Nos ancêtres étaient-ils gourmands … ? (1906)

NOS ANCÊTRES ÉTAIENT-ILS GOURMANDS… ?

D’après la longue liste de glaces que j’ai trouvée et le nombre de parfums offerts, il semble que oui !

Adhérent-CGMA-Sylvie-R-152

Tous les articles de Sylvie

*

Extrait du 

" DICTIONNAIRE HISTORIQUE DES ARTS , MÉTIERS ET PROFESSIONS Exercés dans Paris depuis le XIIIè siècle" d’Alfred Franklin  (Édition 1906)

    Glaciers. L’édit du 21 Mars 1673 qui créa la corporation des limonadiers, comprend, parmi les produits qu’ils pouvaient débiter, « les glaces de fruits et de fleurs » , en concurrence avec les confiseurs. C’était, d’ailleurs, une friandise encore nouvelle.  Elle passe pour avoir été révélée à la France par un gentilhomme palermitain, nommé Francesco Procopio dei Coltelli, qui vint s’établir à Paris vers 1672. En 1702 il francisa son nom, devint François Procope, et acheta dans la  rue de l’Ancienne-Comédie actuelle, en face du Théatre-Français, un café qu’il fit décorer avec luxe et qui existe encore. On vit, pour la première fois dans une boutique de ce genre des tapisseries, de grands miroirs, des lustres de cristal et des tables de marbre sur lesquelles on pouvait se faire servir, non seulement du café, du thé et du chocolat, mais aussi des liqueurs et des glaces. En raison de la sensation de froid que déterminent celles-ci, Procope en offrait seulement pendant l’été. Dubuisson, son successeur, est le premier qui ait eu l’idée d’en servir toute l’année.

Limonadiers et confiseurs les multiplièrent alors de mille manières, et la liste suivante, qui m’est fournie par l’Encyclopédie méthodique (Arts et Métiers 1782) donnera une idée de l’engouement dont elles devinrent l’objet :

De roses D’oranges Au pain de seigle
De fleurs d’orange De pêches Au sucre brûlé
De violette De pavies Au houacaca
De sureau De rousselets Au cacao
D’ananas De poires de bon chrétien Au chocolat
De cédrats De prunes Au safran
D’abricots De raisins Au cédrat
De cerises De verjus Au chocolat blanc
De citrons De crème vierge ou naturelle De fleurs d’oranges grillées
De bergamottes De crème à la vanille Au café blanc
De bigarades A la cannelle Au café brun
De brugnons Aux gérofles Aux biscuits
De cassis A l’anis Aux macarons d’amandes amères
De coings Aux pistaches Aux macarons d’avelines
D’épine-vinette Aux amandes A l’Italienne
De framboises De Strasbourg Au pot-pourri
De fraises Aux avelines Aux œufs
De grenades Aux truffes Au riz
De groseilles Aux marrons Aux cerneaux
De groseilles framboisées Aux noix Aux fromages
De limes douces Aux noix d’acajou Aux Échaudés
A l’ambre A la Gentilly Au vin muscat
Au vin d’Espagne Au vin de Tokai Au vin du Cap
Au Lacryma Christi Aux liqueurs Au marasquin
A la crème des Barbades A l’eau-de-vie de la Côte A l’eau de créole
Au rossolis A l’huile de Vénus Au Bolognia
Aux ratafiats De cerises De fleurs d’orange
About these ads

Poster un commentaire

Classé dans Textes découverts par les adhérents

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s