants d’un lieu, un pays, un continent, une région, une province, etc.

Le site Habitants.fr a été réalisé pour répondre à la fameuse question "Comment appelle-t-on les habitants de...?
Voici les gentilés des villes de France proposé par Habitants.fr
http://www.habitants.fr/index.php

Pour les gentilés des départements voici le lien :
Gentilés en République française – Wikipédia

Et pour la Somme ?
les gens de la somme se nomment
Sommeliers, Sommois, Sommiens, Sommiers, Sommistes : comment veulent-ils s’appeler …
Pour choisir le gentilé :
http://donnonsnousunnom.fr/

*

 

Poster un commentaire

Classé dans Vocabulaire

Cousins germains ?

(Sur « Le Blog Généalogie »), en 2009. :

A propos de cousins germains, comment nomme-t-on les cousins germains lorsque les deux frères ont épousé les deux sœurs ? J’aimerai être renseignée, il y a longtemps que je me pose cette question à propos de ma maman

Poster un commentaire

Classé dans Vocabulaire

Dictionnaire Etymologique de la langue Françoise – 1829

Les ouvrages actuels de généalogie consacrent toujours quelques pages de définitions des termes employés par les généalogistes et les archivistes (abécédaire, lexique). Nous n’allons pas failli à cette règle, mais les définitions que nous proposons datent de 1829 et sont extraites du "Dictionnaire Etymologique de la langue Françoise, ou les mots classés par famille; contenant les mots du dictionnaire de l’Académie Françoise." Par B. de Roquefort, livre édité à Paris par Decourchant, imprimeur Editeur rue d’Erfurt n° 1 en 1829. Livre retrouvé dans le grenier d’un ascendant d’un de nos adhérents.

Les mots ont-ils changé d’orthographe, de sens, ont-ils évolué, à vous de juger !

AGNAT, collatéraux qui descendent par mâles d’une même souche masculine.

        Du latin ad, auprès et de natus, né..

AIEUL, ou ayeul, grand-père. Du latin avus, atavus. En italien, aiolo.

        AÏEULE, ayeule, grand-mère

        AÏEUX, ayeux, parents de tous degrés, qui nous ont précédés : les hommes des siècles antérieurs.

BISAYEUL, le père, la mère des aïeux.

TRISAYEUL, le père, la mère des bisaïeux.

CALENDRIER, table qui contient l’ordre des jours, des semaines, des mois et des fêtes qui arrivent pendant l’année, parce que le nom de calendes étoit écrit en gros caractères à la tête de chaque mois. Calendarium.

COGNAT, parent par les femmes. Cognatus.

        GOGNATIQUE, dévolu aux cognats, au défaut de la ligne masculine.

CONSANGUIN, frères et sœurs de père seulement. Consanguineus, de même sang, race, parenté.

GENEALOGIE, histoire de l’origine d’une famille, de sa propagation et de son état présent. Genealogia, de génos, race, famille, et de logos, discours.

        GENEALOGIQUE, qui appartient à la généalogie.

        GENEALOGISTE, qui fait ou dresse des généalogies.

GERMAINS, enfants de deux frères ou de deux sœurs.

JOURNALIER, de chaque jour, qui se fait par jour, ouvrier à la journée.

LABOUR, façon donnée en labourant. Labor.

        La terre de Labour, province du royaume de Naples, l’ancienne Campania felix, remarquable par sa fertilité, ainsi dite de ce quelle est très propre au labourage. On appelle aussi pays de Labour une partie de la Gascogne et du pays des Basques. En latin Lapurdium, ancien nom de Bayonne.

        LABOUREUR, celui qui laboure les terres et les ensemence.

MENAGERE, femme qui dirige le ménage.

OBIT, mort, service pour un mort.

        OBITUAIRE, registre des obits où l’on inscrit le nom des morts et la date de leur sépulture; pourvu d’un bénéfice vacant par le mort.

PRECIPUT, don mutuel des époux; somme à prélever par l’époux veuf avant le partage de la communauté; prélèvement avant le partage d’hérédité. De Proecipuus, qui concerne le particulier; fait de proecipere, prendre d’avance; composé de proe, avant et de capio, je prends.

*

Poster un commentaire

Classé dans Vocabulaire

19 octobre 1790 – Saint-Mandé

Le 23 juin 1790, les habitants adressèrent une pétition à l’Assemblée Nationale pour réclamer leur indépendance puis, sans attendre la réponse, ils procédèrent le 30 juin 1790 à l’élection de leur première municipalité. Les Charentonnais protestèrent en vain ; le décret du 19 octobre 1790 reconnut l’existence de la Commune de Saint-Mandé.

