Maisons-Alfort : Le Moulin brûlé a inspiré Cézanne

Via le Parisien du 6 janvier 2012

Le Moulin Brûlé a inspiré Cézanne

Cézanne n’a pas trouvé son inspiration qu’en Provence.

Le peintre impressionniste a aussi été touché par l’île du Charentonneau à Maisons-Alfort avec son Moulin Brûlé. Un pan de l’histoire maisonnaise méconnue qu’a dévoilé mercredi soir le député-maire …

About these ads

8 Commentaires

Classé dans Histoire locale, Maisons-Alfort

8 réponses à “Maisons-Alfort : Le Moulin brûlé a inspiré Cézanne

  1. ALAIN DARDERES

    Depuis quand date la construction du MOULIN BRULE à MAISONS ALFORT. Quel etait son but principal?
    je ne trouve rien concernant l’ origine de ce monument.
    Merci de me répondre.

  2. Le moulin a été brûlé et n’a pas d’existence.
    Voir les monuments de Maisons-Alfort dans la base Mérimée (accès cartographique, c’est plus simple)
    http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/merimee_fr?ACTION=CHERCHER&FIELD_1=INSEE&VALUE_1=94046
    Je recherche dans données pour répondre à votre question.
    Joël BACQUER

  3. Si l’histoire de Maisons-Alfort depuis les origines jusqu’à 1898 vous intéresse. Lisez l’histoire par ‘Amédée CHENAL :
    http://cgma.wordpress.com/tag/amedee-chenal/
    Joël BACQUER

  4. Dans l’ouvrage d’Amédée CHENAL on peut lire :
    En 1281, l’abbé de Saint-Maur était propriétaire du moulin de Charentonneau, auquel les hommes de Maisons étaient sujets banniers ( ) l’abbé et le couvent de Saint-Maur en consentirent un bail à rente le samedi avant la Saint-Remy 1281, à Allard Guichard de Varennes, et Alpédie sa femme, à la charge de payer chaque an seize septiers mouture à Noël, seize à Pâques, seize à la Nativité, et seize à la Saint-Remy ».

  5. Toujours Amédée CHENAL
    An V
    "CHEMIN DE CHARENTONNEAU.
    « Il commence sur et à gauche du « Chemin Vert »", au-dessus de celui de la « Petite rue », et traversant la route de Troyes, il aboutit aux ferme et moulin de Charentonneau … Il est utile au pâturage, mais surtout aux communications des ferme, château et moulin de Charentonneau, et à l’exploitation des terres. » …
    Le rapporteur constate que les chemins avaient primitivement, pour la plupart, une largeur bien supérieure à celle subsistant qu’ils ont été rétrécis, et, dans certaines parties, supprimés par les labours des riverains ; il observe que « l’art. 20 de la loi du 28 septembre 1791, section 4, veut que les administration protègent par tous les moyens qui sont en leur pouvoir la multiplication de tous les troupeaux et de tous les bestiaux de races étrangères, utiles à l’amélioration des espèces de la République. …
    « L’administration maintiendra des chemins qui peuvent fournir au pâturage des bestiaux, dans les largeurs qu’ils avaient anciennement, et qui n’ont été diminués que par des usurpations. »

  6. Et encore dans Amédée CHENAL
    Les abbés résistèrent et, en 1456, il y eut transaction, par laquelle les sieur et dame d’Esves reconnurent que les héritages dont la désignation suit étaient, « dans la censive et justice des abbés ».

    « 1° – Dans le moulin de Charentonneau, sur la rivière de Marne.
    « 2° – En partie du fief de Charentonneau, en commençant par le milieu de la grande porte de Charentonnel ou Charentonneau, en traversant tout hôtel jusqu’à la rivière de la Marne, du côté vers le moulin, comprenant la maison du fermier, les étables, écuries, greniers, les étuves, la cuisine, le four, une salle basse, une autre chambre ensuite, la moitié de la grande salle lambrissée sur le jardin, le tout tant haut que bas ; la cour, depuis le milieu de la porte devers le moulin, avec sa galerie, et le puits à poulie qui est en icelle.
    « 3° – En terres et prés d’une contenance de 69 arpents 12 perches et demie, sis aux lieux dits : la Saulsaye, la Sablonière, le Pâtis de Charentonneau, les Noës de Charentonneau, les Buissons de Prévieu, les Noës de Charenton, les Noës de Saint-Père, la pointe de Prévieu, le Clos-Bourg, le Clos à la Louère. »

    *****
    J’espère que ces divers textes vous apporteront quelques éclaircissements.
    Cordialement
    Joël BACQUER

  7. ALAIN DARDERES

    Merci de tous ces renseignements.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s