Lire la suite sur le blog de la Mairie de Saint-Mandé :

Saint-Mandé sous la Révolution et l’Empire

*

L’histoire de Saint-Mandé

*

 

Poster un commentaire

Classé dans Vocabulaire

Anagrammes généalogiques : solutions

 

Lettres Noms Anagrammes
A AINESSE ANISEES
  ARCHIVE CHAVIRE
  ARCHIVES CHAVIRES
  ANOBLI OLIBAN
  ARBRES SABRER
  AIEUL ELUAI
  AGNAT GANTA
  ANCETRES ECRASENT
  ANCETRE ENCARTE
  ADULTERE DELATEUR
  ADULTERIN ULTRADIEN
  ALLIES SELLAI
  ANCILLAIRES ALCALINISER
     
     
C CADASTRES DECRASSAT
     
D DECES CEDES
     
G GERMAIN GAMINER
  GROSSE GOSSER
I IMPLEXES SIMPLEXE
  INTESTAT ATTEINTS
  INVENTAIRE ENIVRAIENT
  INVENTAIRES INVERSAIENT
M MARIAGES MARGEAIS
     
N NOTAIRE ORIENTA
     
P POSTERITE TRIPOTEES
  PUINE PUNIE
     
U UTERIN REUNIT
     

Poster un commentaire

Classé dans A lire, Anecdotes, Episodes, Vocabulaire

Anagrammes généalogiques (2)

Les termes utilisés en généalogie nous sont familliers, mais si nous mélangeons l’ordre des lettres pour en former un autre nom, la situation se complique.

Voici quelques anagrammes à découvrir

C DECRASSAT
   
D CEDES
   
G GAMINER
  GOSSER
I SIMPLEXE
  ATTEINTS
  ENIVRAIENT
  INVERSAIENT
M MARGEAIS
   
N ORIENTA
   
P TRIPOTEES
  PUNIE
   
U REUNIT

 

Voir l’article précédent  :

Anagrammes généalogiques (1)

Solutions des (1) et (2) demain 21 juin.

Poster un commentaire

Classé dans A lire, Anecdotes, Episodes, Vocabulaire

Avez-vous la réponse ? (21)

Le CGMA relève sous Nimègue 3 les actes Maisonnais.

Nous avons comencé par les mariages de l’année 1901, et nous retrouvons les sigles S.Q.L.P.Q. ou S.Q.L.P.Q.P.N. associés aux avoués d’une des deux parties. L’expression "Point de fait" est souvent ajoutée après ces sigles.

Pouvez-vous nous éclairer ? (Sachant que cela n’a rien à voir avec SQL bien connu des informaticiens.)

Note : les tables décennales Maisonnaises sont déjà téléchargeables depuis 2004 sur

http://cgma94.free.fr/telechargement/telechargement.htm

*

Poster un commentaire

Classé dans Questions / Réponses, Vocabulaire

Anagrammes généalogiques (1)

Les termes utilisés en généalogie nous sont familliers, mais si nous mélangeons l’ordre des lettres pour en former un autre nom, la situation se complique.

Voici quelques anagrammes dont la première lettre est A :

  ALCALINISER
  ANISEES
  CHAVIRES
  DELATEUR
  ECRASENT
  ELUAI
  ENCARTE
  GANTA
  OLIBAN
  SABRER
  SELLAI
  ULTRADIEN
  VEAU

Pour vous aider voici un des termes à retrouver : ANCILLAIRES

 

*

Poster un commentaire

Classé dans A lire, Anecdotes, Episodes, Vocabulaire

Livre des tailles de 1313 : Surnoms et sobriquets

SURNOMS et SOBRIQUETS

( Livre des tailles de 1313 )

 A l’époque du moyen âge, et pendant les premiers siècles qui le suivirent, l’usage des surnoms et des sobriquets était généralement répandu. Ces surnoms tirés de qualités ou de défauts physiques, de profession, d’emplois, ou de pays, tenaient lieu de ces noms propres invariables que nos registres de l’état civil perpétuent d’une façon inaltérable. – Nos rois mêmes ne les évitaient pas; on disait de leur vivant  Louis le débonnaire, Charles le chauve, Louis le bègue, Louis le gros, Philippe le hardi, Louis le hutin, Philippe le long, Louis le bel, etc. – C’est de cette époque que datent les noms patronymiques, de le roi, le marchand, le chevalier, le prêtre, le borgne, le grand, le blond, le blanc, le boucher, le chanteur, le clerc, le cordier, le couvreur, le febvre (faber fabricant), l’écrivain, le moine, l’épicier, le breton, le normand, etc.- Les habitants de Paris avaient un surnom général.

BADAUD, surnom dont l’origine était peu honorable, s’il faut en croire M. Dulaure : " L’ignorance, dit-il, portait les Parisiens à tout croire et les disposait aussi à tout admirer ; cette admiration constante pour les choses qui étaient peu dignes leur a valu le surnom de badauds. " Rabelais, avec la brusque franchise de son temps, dit : " Le peuple de Paris est tant sot, tant badaut et tant inepte de nature, qu’un basteleur, un porteur de rogatons, un mulet avec ses cymbales, un vielleur au milieu d’un carrefour, assemblera plus de gens que ne ferait un bon prédicateur évangélique." 

J’aime mieux admettre, avec un auteur moderne, moins ennemi de cette ville, dans laquelle je suis né (à l’Hôtel-de-ville, dans la chambre où Lebas s’est brûlé la cervelle et où Robespierre a été arrêté), que ce surnom honorable n’est venu aux Parisiens qu’après les guerres d’Italie sous Charles VIII et d’un mot italien, badare, faire attention : on a observé, en effet, que cette faculté précieuse est développée à un haut degré chez tous les habitants de Paris.

AUTRES SURNOMS : On trouve dans le Livre des tailles de 1313 ; dont il a été question ci-dessus, un grand nombre de surnoms et de sobriquets en usage dans le XIVe siècle. Nous en citerons quelques-uns, parce qu’ils font connaître l’esprit du temps.

Amie.- Margot, amie de feu Girart de Saint-Cuir, rue Gervaize Lorenz. Amie signifie-t-il maîtresse, ou est-ce le synonyme de veuve ?

Bidaude, bidaut. – Hugue le bidaut, rue du Temple. Perronnelle la bidaude, rue Saint-Honoré. Bidaut, variante de bedel, bedeau. Bidaude, femme de bedeau.

Bigame. – Geffroy de Vercy, bigame. Sobriquet curieux.

Jocete. – Dame Jehanne, la jocete (la joyeuse).

Ladre. – Jaques le ladre, rue Saint-Honoré. La ladrerie, lèpre fort commune aux XI, XII et XIIIe siècles, était un des fruits des croisades.

Louvete. – Mabile la louvete, tavernière. Louvete, diminutif de louve, lupa, femme de mauvaise vie.

Pucelle. – Alison. de Mori, pucelle et sa suer, rue des Escouffes. – Pucelle, femme non mariée ? femme de chambre ?

Serourge. – Raoul, le fanier, Rogier, son serourge (beau-frère.)

Suer, sœur. – Ameline de Roen, suer au confesseur le roy, Viez rue du Temple (paroisse Saint-Gervais). Sa parenté ne lui fut pas inutile en cette occasion, on lit en note:." Nichil, (pour nihil), non marchande." 

France Pittoresque – Paris Ancien – Tome III, page 104. Abel Hugo –1835

 

Poster un commentaire

Classé dans A lire, Anecdotes, Vocabulaire

Mots-valises généalogiques (6)

   Prenons quelques instants de détente.
   
  Un mot-valise est un néologisme formé par la fusion d’au moins
  deux autres mots existant dans la langue.
   
  Un des mots-valises les plus cités est "franglais", de français et anglais 
   
  Un site à consulter pour mieux comprendre ce que sont les mots-valises
  http://pagesperso-orange.fr/alain.crehange/frmotsval.html
   
   
  Voici quelques mots-valises composés par le CGMA :
   
  Métronyme
  Patronyme emprunté aux noms des stations de métro
   
  Parentelogramme
  Figure géométrique connue seulement des généalogistes
   
  Patronîmois
  Dont le patronyme a pour origine Nîmes.
   
   
  Lecteurs et aussi auteurs de mots-valises généalogiques
  proposez nous vos créations, elles paraîtront sur notre blog.
   
  A suivre

*

Mots-valises généalogiques – Les articles

*

Poster un commentaire

Classé dans A lire, Episodes, Vocabulaire

Mots-valises généalogiques (5)

   Prenons quelques instants de détente.
   
  Un mot-valise est un néologisme formé par la fusion d’au moins
  deux autres mots existant dans la langue.
   
  Un des mots-valises les plus cités est "franglais", de français et anglais 
   
  Un site à consulter pour mieux comprendre ce que sont les mots-valises
  http://pagesperso-orange.fr/alain.crehange/frmotsval.html
   
   
  Voici quelques mots-valises composés par le CGMA :
   
  Généatiste
  Utilisateur du progiciel de généalogie Généatique
   
  Hérédiste
  Utilisateur du progiciel de généalogie Hérédis
   
  Parentèliste
  Utilisateur du progiciel de généalogie Parentèle
   
   
  Lecteurs et aussi auteurs de mots-valises généalogiques
  proposez nous vos créations, elles paraîtront sur notre blog.
   
  A suivre

Poster un commentaire

Classé dans A lire, Episodes, Vocabulaire

Mots-valises généalogiques (4)

  Prenons quelques instants de détente.
   
  Un mot-valise est un néologisme formé par la fusion d’au moins
  deux autres mots existant dans la langue.
   
  Un des mots-valises les plus cités est "franglais", de français et anglais 
   
  Un site à consulter pour mieux comprendre ce que sont les mots-valises
  http://pagesperso-orange.fr/alain.crehange/frmotsval.html
   
   
  Voici quelques mots-valises composés par le CGMA :
   
  Dombilical
  Né un dimanche. Dont on a coupé le cordon ombilical un dimanche.
   
  Généralogiste
  Général passionné de généalogie
   
  Génhéraldiste
  Général passionné d’héraldique, la science des blasons.
   
   
  Lecteurs et aussi auteurs de mots-valises généalogiques
  proposez nous vos créations, elles paraîtront sur notre blog.
   
  A suivre

Poster un commentaire

Classé dans A lire, Episodes, Vocabulaire